Parlons d’amour à nos enfants, à la lumière de la théologie du corps

Parlons d’amour à nos enfants, à la lumière de la théologie du corps

Comment aborder la question de l’amour, de la sexualité, des changements du corps à la puberté, des différences indéfectibles entre filles et garçons, et du respect que l’on doit à son corps avec nos enfants et nos adolescents sans abimer la beauté du sujet ?

Cela ne va pas de soi.

Inès de Pélissié du Rausas, mère de famille et docteur en philosophie, nous propose, dans son dernier ouvrage intitulé Parlons d’amour à nos enfants, une pédagogie qui avec délicatesse et vérité, nous aide à trouver les justes mots. Grâce à ses connaissances et éclairée par la Théologie du corps de saint Jean-Paul II, elle nous donne des clés, et des pistes concrètes, pour comprendre et pouvoir aborder ses sujets en fonction de leurs âges, leurs sexes, leur maturité.

Dans cet ouvrage, l’amour est décrit en terme de don, de communion, de partage, de bonheur… Aborder la question « comment on fait les bébé », c’est ouvrir l’enfant au mystère de la vie. Comment trouver le juste mot pour parler de ce mystère qui nous dépasse ?

 

L’auteur nous invite à anticiper les questions en y confrontant l’enfant dès son plus jeune âge grâce à un langage analogique qui lui permet de comparer ce mystère à des réalités plus concrètes pour lui.  Bannir par exemple  l’expression « faire » un bébé, qui prive ce mystère de toute poésie, de toute transcendance. La vie est un don. L’amour se respecte. Nos corps, sont à respecter. Tel est le discours qu’Inès Pélissié du Rausas nous pousse à tenir à nos enfants.

Notons que cette petite piqure de rappel peut également nous faire du bien, en nous rappelant la beauté et le respect que nous devons à notre corps et l’acceptation dans nos couples de nos différences hommes-femmes. Car l’auteur nous le redit, beaucoup de choses passent par l’exemple ! Un enfant qui sent l’amour entre ses parents, qui les voit respecter leur corps et aimer la vie sera poussé à en faire autant.

Livre Inès Pélissié du Rausas, Artège, octobre 2019, 22 euros.

Blanche Gandillot