Ce que toutes les mamans veulent transmettre à leurs enfants

Ce que toutes les mamans veulent transmettre à leurs enfants

Souriez, dès que vous pouvez, souriez aux autres, souriez à votre réveil et à votre coucher, souriez comme vous respirez. Essayez et vous verrez.

 

Etre parent est un métier complexe mais passionnant. Nous avons entre nos mains de petites vies ; nous sommes, pour nos enfants, des exemples, des guides, des témoins et les responsables de chaque étape qu’ils devront franchir pour bien grandir. Nous sommes les précurseurs de leur équilibre futur. Croire en soi, aimer la vie, savoir quoi en faire. Parce que oui la vie n’est rien d’autre que ce qu’on en fait. Elle nous est donnée un jour et reprise un autre. Entre ces deux moments, il faut pouvoir la rendre riche. Les choses nous sont données sans mode d’emploi et devenir adulte est un long chemin.

Je veux qu’ils sachent combien ils sont importants à nos yeux, combien ils l’ont toujours été, combien ils le seront toujours.

Je veux qu’ils sachent qu’ils seront des parents formidables pour peu qu’ils aient confiance en eux, pour peu qu’ils soient forts de ce que nous leur aurons donné, pour peu que nous ayons réussi à leur transmettre tout ce qui était nécessaire (ou en tout cas, essentiel) pour trouver le meilleur d’eux même.

Je veux qu’ils aient autant de bonheur à continuer à écrire leur histoire que nous en aurons eu à le faire pour nous. Pour eux.

Je veux qu’ils sachent respecter les autres mais aussi et surtout se respecter eux-mêmes.

Aimer l’autre et s’aimer soi. Partager, ne pas être égoïste. Etre bienveillant, tolérant. Avoir du caractère, savoir se défendre. Avoir la tête sur les épaules. Etre ambitieux, aller au bout de ses projets, oser. Avoir confiance en soi. Savoir reconnaître ses torts, savoir perdre. Aider. Etre courageux, ne pas baisser les bras au premier obstacle, persévérer.
Leur apprendre que c’est eux qui choisiront leur vie, qu’ils devront s’inscrire dans la réalité et en prendre les commandes. Ecouter ce que les adultes ont à dire et prendre ce qui leur semble juste. Ne pas perdre de temps à comparer leur vie à ce qu’elle aurait pu être si les choses avaient été différentes. Les choses sont comme elles sont. Dans un autre monde, tout serait-il mieux ? Le réel a peut-être beaucoup d’inconvénients mais il a l’immense avantage d’être là. Avec des « si », on ne construit jamais rien.

Je veux qu’ils construisent leur propre vérité sans avoir besoin de nous ressembler et d’être d’accord avec nous.

Je veux qu’ils ne s’inquiètent pas si notre regard n’est pas le même que le leur car il est normal que nous soyons parfois en désaccord sur certains points. Même si nous n’approuverons pas tous leurs actes ou tous leurs choix, je veux qu’ils sachent que si eux y croient vraiment alors nous les encouragerons à foncer. Jamais nous ne leur ferons le reproche d’avoir au moins essayé.
Les vraies réponses sont celles que chacun trouve en soi et la force nécessaire se trouve dans le monde intérieur qu’il appartient à chacun d’entre nous de développer. Il n’y a pas de petites choses dans une vie.

Tous les choix que vous ferez pour votre vie peuvent changer beaucoup. Alors ce que vous faites, faites le bien. Faites-le avec votre cœur, même s’il n’y a que vous pour le savoir, même si cela ne se voit pas. Faites de votre mieux lorsque cela en vaut la peine, on n’a pas toujours besoin d’être le meilleur, faire bien suffit et est plus important qu’exceller. Agissez sans vous souciez de ce qu’en penseront les autres. Ne visez pas la perfection, visez le plaisir.

Le but d’une vie, c’est d’abord d’être heureux, pas d’être le premier en tout. La perfection n’existe pas, elle n’est en personne, en rien, alors ne l’exigez pas de vous mais au contraire réjouissez-vous pleinement de ce que vous avez construit, de ce que vous avez réussi. Le monde est dans notre regard. Nous avons tous des lunettes sur le nez qui nous font voir le monde en rose ou en gris. Certains gardent toujours les mêmes, d’autres en changent selon les jours. Mais le temps que l’on passe à se plaindre ou se lamenter n’est ni du temps où l’on construit, ni du temps où l’on est heureux.

Ne vous laissez pas gagner par la négativité ou la mauvaise humeur des autres. Non seulement ils ne se rendent pas heureux mais ils ôtent aux autres leur joie de vivre. Sachez qu’il y a du bon dans chaque chose même s’il ne se révèle pas au premier coup d’œil. Ceux qui savent le voir et le faire partager aux autres ont une grande chance. Non seulement la vie leur semble souriante mais encore ils sont recherchés par les autres qui apprécient leur façon de se réjouir de tout.

Donnez-vous le droit d’aller au-delà des apparences. La beauté qui saute aux yeux est la première mais elle est surtout superficielle. Regardez plus loin, plus profondément et la vraie beauté se révèlera. La beauté est partout parce qu’elle est en nous, toute chose est belle de son existence. Ne vous arrêtez pas à la première impression. Soyez modérés dans vos jugements, l’autre a autant le droit que vous d’être celui qu’il est. Enrichissez-vous plutôt de la nouveauté qu’il représente, c’est cette curiosité, cette ouverture qui vous sauvera et non les préjugés.

Ne vous contentez pas d’idées toutes faites, soyez toujours curieux d’approfondir les choses. Tentez d’écrire votre vie au plus près de votre vérité. On est heureux dans une vie qui nous ressemble. Tout n’est pas réalisable mais il existe bien plus de possibilités que vous ne l’imaginez. Se connaître assez pour savoir choisir la route qui correspond à ce que l’on est vraiment prend du temps mais il y aura de la place pour chacun d’entre vous. Nous croyons trop facilement que ce sont les événements qui décident de notre vie. Or c’est nous qui décidons, selon que nous savons ou non les accueillir, selon le sens que nous savons, voulons leur donner. Il faut savoir assumer, faire avec la réalité sans fuir ni rejeter la faute sur l’autre. Chacune de nos attitudes peut changer notre histoire et si l’on ne peut pas faire de grandes choses, nous pouvons en faire beaucoup de petites.

Prendre le contrôle de sa vie intérieure et se savoir responsable de notre vie nous amène à penser et agir d’une façon différente. Allez à la rencontre des autres, communiquez, évitez les non-dits. Laissez un bon souvenir, une bonne image de vous. Sachez dire oui et agir. Sachez aussi dire non. Le bonheur ce n’est pas de cumuler des instants joyeux mais plutôt de pouvoir jour après jour dire oui à la vie qui contient du bon et du moins bon, des journées ensoleillées et des moments de tempête. Le bonheur est là, il n’y a qu’à se servir. Ma fille dit souvent « C’est pas si grave maman, on ne va pas en faire un drame » et elle a raison. Cet esprit d’enfant n’est pas incompatible avec l’entrée dans une vie d’adulte.

La joie amène le sourire, même au milieu des problèmes et des contrariétés. Elle jaillit comme une source. Souriez, dès que vous pouvez. Souriez aux autres, souriez à votre réveil et à votre coucher, souriez comme vous respirez. Essayez et vous verrez.

 

© crédit photo Blue Cicada Photography pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

« Laissez-moi faire comme je le sens »- Etre maman et se faire confiance

Charline Jouint-Lesassier

Psychologue clinicienne et maman de 3 enfants.
Mère au foyer et inspirée par la maternité, elle est l'auteur du livre « La Naissance d’une Mère » (Editions Edilivre, mai 2016)

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue