Rencontre avec Zara, maman et blogueuse Instagram

Rencontre avec Zara, maman et blogueuse Instagram

Chez Maman Vogue, on parle beaucoup de femmes, de mamans, de bébés et on aime tout particulièrement vous faire connaître des personnalités qui ont l’air sympas ! Des entrepreneuses, des mères de familles nombreuses, des blogueuses, des actrices, des jeunes, des plus âgées, des rigolotes, bref vous nous inspirez a quotidien ! Aujourd’hui c’est Zara, mère de famille de 4 enfants, blogueuse IG et super douée en photo qui se livre à nous, merci !

Peux tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Zara et je suis née à San Sebastian (Espagne) mais j’ai grandi en France. Issue d’une famille monoparentale, j’ai toujours rêvé d’avoir une famille nombreuse.

Travailles-tu ? A quel rythme ? Es-tu heureuse ?

Très entourée par des femmes fortes, entrepreneuses, et libérées durant mon enfance, le choix de l’indépendance par le travail a été une évidence pour moi depuis toujours. Depuis quelques années, je travaille dans le service juridique d’une banque.
C’est un travail qui correspond aux études que j’ai faites (ancien « moi ») mais pas forcément au rythme de ma famille nombreuse (« moi » d’aujourd’hui !).
Et je me pose de plus en plus de questions, car c’est difficile au quotidien d’être présente partout (dans ma vie familiale et professionnelle)…

Quelle est ta plus belle rencontre ? Quelles sont les choses les plus difficiles pour toi ?

La vie est faite de belles rencontres, il suffit juste d’ouvrir les yeux et d’aller vers les gens.

Au delà de ce petit cliché ;), je suis très sensible aux rencontres qui, pour une raison ou une pour une autre, me font chaud au cœur et réveillent en moi des émotions (rire, curiosité, admiration, soif d’apprentissage etc.).

Dans ma vie personnelle, j’éprouve aujourd’hui une réelle difficulté à concilier vie familiale avec le développement d’une carrière professionnelle. C’est en partie à cause de moi, car j’ai beaucoup de mal à déléguer et je veux tout gérer, être partout… Bref quelques  fois je me prends pour une super woman alors que je ne le suis pas (et qu’il ne faut pas l’être non plus !) ! Chacune fait comme elle peut pour trouver son équilibre. Toutes les formules sont bonnes et le jour où nous aurons pris conscience de cela nous aurons trouvé “notre” équilibre.

1 2 4 5

Tu vis à la frontière espagnole, cela vous donne t-il quelques chose de spécial à toi et ta famille ?

Nous vivons au Pays Basque et avons la chance d’embrasser ce mix de cultures au quotidien.
Transmettre à nos enfants les patrimoines culturels et linguistiques des deux pays (avec le basque en prime) est le meilleur cadeau que nous pouvons leur offrir.

Un compte Instagram, dans quel but ?

J’ai ouvert un compte IG car j’ai toujours aimé prendre des photos, tout simplement et sans aucune prétention. https://www.instagram.com/hyggestar/

Au fil des mois et durant la période la plus difficile de ma vie (la maladie et le décès de ma maman), les belles galeries d’IG et les rencontres qui en ont découlé ont été une source d’inspiration et créativité.

Maman de 4 enfants, peux-tu nous en dire plus sur ta vision des choses ?

Je suis maman de 3 enfants et belle maman d’1 enfant donc techniquement j’ai 3,5 enfants 😉 LOL

  • La grossesse :

Je n’ai jamais ressenti un réel plaisir aux changements physiques découlant de la grossesse. Sans parler des désagréments du premier trimestre, pour mon aînée, j’ai développé un acné gestationnel qui a été très dérangeant. Ceci dit, sentir une vie grandir au sein de soi est la plus belle contrepartie que l’on puisse imaginer.

Comment as-tu su que tu étais enceinte ? Souffrant depuis l’adolescence du syndrôme des ovaires micropolykystiques, chaque grossesse a comporté son degré d’aléa et surprise.

Baby 1 à ma grande surprise je suis très vite tombée enceinte,
Baby 2 ça a été long et assez dur mentalement,
Baby 3 surprise totale, car ce bébé n’était pas prévu.

Qu’est ce qui te marque le plus durant la grossesse ? Ce qui me marque durant la grossesse et me manque ensuite, c’est cette merveilleuse sensation de sentir une vie à l’intérieur de soi. Cette connexion tellement intime et intense nous fait sentir plus vivante que jamais.

As tu eu un baby blues ? Non, je ne pense pas. Par contre, la naissance de mon dernier bébé après le décès de ma maman a été accompagnée de beaucoup de joie mais aussi de la tristesse et mélancolie.

IMG_0634

  • Jeune maman :

Es tu plutôt maman cool ou maman stressée ? Je me vois bien adopter différentes casquettes au fil de la journée, du cool au stressée en passant par la maman joyeuse, organisée, rêveuse, spontanée, douce, et très rarement hystérique. 😉

As-tu de l’aide pour t’occuper des enfants ? Tous mes enfants ont été à la crèche avant de commencer l’école. Sinon, à la maison, nous demandons ponctuellement de l’aide à ma belle-mère.

Si tu devais choisir 2/3 principes fondamentaux, que choisirais-tu ? Au niveau des enfants, je dirais qu’il faut croire inconditionnellement en eux et respecter leurs spécificités car chacun est différent (malgré le même patrimoine génétique, la même éducation, les mêmes codes de conduite…).
Sinon, pour moi, il y a une phrase d’Albert Camus qui m’accompagne toujours “Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été”.

Tes astuces pour calmer un chagrin ou une blessure ? Parler, parler, parler… de la douleur, des sentiments, des émotions. Je crois fortement aux “soins” par la parole et je pense que c’est ce qui m’a le plus manqué pendant mon enfance. C’est pourquoi je lui accorde aujourd’hui une importance particulière.

Avec mes enfants, j’essaye d’établir les bases d’une relation d’amour inconditionnel tout en essayant de leur laisser découvrir et parcourir un bout de chemin qui leur appartient.

  • Le travail :

Quel genre de rythme as-tu ? Les horaires de travail ne sont pas si pénibles, 8h30 à 17h15. MAIS nous habitons à 45 minutes de notre lieu de travail et avec la tournée des enfants (écoles, crèche) cela nous fait sortir tôt le matin et rentrer tard le soir.

Comment gères-tu le travail avec tes enfants ? Trouves-tu cela difficile à vivre ? A la naissance de mon deuxième enfant, je suis passée à 80% pour profiter des mercredis avec les petits. Malgré ce petit bol d’air hebdomadaire, j’ai de plus en plus de mal avec le rythme du reste de la semaine.

Tes astuces pour souffler ? M’accorder un peu de temps pour moi, ce qui est très rare en ce moment et passer un max de temps de qualité avec ma famille. Depuis des années, nous faisons des échanges de maison et bien que cela puisse paraître étonnant, c’est une des meilleures choses qui soit arrivé à notre famille.

Des projets? Une reconversion professionnelle, partir un an en famille à l’autre bout du monde, S’expatrier…

20052017-2P8A1171

© Marta Etxebarria

20052017-BV7B6555

© Marta Etxebarria