Quelques astuces pour vivre sereinement l’arrivée d’un bébé

Quelques astuces pour vivre sereinement l’arrivée d’un bébé

« Profite ça passe vite », « n’accepte pas trop de visites », « tu devrais le laisser un peu à ta mère le temps de te reposer », « pourquoi tu donnes autant de tétées ? », « c’est tellement facile à cet âge là » … Quelle Maman n’a pas reçu toute cette ribambelle de conseils, très bienveillants évidemment, mais le plus souvent contradictoires, pas très utiles et parfois même déplacés. Essayons de faire le tri pour que chacune trouve ce qui lui fait, vraiment, du bien.

Comment faire pour vivre au mieux ce moment ?

  • S’écouter et exercer sa liberté intérieure

Le temps après la naissance d’un enfant est un temps comme suspendu, où chacun doit trouver son rythme et ses marques. Certaines ont besoin de beaucoup de temps pendant que d’autres n’ont pas nécessairement envie que leur rythme change avec cette naissance. Il faut donc vous écouter, prendre conscience et (essayer de) faire prendre conscience à votre entourage que la naissance physique, le temps de l’accouchement dure un temps précis, mais que celui de l’enfantement, de la naissance et de la découverte de la relation à proprement parler peut en prendre bien plus ! Tous les moyens doivent être pris pour que ces moments de découverte soient le plus apaisés possible : s’il faut éloigner la famille, la belle famille, les amis, faîtes-le ! Si la présence maternelle est importante pour vous mesdames, laissez-vous aller à ces rencontres maternelles ! Si vous avez besoin de vous retrouver seule par moment comme pour allaiter, pour changer votre enfant, prenez ce temps ! Personne ne peut vous empêcher de prendre toutes les mesures nécessaires pour que vous alliez bien. Ne dites pas « oui » alors que dedans c’est « non ».

Vous jouez ici une partition de musique qui est extrêmement précise et chaque fausse note peut vraiment fausser toute la mélodie qui pourrait être si douce et si agréable. Vous seule êtes le chef d’orchestre de cet ensemble et vous seule savez et mesurez à quel point la fausse note peut être couteuse, alors protégez votre mélodie à tout prix !

  • Vivre à votre rythme

La notion du temps est complètement bouleversée à l’arrivée d’un nouveau bébé. Les heures de sommeils raccourcies, les temps calmes rallongés, finalement, c’est comme un temps de confinement où tout est à redécouvrir et à inventer. Le temps n’a plus la même valeur qu’avant, ainsi, s’il vous faut dormir, dormez à n’importe quelle heure et faites du rythme de votre petite famille et de votre rythme la priorité. Profitez de ce temps pour tisser la relation avec votre bébé, car nous savons que la relation avec chaque enfant est unique et demande du temps.

  • Se faire plaisir

Vous venez de vivre une sacrée aventure, vous avez donné la vie ! C’est incroyable ! Alors surtout, ne négligez pas les bienfaits des petits bonheurs et de la douceur de vivre et envoyez-vous de bonnes ondes, douces et réconfortantes ! Se faire plaisir permet aussi de se donner la pêche et de continuer à vivre sereinement sa maternité ! Un bon petit plat, une sortie au restaurant avec des amis, un diner en amoureux, une robe qui vous fait vraiment craquer, un bon bain … N’y rêvez plus, faites-le !

  • Prendre patience

Ce moment de l’arrivée de la naissance d’un enfant, du retour à la maison demande un temps d’adaptation important. Votre corps qui a pu être abîmé peut parfois vous faire mal ou tout simplement prendre du temps à se « réorganiser », à se remettre en route comme avant ! Mais pas de panique, c’est normal, et dites vous, en cas de coup de mou, que toujours, toujours, les choses redeviennent plus faciles, plus fluides.

  • Parler, parler, parler 

Avec son conjoint, sa voisine, ses copines, tous ceux qui vous font du bien, c’est très important ! La parole libère et doit se libérer quand on vient d’accoucher. Vos joies prennent vie en les partageant, vos maux s’estompent en les disant, et vos doutes s’éclairent par les échanges bienveillants. Si vous en ressentez le besoin, prenez surtout le temps de consulter un ou une professionnel(le), de parler avec votre sage femme, quelqu’un qui, avec le recul pourra vous donner de bonnes idées pour vivre au mieux cette nouvelle étape.

  • S’aérer

Il est très important pour vous que vous ne perdiez pas cette place de femme, épouse, amie et tout ce qui vous anime ! Passez du temps « hors » de votre bébé, est essentiel, pour vous mais aussi pour votre enfant qui en a besoin aussi pour construire son propre espace psychique. La Maman qui vient d’accoucher éprouve un sentiment décrit par Winnicott (pédopsychiatre) comme la préoccupation maternelle primaire c’est à dire un sentiment de très grande empathie envers son bébé qui lui fait ressentir les choses comme son nouveau né, pour s’adapter à lui et répondre au mieux à ses besoins. Mais pour exister en tant que petite personne, le bébé a aussi besoin de différencier son psychisme et celui de sa Maman. Pour cela, rien de tel qu’une copine qui vous emmène boire un coup ou d’un mari qui vous prépare un diner aux chandelles 🙂

  • Prendre son conjoint pour allié 

Pour vous aider à jouer cette partition, en voici un qui pourrait vous y aider, c’est le Papa ! Vous pouvez normalement tout à fait compter sur lui puisqu’il vous aime, qu’il aime votre enfant et qu’il cherche à ce titre, normalement, votre bien-être ! Essayez de vous mettre à son diapason ou plutôt essayez tous les deux d’accorder vos instruments pour faire en sorte que la mélodie de votre vie soit la plus belle possible en ce début de vie pour votre enfant. N’oubliez pas, et transmettez à vos hommes, que le rôle premier du papa dans ces tous premiers moments est de prendre soin de vous, pour que vous, vous puissiez prendre soin de votre enfant. Concrètement, vous pouvez lui demander de vous soutenir pour les nuits évidemment, les tâches doivent être partagés mais invitez le à être particulièrement attentifs à votre état en cette période, non pas que vous soyez capricieuse, mais parce qu’il peut vous aider à savoir ce qui est bon pour vous. Globalement, tout ce qui vous entoure ne doit être que du coton, de la soie et de l’amour. Et oui, l’amour en post partum ça peut aussi être un chocolat chaud avec de la chantilly, un plaid très très doux, une douche chaude, un massage à l’huile-qui-sent-très-très-bon, mais aussi un éloignement de la famille, de certains amis, un besoin au contraire de voir du monde, de sortir, d’aller parler avec un professionnel etc. Concernant la sexualité, il est très important de respecter le temps du couple, qui, dans cette période est surtout le temps de Madame. En effet, la grossesse, l’accouchement ont pu être des moments heureux mais difficiles à accepter pour une femme en ce qui concerne les transformations de son corps. Le meilleur allié, c’est le temps évidemment, la parole, l’échange avec votre conjoint sur ces transformations. Un regard peut être blessant pour les femmes, mais il peut aussi être (re)constructeur et vous permettre de vous sentir mieux dans ce corps qui vous a été dépossédé pendant quelques mois puis, quelques heures particulièrement intenses.

Vivez chaque instant comme vous devez les vivre, il n’y a pas de mode d’emploi, il n’y a que votre conscience, votre coeur et votre liberté intérieure qui vous guideront vers la paix, la joie et l’accomplissement !

Lénaïg Steffens, Psychologue

@lenaig.steffens.psy

Crédit photo : @slice_of_vice