Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

Rencontre avec Astrid, la créatrice de Nils et des patrons de couture Citronille

Rencontre avec Astrid, la créatrice de Nils et des patrons de couture Citronille

Dans ses choix de matières nobles, de coloris tendances et son souci du détail, Astrid Le Provost nous enchante chaque saison avec des créations 100% françaises en série limitée pour les enfants et leurs mamans. Née en 2001, sa ligne de vêtements Nils fêtera les 8 et 9 octobre prochains les 10 ans d’une belle collaboration avec Happy to see you, marque des magnifiques poupées de Pénélope Naulleau. Une année riche en événements pour Astrid, également créatrice des patrons de couture Citronille (20 ans en mars 2018) qui publie cette semaine un nouveau livre très attendu par les couturières : Les Intemporels pour demoiselles.

Deux sociétés, quatre grands enfants, Astrid, bientôt grand-mère à 51 ans, gère sur tous les fronts avec passion, courage et détermination ! Rencontre avec une créatrice de choc…

hermine

La robe Hermine est ici !

Enfant, étais-tu déjà créatrice dans l’âme ?

J’ai toujours aimé dessiner ou construire ! Les travaux manuels étaient mes occupations préférées : dessin, cartonnage… J’imaginais et meublais des maisons pour les poupées ! Je passais surtout des heures à jouer avec des Paper Dolls, à en imaginer de nouvelles et à agrandir leur garde-robe.

Quand et comment as-tu appris à coudre ?

J’ai beaucoup observé mes grands-mères qui imaginaient leurs tenues pour chaque saison, choisissaient leurs lainages et tissus de qualité, avant de les faire coudre par une couturière. Assister aux essayages me plaisait beaucoup ! A 7 ans, mon parrain m’a offert une petite machine à coudre, mais j’ai appris à coudre à l’école, puis surtout avec mes tantes. J’ai d’abord cousu pour mes soeurs et moi, mes neveux et nièces, puis pour mes enfants évidemment.

Quand et comment as-tu eu l’idée de créer les patrons Citronille ?

A la sortie de l’école, les mamans me demandaient de leur apprendre à coudre les mêmes tenues que celle de ma petite tribu, puis j’ai compris que c’était surtout les modèles qui leur manquaient. J’ai donc dessiné mes patrons et les ai commercialisés en 1998. A l’époque, il n’y avait quasiment que Petit Faune qui faisait de jolis modèles.

agnes

   Le patron de la blouse à smocks Agnès est ici !

Comment est venue l’idée d’y associer ces adorables silhouettes d’enfants rétro ?

C’est une idée et un cadeau de ma soeur Tiphaine avec qui je travaille depuis 8 ans maintenant ! Connaissant ma passion depuis l’enfance pour les Paper Dolls, que nous rapportions de nos vacances en Espagne, elle m’a offert plusieurs albums tellement craquants que l’idée de les habiller était toute trouvée !

ines

pimprenelle

         Le patron de la tunique Inès se trouve ici                         Et celui de la robe Pimprenelle par  !

La création de ta propre marque, Nils, est-elle venue naturellement après ?

J’avais étudié les langues orientales et le commerce international à l’INALCO. Je maîtrisais donc quelques bases pour l’entreprenariat que j’avais complétées par une formation professionnelle en modélisme. Encouragée par mon amie Valérie de Saint Laurent, nous nous sommes associées en 2001 pour faire une petite collection avec les patrons Citronille : le tablier Elsie emblématique était le premier modèle de Nils.

thumbnail_Nils_Elsie_Claire_Curt_2002

Le tablier Elsie, premier modèle de la marque.

Allier ses forces et compétences est-ce la réponse indispensable face aux multinationales ?

Par l’intermédiaire des blogs, j’ai découvert les merveilleuses poupées de Pénélope vers 2005. Son univers m’a immédiatement inspirée ! Toutes deux vendéennes, nous avons très vite lié une amitié et imaginé des petits habits pour Happy to see you assortis à ceux des enfants. Nils & HTSY était créé. Par la suite, réunir dans cet univers des créatrices, ayant la même éthique (Tout Silo avec ses beaux papillons, Nathalie Verlinden avec ses chaussures artisanales), s’est fait très naturellement. Allier nos forces était aussi indispensable pour des créatrices indépendantes ! Malheureusement, la conjoncture n’est pas facile pour les petits créateurs et il est difficile de perdurer, alors à deux nous nous entraidons !

myrte

Pour avoir la jolie tunique Myrte, c’est par ici !

Parle-nous de ton exigence de création et de ton choix de production française…

Les collections Nils & Happy to see you sont fabriquées dans une SCOP (Société Coopérative et Participative) des Deux-Sèvres. Ces femmes sont toutes formidables et dynamiques. Je les admire et souhaite que mon choix de fabrication française leur permette de conserver longtemps leur savoir-faire. Nous produisons en petites quantités et essayons de les faire travailler pendant les périodes plus creuses, d’où la sortie tardive des collections dans la saison. Mais elles font tellement d’efforts que je ne veux pas leur mettre de pression supplémentaire. C’est une question d’éthique et de patience donc !

brume

L’adorable Iris porte la robe Brume ici !

brume poupee

Et pour les poupées chics, Brume est  !

Comme un album de famille, ta marque a su créer son propre univers avec un ou deux mannequins que l’on voit grandir au fil des années et qui restent incroyablement naturels. Comment les as-tu choisis ?

Dès la première collection Nils en 2007, nous étions sous le charme d’Adèle et des photographies si douces que Frédérique sa maman faisait d’elle et de sa poupée Happy to see you. Quel bonheur à chaque saison de découvrir les collections sous son regard pétillant, joyeux, si doux et bienveillant. Exactement l’esprit de Nils & Happy to see you ! Notre égérie, Adèle a bien sûr grandi avec Nils et j’aime avoir ses conseils, savoir ce qu’elle aime pour imaginer les collections. Mais elle ne joue plus à la poupée évidemment. Iris et sa maman, Morgane Leduc alias madame_chacha (même génération des premiers blogs), ont pris le relais, petit à petit au fil des dernières saisons, pour nous imaginer des ambiances charmantes. Découvrir les modèles et les poupées chez d’autres mamans est aussi un plaisir !

conte noel

Tee-shirt faon

La jolie Adèle grandit au fil des saisons…

Quel est le poids des réseaux sociaux et d’Internet pour faire vivre Nils ?

Instagram et les réseaux sociaux nous permettent de faire découvrir les modèles, dès qu’ils arrivent de l’atelier, et jouent donc un rôle essentiel pour nous. D’ailleurs avec Pénélope, nous nous y sommes mises très tôt ! En 2007, nous avions déjà notre site de vente en ligne, mais avant cela, nous avions pu présenter notre univers à travers le monde entier grâce aux blogs. Nos fidèles clientes japonaises nous ont découvertes par ces réseaux et soutiennent principalement notre activité, car elles apprécient beaucoup le made in France. Nous essayons de répondre de notre mieux à leurs attentes avec le style et la qualité qu’elles recherchent.

eole

La tunique mixte Eole est disponible ici !

Côté actualité, après les femmes enceintes, les bébés et les enfants, ta marque Citronille sort un nouveau livre Intemporels consacré aux adolescentes, pourquoi ?

Les petites filles des premiers livres de la collection Intemporels ont bien grandi depuis 2008 et leurs mamans me demandaient la suite. Les jeunes filles souhaitaient des basiques indémodables. Avec Claire Curt, nous nous sommes amusées à les photographier dans leur univers. Et je suis sûre que beaucoup de mamans aimeront les porter elles aussi ! Pour information, la taille 14 ans correspond au 36 et celle 16 ans au 38…

intemporels demoiselles

Le livre Intemporels pour demoiselles est disponible ici !

intemporels-pour-futures-mamans

intemporels-pour-enfants-tome-2

Les Intemporels pour futures mamans sont ici et les Nouveaux Intemporels pour enfants  !

CakeToppers2Tes enfants ont-ils reçu en héritage le gène créatif ?

Mes enfants ont en effet tous ce gène. Ils m’épatent ! En plus de ses recherches en agroécologie, Gaëtane, 28 ans, peint avec talent de délicates figurines en bois personnalisables pour en faire des jouets ou des cake-toppers ravissants. Son site s’appelle Les petites personnes ! Hubert, qui à 27 ans a une imagination débordante, rêve de cabanes et de spectacles fantastiques. A 23 ans, Blandine coud elle-même ses petites robes, prendra-t-elle la relève ?! Et Bertille, 22 ans, dessine avec passion depuis toute petite. Elle fait une école de cinéma d’animation où elle réussit à merveille. 

adele et poupee

Astrid Le Provost et Pénélope Naulleau vous donnent rendez-vous les 8 et 9 octobre prochains de 11h30 à 19h au 31 rue de Montmorency 75003 Paris pour fêter les 10 ans de Nils & Happy to see you. 

Une réponse à “Rencontre avec Astrid, la créatrice de Nils et des patrons de couture Citronille”

  1. […] Ces derniers jours je me suis réconciliée avec Citronille, marque de patrons très connue et pionnière dans les patrons indépendants, mais que je trouve de temps en temps mal taillés, en tout cas pour les anciens modèles !!! Vous pouvez découvrir la créatrice Astrid Le Provost à travers son témoignage sur Maman Vogue. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.