Quand la dépression s’installe dans notre famille

Quand la dépression s’installe dans notre famille

Quand la dépression s’installe chez l’un des parents…

 

La dépression est un état de détresse profonde et durable. Elle se manifeste par une tristesse constante et une perte de motivation, au-delà d’un simple « coup de déprime ». Cette affection concernerait 10 % des hommes et 20 % des femmes.
La dépression est parfois difficile à déceler et à comprendre. La personne qui en souffre refuse de voir ses symptômes, ou en sous-estime l’importance. Elle ne veut pas se plaindre, se dit que « ça va passer ». C’est la raison pour laquelle l’entourage peut jouer un rôle primordial dans le diagnostic.

Un mal plus profond qu’un simple moment de « déprime »

La difficulté des pathologies psychiatriques réside dans leur proximité entre des mouvements psychiques existant chez tout un chacun. Nous connaissons tous des baisses de moral, des insomnies ponctuelles, des pertes d’envies sans entrer dans une dépression caractérisée. Il s’agit d’un véritable « effondrement intérieur » comme l’exprimait si délicatement le comédien Damien Ricour : « un effondrement de soi » où « tout se déboulonne ». La dépression est une pathologie, elle doit être diagnostiquée et nécessite un suivi sérieux par un professionnel de la psychologie.

Une accumulation de symptômes

La personne en dépression est confrontée à une accumulation de symptômes douloureux et présents dans le temps : humeur dépressive, troubles de l’appétit, troubles du sommeil, perte d’intérêt et de plaisir, grande fatigue, idées suicidaires, manifestations somatiques, ralentissement psychomoteur. Elle doit faire face à une image d’elle même dévalorisée et sans cesse attaquée. Elle se vit comme inutile, vide de l’intérieur et envisage sa disparition. 

Une difficulté à être en relation

Malgré l’amour qu’elle peut porter à son entourage, la personne confrontée à la dépression peine dans la relation. Elle est comme emmurée à l’intérieur de ses idées négatives et n’arrive pas à profiter des liens créés. Elle est aux prises avec une immense souffrance impalpable qu’autrui peut difficilement apaiser.

Un simple effort de volonté pour guérir ?

Affronter cette terrible pathologie demande beaucoup de courage. La personne, privée de ses défenses habituelles va devoir descendre dans son histoire mais aussi dans son être tel un spéléologue, pour y trouver des ressorts pour s’en sortir. Une aide médicamenteuse. Un travail psychothérapeutique est indispensable dans ce combat et doit s’accompagner d’une aide médicamenteuse.

Comment aider ?

Aider la personne qui traverse cette épreuve demande d’être là, auprès de lui, sans jugement. Ce n’est pas par paresse ou par faiblesse que la personne fait une dépression. De tels jugements ne font qu’alimenter la mauvaise image d’elle même. Il s’agit également de ne pas nier ce que la personne traverse. C’est une véritable pathologie, qui mérite un traitement complet et un soutien inconditionnel par, avant tout, beaucoup d’écoute.

Comment accompagner les enfants ?

Il est très difficile pour un adulte d’expliquer la pathologie psychique aux enfants. Il est bon de privilégier des mots simples et de vous aider de supports, qui sont de bons médias pour instaurer un dialogue avec lui.
Le livre Anatole et la petite casserole ou la vidéo « j’avais un chien noir » qui décrit le vécu de la personne atteint de dépression, sont de précieux outils.

L’essentiel du message sera de rassurer l’enfant sur sa non responsabilité de ce qui se passe pour son parent. Un enfant va en effet facilement s’attribuer le vécu de son parent, qu’il interprète comme le signe qu’il n’est pas un enfant suffisamment aimable ou qu’il s’y prend mal. Rassurez le et montrer que la personne malade se bat pour s’en sortir et qu’il est accompagné par des professionnels pour cela.

 

Lire l’article sur le burn out maternel

Mathilde Tiberghien

Psychologue clinicienne, psychothérapeute familiale et conjugale. Passionnée par son métier, elle reçoit en libéral bébés, enfants, adultes mais aussi la famille toute entière.

Son parcours de thérapeute accompagnant le début et la fin de vie mais aussi le handicap, le trauma, l’autisme ou la maladie lui a permis de développer des outils créatifs adaptables à chacun.

www.mathildetiberghien.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue