Quand consulter un ostéopathe?

Quand consulter un ostéopathe?

Quand consulter un ostéopathe?

Avant la grossesse :

En général, il est bon de consulter un ostéopathe avant même d’être enceinte et ce afin de préparer un terrain favorable pour l’arrivée du bébé. En effet, il est important d’équilibrer au mieux la posture avant la transformation que subira le corps de la maman lors de la grossesse.

Dans d’autres cas, l’ostéopathe peut participer à la fertilité. Il contribuera à la bonne perfusion de l’utérus. Il cherchera à améliorer la vascularisation des organes génitaux, ce qui favorisera la nidation (implantation de l’embryon dans la muqueuse utérine).

Pendant la grossesse :

Lors du 1er trimestre de la grossesse, l’ostéopathe restera prudent avant que la 1ère échographie ne se soit déroulée. Il adaptera au mieux son traitement tant que le risque de fausse couche ne sera pas passé.
Il est donc indispensable de prévenir son thérapeute de son début de grossesse, avéré ou supposé…

Lors des 2ème et 3ème trimestres, il ne sera pas trop tard pour consulter, bien au contraire. C’est souvent lors de la 2ème partie de la gestation que les douleurs et autres gênes pourront se faire ressentir. Certaines mamans seront suivies de façon régulière du début à la fin de leur grossesse, d’autres ne viendront consulter que dans les 2 derniers mois.

Après la grossesse :

En post partum (après l’accouchement), on retrouve d’importantes disharmonies au niveau du bassin et de la colonne vertébrale. Celles-ci sont dues aux efforts lors de l’accouchement et aux contraintes que subit le bassin pour que le bébé puisse sortir.

Chez les femmes accouchant par césarienne, même si le bébé ne s’est pas engagé à travers le pelvis, il n’est pas inutile de consulter un ostéopathe. Comme pour les femmes accouchant par voie basse, le périnée s’est contracté pouvant ainsi perturber l’équilibre pelvien.

Il n’est pas rare de retrouver des douleurs pubiennes, ligamentaires, lombaires, coccygiennes. Ainsi que des gènes cervicales et/ou dans les épaules dues au port de votre enfant, aux positions prises lors de l’allaitement ou en donnant le biberon. Tous ces symptômes pourront être traitées par l’ostéopathie.

Contrairement au bébé, pour qui une prise en charge ostéopathique rapide est préconisée (dès les 1er jours de vie), la maman devra attendre que cicatrisent l’ensemble des structures tissulaires qui ont pu être étirées ou traumatisées (épisiotomie, déchirure spontanée…) pendant l’accouchement. Il en est de même pour les femmes accouchant par césarienne qui attendront la cicatrisation de la suture sus-pubienne.
On conseillera alors le traitement ostéopathique à partir de la 6ème semaine post accouchement.

A.Roy

Alban Roy

- Kinésithérapeute D.E.

Ostéopathe D.O. Formation post-gradué en ostéopathie pédiatrique et prise en charge du nourrisson.
Kinésithérapeute D.E. Enseignant assistant attaché à l'IFSO Paris.

81, route de la reine 92100 Boulogne Billancourt - 01 46 04 08 00

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue