Pour ou contre les vaccins de bébé ?

Pour ou contre les vaccins de bébé ?

Vous sortez de la maternité, on vous parle déjà de vaccins et vous entendez tout et son contraire…
En France, la couverture vaccinale obligatoire se limite à la diphtérie, au tétanos et à la poliomyélite. C’était l’objet du célèbre vaccin DT-Polio, dont la production a cessé depuis 2008. A priori, vous devriez avoir le choix entre le vaccin tétravalent (Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche), le pentavalent (Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche-Hib), ou l’hexavalent (Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche-Hæmophilus influenzae de type B-Hépatite b).

Le problème, c’est que les vaccins tétravalents et pentavalents sont actuellement en rupture de stock. Ne reste donc que l’hexa, qui est remis en cause par de nombreux parents et professeurs, notament le professeur Joyeux qui formule une liste de griefs à l’encontre de l’Infanrix hexa. Le vaccin contient de l’aluminium et du formaldéhyde, deux adjuvants qu’il considère comme dangereux pour la santé. Il coûterait par ailleurs beaucoup plus cher que les autres vaccins… Alors que penser ? Que faire ? Les mamans témoignent !

Vaccinez-vous vos enfants ? Pourquoi ?

  • Oui, certains sont obligatoires et nécessaires, pour la crèche, pour l’école, pour les scouts etc ; ils n’auront pas le choix sinon pas d’entrée…. Florence R
  • J’ai fait vacciner mes 4 enfants, avec tous les vaccins obligatoires, en France et en Allemagne.
    Je les fais vacciner, car je l’ai été aussi et je n’ai jamais eu connaissance, dans mon entourage très élargi, de problèmes liés à la vaccination. Elle a permis d’enrayer de nombreuses maladies. Pour moi, les personnes ne faisant pas vacciner privilégient leur appréhensions, pas forcément justifiées, face au risque de recrudescence au niveau de la population entière si tout le monde adoptait leur comportement.
    En réponse à une sage-femme (Allemagne) qui me disait que la vaccination provoquait la mort subite du nourrisson, ma pédiatre (bien heureuse de ne plus avoir en consultation des cas de poliomyélite comme au début de sa carrière….) avait répondu que c’était les parents qui ne surveillaient pas les montées de fièvre de leur enfant qui prenaient ce risque….
    Pour moi, l’un des problèmes majeurs de nos modes de vie, qui précipite l’humanité à sa perte, réside dans l’utilisation démesurément abusive des antibiotiques, tant au niveau des personnes que dans l’élevage… Mais ceci est un autre sujet…. Delphine T
  • Le moins possible ! Le calendrier vaccinal pousse à faire vacciner son bébé dès son 1er ou 2 mois, âge auquel le bébé est très rarement susceptible d’attraper toutes les maladies contre lesquelles on vaccine (hépatite b étant le plus aberrant….) et surtout que les vaccins ne protègent pas de toutes les souches de chaque maladie, que les vaccins n’empêchent pas de tomber malade… si encore ils garantissaient l’impossibilité de contracter le virus, la question se poserait et la balance bénéfice/risque (malgré les cochonneries alliées au vaccin) serait a réétudier….

    Je n’aime pas les faire vacciner si tôt car ça empêche le système immunitaire de se mettre en place doucement et naturellement. C’est aussi leur injecter de l’aluminium et du mercure en quantité et nous savons aujourd’hui que ces métaux lourds se nichent directement dans le cerveau et, qu’à terme, un surdosage d’aluminium provoque des maladies comme Aizhemer (de plus en plus précoce), cancer et autres « réjouissances » de plus en plus nombreuses… A.N

  • Oui, je vaccine mes enfants. Je fais les vaccins obligatoires et quelques recommandés. Pour l’aîné, j’ai tout bêtement obéit à mon médecin traitant. Puis, lorsqu’on a découvert, après 2 premières années pourries de bronchiolites et otites en continue, qu’il avait un déficit immunitaire, je me suis interrogée sur les vaccins et je suis devenue assez méfiante. Bref, je ne suis pas anti, MAIS je pèse le pour et le contre. Camille S

  • OUI, nous faisons vacciner tous nos enfants! Je suis archi pour et les gens contre m’énervent !!!!!! On a trop d’exemples autour de nous de méningite, rougeole, etc… qui ont mal tourné. Par exemple : j’ai été entre la vie et la mort après plusieurs minutes de convulsions à l’âge d’1 an, car maman ne m’avait pas vacciné du ROR et j’ai attrapé une terrible rougeole. Non seulement c’est dangereux pour son propre enfant mais aussi pour tous ceux qui l’entourent!  Caroline de SF
  • Oui, pour moi c’est inenvisageable de ne pas le faire.
    il est évident qu’avec les vaccins et une bonne hygiène de vie, un certain nombre de maladies sont de plus en plus rares. Par ailleurs, je me dis qu’il est plus probable qu’un enfant attrape une maladie plutôt qu’il ne réagisse mal au vaccin. Si mon enfant est en bonne condition physique, je le fais vacciner au plus tôt. Mes enfants sont allés jeunes en garderie et nous habitions dans une région avec une population d’origines très hétérogènes. Il est tout de même connu que les mouvements de populations sont aussi vecteurs de retour de certaines maladies…. Ce n’est pas un risque que nous souhaitons prendre avec mon mari. Perrine B

vaccins polemique joyeux

Quels vaccins faites-vous administrer à vos enfants et lesquels refusez-vous ? Pourquoi ce choix ?

  • Je vaccine mes enfants, mais seulement les injections obligatoires. Moins ils sont injectés, mieux je me porte. Autrefois, ils n’en avaient pas autant. Il y a beaucoup de nouveaux vaccins dont on ne connaît pas les conséquences…je fais seulement le DTP (attention sans l’hépatite B, c’est à dire le quinta) et le ROR. Pas de BCG non plus puisqu’il n’est plus obligatoire. Florence R
  • Mes filles ont reçu les vaccins obligatoires + recommandés : coqueluche / Hépatite B / ROR / infections invasives à haemophilus influenzae de type B, à pneumocoque, à méningocoque C. Pour les raisons de crèche et de population très hétérogène.
    En revanche, je ne ferai pas ceux pour la varicelle (déjà eue !) ou la grippe… l’hiver peut cacher tellement de formes de ce virus ! J’estime que leur système immunitaire doit se faire aussi seul ! Les autres vaccins : elles choisiront à l’âge adulte. Perrine B
  • Nos enfants ont tous les vaccins obligatoires et je rajoute le Neisvac contre la méningite. Caroline de SF
  • Je reste très prudente pour les vaccins, je ne fais que les obligatoires DTP. Malheureusement on ne le trouve plus. Je me procurais le tetravac avant (dtp-coqueluche) mais maintenant il est aussi très difficile à trouver… On trouve le pentavac (haemophilius en plus). La question des vaccins est très délicate et les pédiatres vous font culpabiliser, si vous ne désirez pas tout faire et vous prennent pour une folle. Il faut juste y être préparée et respecter votre ressenti de maman sur le sujet. Flore D
  • Pour mon aînée, je n’étais pas informée donc j’ai suivi comme une bonne élève les instructions du médecin et, à 3 mois, elle a reçu l’infanrix QUINTA et le prevenar.
    J’ai commencé après coup à me documenter et le nombre de cas d’enfants réagissant mal 24 ou 48h après des multi-injections et déclarant des maladies orphelines ou auto-immunes sont de plus en plus fréquents…
    Pourquoi continuerai-je à injecter des substances pouvant provoquer tant de dégâts sur le petit corps en parfaite santé de mon enfant ….
    La balance bénéfice/risque est toujours à étudier, et pour moi, c’est vite vu par rapport aux risques que bébé a d’attraper ces maladies, qui sont quasi nuls, surtout quand bébé est à la maison, sans garde collective, allaité par maman…. D’autant que les vaccins ne protègent pas contre toutes les souches de chaque maladie.
    Combien de cas avons-nous « vu » d’enfants ayant contracté une méningite alors qu’ils avaient reçu le fameux vaccin sensé éviter ce drame….

    Pour ma 2ème, je m’étais assez renseignée pour répondre avec plus d’aplomb aux médecins toujours plus pressants, voire ultra culpabilisants, que je souhaitais attendre plus tard, que la loi stipulait que le DTP (les 3 seuls obligatoires) devait être fait à 18 mois…. A.N

  • Je fais le penta (infanrix ou pentavac), mais pas l’hexa ! Je ne vois pas l’intérêt de faire l’hépatite B sur des enfants gardés à la maison, qui ne changent pas de partenaires sexuels toutes les semaines !!! Je ne fais pas le BCG non plus et, de toutes les façons, je crois que l’on ne le trouve plus.
    Je rajoute cependant le prevenar, parce que mes enfants ont une sphère ORL pourrie et qu’il protège contre certaines formes d’otites et de pneumonies notamment. Je fais le ROR, parce que la rougeole me fait peur et que les oreillons peuvent être embêtants chez les garçons. Et, enfin, je fais la grippe parce que j’ai deux enfants asthmatiques. Mais j’arrêterai quand la grippe ne sera plus dangereuse pour eux. (Vers 7-8 ans par là, probablement ) Bref, c’est ma propre appréciation de la balance bénéfices/risques. Camille S

Penta, hexa, quinta… kesako ? Que choisir et où trouver ces vaccins ?

  • Historiquement, il existait un triple vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) qui a été retiré du marché en 2008 en raison de réactions allergiques. Depuis lors, il existe trois vaccins disponibles pour les familles, dont aucun ne se limite aux trois maladies obligatoires : le Tetra qui vaccine contre 4 maladies, le Quinta contre 5 et l’Hexa contre 6. Et, depuis la fin de l’année 2014, en raison d’une rupture de stock des deux premières formules, il ne reste que le vaccin Infanrix Hexa. Même si j’aurais aimé de pas avoir l’hépatite b dans l’hexa, je n’en trouve pas d’autres ! Bérénice de P
  • Je ne voulais surtout pas l’hexa (avec hépatite b) mais la course au penta/quinta est une vraie galère. Pour mon aîné, j’ai pris le dernier en pharmacie, puis le dernier d’une PMI et, pour mon deuxième bébé, j’ai carrément envoyé une lettre au laboFlorence R
  • Je ne me suis pas posée la question, je n’ai pas eu le choix et j’ai confiance dans les 2 pédiatres qui ont vacciné mes filles. Perrine B
  • J’ai entendu la grande polémique (fondée ou infondée?) sur le lien entre vaccin contre l’hépatite B et la sclérose en plaques ; du coup je fais tout pour éviter le vaccin hexavalent. Pour les 2 aînés, j’ai réussi et, pour le troisième, j’avoue que je ne sais plus vers qui me tourner pour trouver un penta/quinta. Plus rien dans les pharmacies, ni les pmi… on m’a parlé d’aller en chercher à l’étranger… jusqu’où aller ? Je suis un peu perdue sur ce sujet ! Marie P

Comment gérer les vaccins face aux exigences des crèches, médecins, sécu ?

  • Personnellement, mes filles n’ont jamais été en crèche/garderie mais chez une assistante maternelle, qui se fichait bien de savoir si elles étaient à jour, si tel ou tel multi-vaccin avait été administré etc…Ce qui permet de reporter (à la première rentrée scolaire) les vaccinations de son enfant. Ce sont toujours des mois et des mois de gagnés, sur la capacité de son organisme à réagir, à se défendre, à encaisser les doses de cheval qu’on injecte (ne parlons pas des enfants qui reçoivent l’hexa… l’équivalent de 8 doses adulte de virus dans un mini organisme à peine né).
    C’est vraiment infliger au corps des attaques surnaturelles sur son système immunitaire… Si encore, il existait chaque vaccin en solo, sans être obligé d’en administrée 8 en même temps ! Quand est venu le temps de l’école, la question s’est évidemment reposée, car on a peur que notre enfant ne soit pas accepté à cause de ce carnet de vaccination pas à jour… Je sais que certaines mamans falsifient elles-même les attestations de vaccins.
    D’autres ont la chance de connaître un médecin qui, après avoir vacciné ses patients toute sa vie, s’est rendu compte de la réalité et des drames qui découlent de certaines vaccinations, et qui vaccinent le carnet de santé mais pas l’enfant.
    D’autres, comme moi, tombent sur des directeur compréhensifs et ne sachant pas bien comment se positionner face a ces polémiques de vaccinations qui terminent mal… A.N
  • Les vaccins DTP sont obligatoires pour rentrer à l’école. Malheureusement on ne trouve plus le vaccin DTP séparé des autres vaccins : la nouvelle formule contient forcément des adjuvants (pentavac/hexa). Au niveau de la loi, cela est très compliqué car il est demandé de faire le DTP, mais pas le reste donc, comment faire ? Sinon, les enfants peuvent commencer l’école obligatoire à 6 ans, alors où est la logique dans tout ça ? Clotilde de R

© Crédits photos Annaclick

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !