Rassure-toi, ça passera !

Rassure-toi, ça passera !

On répète beaucoup aux jeunes mamans cette légère injonction pourtant pleine de bienveillance : « Profite-en, ça passe trop vite ! »

C’est vrai.

Mais si, parfois, c’était justement le contraire que nous avions besoin d’entendre ?

A la jeune accouchée qui a l’impression d’allaiter non-stop, de se lever dix fois par nuit, de ne pas dormir plus de trois heures d’affilée, de changer des couches et des bodys à longueur de journée, de ne pas retrouver son corps et son énergie, de ne pas avoir de temps pour elle…

« Oui, ça passera. Rassure-toi ! Bientôt, ton bébé dormira mieux la nuit, les tétées ou les biberons s’espaceront, tu te sentiras plus en forme et tu trouveras ton rythme avec lui ! »

A la jeune maman qui a l’impression que son enfant de 2 ans court partout, ne sait dire que non, ne veut pas aller sur le pot, préfère déchirer les pages des livres plutôt que d’en regarder les images tranquillement, fait une colère à chaque frustration…

« Oui, ça passera. Rassure-toi ! Bientôt, ton enfant va grandir, parler mieux, aller sur le pot, apprendre à gérer ses colères et à écouter ! »

C’est vrai, ces années de petite enfance passent vite et nous manqueront probablement beaucoup. Elles sont pleines d’émerveillement et de petits trésors du quotidien. Mais aussi de grande fatigue et de petites difficultés.

Alors quand tu se sens sous l’eau, quand tu te lèves pour la quatrième fois de ton lit pour bercer, nourrir ou rassurer, quand ta patience s’use à force de consoler, encadrer, répéter, quand cela fait des semaines que tu n’as pas pu ouvrir un livre, cuisiner sans bébé dans les bras, aller courir ou marcher seule… N’oublie pas que ça passera ! Et prends chaque jour comme il vient !

Clarisse Tannhof

 

Photo : @bethanympoteet