Premier dilemme : annoncer sa grossesse ou la garder secrète ?

Premier dilemme : annoncer sa grossesse ou la garder secrète ?

Vous êtes enceinte depuis quelques jours, semaines, seulement ? Félicitations !

Traditionnellement, on recommande aux jeunes parents de garder le secret jusqu’au troisième mois de grossesse. Les fausses-couches sont en effet courantes pendant ce premier trimestre. Ce temps est aussi propice aux nouveaux parents, pour qu’ils assimilent ensemble et dans l’intimité cette nouvelle qui, même si merveilleuse, fait tout de même l’effet d’une bombe dans leur vie. Surtout lorsqu’il s’agit d’un premier enfant !
Pourtant, garder le secret n’est pas si simple ! Pour peu que vous soyez fumeuse ou que vous rechignez rarement devant un verre de vin, ou que – pour couronner le tout – vous nourrissiez une passion dévorante pour le fromage ou la viande rouge… votre vie sociale pourrait vite devenir compliquée si vous tenez à être discrète !

Deux possibilités s’offrent à vous : rivalisez d’inventivité pour imaginer toutes sortes d’excuses, vous évitant de boire, de fumer ou du manger des aliments déconseillés.
Vous pouvez invoquer un écœurement passager, prétexter d’être sous antibiotiques, mettre cela sur le dos d’une réunion très importante le lendemain ou de devoir conduire sur le chemin du retour… Bref ! Les alibis ne manquent pas ! Votre conjoint sera votre meilleur allié dans ces moments-là. A lui de discrètement boire vos verres, d’alimenter vos petits mensonges, de détourner les attentions.

Certaines seront probablement amusées par cette situation cocasse et feront preuve de créativité pour garder leur secret. D’autres peuvent à l’inverse vivre cela comme un véritable stress. Les regards inquisiteurs des vieilles tantes ou même des amis, lorsque vous refusez un verre de vin peuvent s’avérer terriblement pesants. L’inquiétude d’être percée à jour lors un dîner entre amis ou d’une journée en famille, peut rendre la vie sociale de certaines femmes très angoissante.

Si cela est votre cas, sachez que très vite, bébé ressent vos émotions. Il est touché par votre stress. Alors, si le défi de garder le secret doit parasiter la quiétude de votre début de grossesse, passez outre ! Sentez-vous libre de l’annoncer quand bon vous semble, à qui vous le souhaitez ! Bien sûr, il faut être consciente de l’éventualité d’une fausse-couche à cette période. Ce qui peut signifier que vous aurez à annoncer à ces mêmes personnes que la grossesse n’a malheureusement pas continué. Ceci dit, les personnes au courant pourront alors être d’un grand soutien dans une telle situation où l’on se sent parfois très seule.

Bref, l’annoncer ou garder le secret, oui, vous avez le droit de vous poser cette question !

Capucine V.

© Crédits photos Annaclick 

Lise Auffret

Mariée et jeune maman d'un petit garçon, Lise est passionnée par l'aventure humaine que constitue la vie conjugale et familiale.
Diplômée en littérature, en philosophie et formée au métier de libraire, Lise aime écrire sur ce qui la touche, l'enthousiasme et la questionne.

"La beauté sauvera le monde" et cela dans les plus petites choses de la vie comme dans les plus grandes !