Rencontre avec Orlane, photographe de Maman Vogue

Rencontre avec Orlane, photographe de Maman Vogue


Bonjour Orlane, peux-tu te présenter en quelques mots :

Bonjour à tous les lecteurs de Maman Vogue ! En quelques mots, c’est toujours un exercice difficile pour moi car je suis d’un naturel bavard …

Je suis plutôt active, j’ai trois enfants incroyables (parce que nos enfants sont toujours incroyables…) mais ils sont aussi très actifs ! Dans le passé, je travaillais à l’international, ce qui m’amenait à me déplacer beaucoup et puis, à la naissance de mon troisième enfant, j’ai eu la folle envie de réaliser le projet qui me tenait à cœur depuis longtemps et je suis devenue photographe de famille !

Comment as-tu envisagé cette reconversion professionnelle avec des enfants en bas-âge ?

Ça n’a pas été facile, mais tout d’abord j’ai été largement soutenue par mon mari.

Lorsque j’ai entrepris cette reconversion, mes enfants avaient respectivement quatre ans, trois ans et quelques mois pour la dernière.

J’ai effectué un bilan de compétences et diverses formations dans le domaine de la photographie, j’ai rencontré des professionnels de l’image qui m’ont encouragée pour la plupart. Mais je crois que le plus important, c’est la motivation et le soutien de ses proches ; après le reste suit tout seul.

Pourquoi avoir choisi la photographie ?

Je crois qu’au-delà de mon intérêt pour l’image, j’aime cette relation privilégiée qui s’instaure avec mes clients. J’aime cette intimité avec eux, ils me font confiance m’ouvrent leur maison, me font entrer dans leur cocon familial. Je suis avec eux pour retranscrire leur histoire.

Il y a tellement de moments différents au cours de ces séances, on s’amuse beaucoup et puis il y a aussi beaucoup d’émotions et de douceur ; c’est que je m’efforce de faire passer dans mes images. Et puis, je suis amoureuse de cette lumière douce qui vient caresser les visages : elle illumine chaque trait, chaque ride, chaque fossette, bref je ne m’en lasse pas !

IMG_0698

Quel genre de photos réalises-tu ?

Je photographie des familles, des bébés, la maternité car, en tant que maman, cette période m’a particulièrement chamboulée, et je réalise également des reportages mariages et des évènements privés (comme des anniversaires, des baptêmes). Mes prises de vue sont surtout en mode reportage : je me déplace au domicile des gens ou bien en extérieur, ce qui me permet d’avoir des décors variés. Souvent, je demande aux clients l’endroit qu’ils préfèrent  ça aide à ce que les gens se mettent à l’aise. Mon style est très naturel et doux. Je n’utilise d’ailleurs que la lumière naturelle.

IMG_1954

Comment gérer une séance avec des enfants ?

Prendre son temps, c’est le mot d’ordre, et ne pas faire ressentir son stress.
Pour les séances avec les nourrissons, je dis toujours aux parents que c’est bébé qui décide, s’il doit téter, ou bien dormir, être changé ou pleurer ! On vit tous à son rythme, moi y compris, et c’est pour cette même raison que la séance se passe au domicile des parents ; tout le monde est ainsi plus détendu.

Pour les séances avec plusieurs enfants, je commence par rassurer la maman (oui tous les enfants bougent pendant les séances et non ils ne sourient pas tous) et puis je m’adresse aux enfants en m’intéressant vraiment à eux, encore une fois je ne fais pas semblant, car les enfants sont très perspicaces ! S’ils veulent jouer, on joue, s’ils veulent discuter, on discute ; une fois qu’ils ont confiance, on démarre la séance. La séance ne doit pas durer plus d’1h /1h30 maximum : après ça, on ne capte plus personne.

Pour les vêtements, je laisse les gens libres, par contre je demande d’éviter les habits avec trop de motifs ou bien avec des marques dessus, et en général pas plus de deux ou trois couleurs, par exemple s’il s’agit d’une fratrie on pourrait dire bleu, blanc et jaune. J’ajoute souvent des accessoires ou bien les clients en choisissent (en particulier pour les séances maternités et nourrissons).

maman vogue

Pourquoi les gens font appel à tes services ?

Tout d’abord, la première chose que je dis à mes clients, c’est d’adhérer à mon style, car je ne sais pas faire autrement ; par contre, je leur demande toujours s’ils ont des souvenirs particuliers qu’ils aimeraient avoir. Mes images sont des extraits de vie, il n’y a pas de mise en scène artificielle, j’aime ce naturel parce que c’est comme ça que les gens sont et c’est comme ça qu’ils se reconnaitront en regardant leurs clichés dans cinq, dix, quinze ans.

Nous sommes nombreux dans le domaine de la photographie, chacun à sa place et sa différence, le tout est de ne pas se mentir à soi-même, on attire ainsi forcément les gens qui nous ressemblent.

J’insiste donc beaucoup sur le feeling, généralement on le sait dès le premier coup de téléphone ; au fond être photographe, c’est aimer profondément l’humain !

Que peut-on te souhaiter pour 2017 ?

De belles rencontres, des clients heureux et, comme le dit si bien Cabrel, de l’amour comme si l’en pleuvait !

IMG_6053-2-2IMG_3957IMG_9180