Premiers pas de bébé : quand doit-on s’inquiéter ?

Premiers pas de bébé : quand doit-on s’inquiéter ?

Les premiers déplacements du tout petit sont des moments importants dans la vie des parents. Leur petit explorateur part à la découverte du monde et la station debout marque l’envie de l’enfant d’explorer son univers sous un autre angle.

Les étapes de la marche

Le développement de l’enfant passe par différentes étapes :
Le tout-petit apprend tout d’abord à se retourner au sol, il parvient ensuite à ramper, puis passe généralement à quatre pattes, ce qui lui permet de partir à la découverte de son environnement.

Rapidement, le sol ne lui suffit plus et votre enfant se dresse sur ses genoux afin de prendre un peu de hauteur.

Une fois la stabilité acquise, il parvient alors à prendre appui sur ses pieds (position dite du chevalier servant) et se retrouve enfin debout ! C’est parti pour la découverte du monde !

À quel âge bébé commence-t-il à marcher ?

La marche est une étape très attendue socialement, que ce soit par les parents que par l’entourage (famille, amis, crèche…).

Les parents dont les enfants marchent « tôt » sont en général fiers de l’avancée de leur enfant et ceux pour qui cette étape tarde à venir s’inquiètent et se questionnent sur les raisons de ce retard.

La marche apparaît généralement entre 9 et 18 mois soit en moyenne autour du premier anniversaire de l’enfant. 

À partir de quel âge parle-t-on de retard ?

Dans de nombreuses situations, il n’y a pas de retard réel mais l’enfant prend son temps.
Il n’est pas nécessaire de soutenir l’enfant par les bras ou de le positionner dans un yoopala pour l’aider. S’il ne se met pas debout, c’est que sa musculature, ses coordinations ou encore son équilibre sont trop précaires et qu’il n’est pas encore en mesure de le faire.

Un enfant qui prendra la posture par lui-même et qui se lancera seul d’un meuble à l’autre pour effectuer ses premiers pas sera généralement plus stable et plus prudent puisqu’il aura fait ses propres expériences sans aide.

Un enfant peut également prendre son temps car il développe une autre compétence : il manipule, encastre, observe, écoute … Toutes les acquisitions ne peuvent pas se faire simultanément.

 

Généralement les retards sont bénins, cependant si les parents sont vraiment inquiets, il est important d’observer les autres acquisitions :

  • Votre enfant communique-t-il (parole, gestes, regard) ?
  • Se met-il debout ou tient-il quelques secondes sur ses jambes ?
  • Effectue-t-il des mouvements lorsqu’il est au sol (jambes qui bougent, bras et mains également…) ?

N’hésitez pas alors à poser des questions à votre pédiatre qui pourra vous orienter vers un psychomotricien, afin d’évaluer les capacités sensori-motrices de votre enfant, si vous êtes inquiets.

Allez, ça ne va pas tarder, faites lui confiance !

 

À lire aussi :

Motricité libre : concrètement que dois-je prévoir pour bébé ?

Le développement de la motricité

Laure de Fleurian

Psychomotricienne D.E
Formation à l’accompagnement à la parentalité par le Toucher Bienveillant, et au portage physiologique.
Bilan / prise en charge en psychomotricité  bébés & enfants

Maman de 3 enfants

40 boulevard des Invalides 75007 Paris 06.11.94.12.81
www.psychomotricite-paris7.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue