Enfant et dessin animé : quelques règles à mettre en place pour

Enfant et dessin animé : quelques règles à mettre en place pour

“Je ne mettrai jamais mon enfant devant des dessins animés”. Avant la naissance de notre premier, on est souvent pétris de bonnes intentions. Pas de sucette, pas de dessins animés, des légumes à tous les repas… pourtant tout ne se passe pas pour autant comme on l’avait prévu ou en tous cas comme on l’aurait imaginé.

Ces principes d’éducations qu’on a revendiqué ces derniers mois et qui nous semblaient si évidents ne sont tout d’un coup plus si faciles à appliquer. Vous vous rendez vite compte qu’il va sûrement vous falloir passer outre certains d’entre eux.

Si l’OMS recommande de ne pas mettre un enfant devant la télévision avant ses trois ans, cela ne sert à rien de vous rendre malade ou de vous auto-flageller si vous n’êtes pas parvenue à appliquer cette règle à la lettre.
Bien entendu dans l’idéal il faut éviter toute exposition aux écrans et à la télévision durant les premières années de l’enfant.

Mais plusieurs situations peuvent mener à faire une entorse à cette règle. Votre enfant est malade et s’ennuie, ses frères et soeurs aînés regardent un dessin animé et il veut se joindre à eux, vous êtes seule avec lui et vous devez absolument l’occuper quelques minutes pour faire quelque chose…ne vous torturez pas pour autant, vous n’êtes pas une mauvaise mère pour quelques minutes de visionnage.
Le tout est de savoir appliquer certaines règles qui permettent d’atténuer les effets nocifs de cette exposition !

Choisir le programme

Il est évident que la plupart des programmes disponibles à la télévision aujourd’hui ne conviennent pas aux jeunes enfants. Si vous permettez au votre de regarder la télévision, il est indispensable de vous assurer que ce qu’il va regarder est adapté à son âge : images non-violentes, niveau sonore modéré, langage compréhensible…

Si ce qui passe à la télévision ne répond pas à ces critères, choisissez vous-même un dvd ou bien un dessin animé à télécharger ou en replay qui le soit. Il existe plusieurs dessins animés qui ont une visée éducative et racontent des situations que vivent tous les enfants. C’est une bonne idée de favoriser ces programmes qui peuvent donc jouer un rôle pédagogique par la même occasion.

Zou, Dany le tigre (le village de Dany), T’choupi ou encore Petit Ours Brun sont autant de héros auxquels vos enfants pourront s’identifier sans risque.

Une exposition courte et exceptionnelle

La durée de l’exposition est importante. En effet il a été démontré qu’une exposition longue et quotidienne est néfaste et tend à provoquer un comportement asocial de l’enfant, à l’âge où il doit au contraire apprendre en se confrontant aux autres.

Si vous lui permettez de regarder un dessin animé, choisissez le court et restez ferme sur le nombre d’épisodes (deux maximum par exemple).

De même, ne faites pas de ce loisir une habitude. Il faut que cela reste exceptionnel et pas que ça constitue un élément de sa routine quotidienne (par exemple deux fois par semaine ou uniquement le week-end).

De l’interaction !

Que votre enfant regarde un dessin animé ne veut pas dire qu’il est obligé d’être seul devant ! Au contraire !
Si vous en avez la possibilité, c’est une très bonne chose de partager ce moment avec lui et de commenter ce qu’il se passe afin de vous assurer qu’il comprenne, mais aussi qu’il ait le sentiment que vous êtes aussi impliquée que lui dans l’histoire.
Par la suite vous pouvez en reparler dans la journée, par exemple “tiens tu fais comme Petit Ours Brun et tu te laves les dents ?” et même chanter avec lui les chansons du dessin animé.

S’il le regarde seul car vous profitez justement de ce moment là pour faire quelque chose d’autre, posez lui ensuite des questions sur ce qu’il a vu, ce qu’il s’est passé, s’il a aimé..
Le dessin animé aussi peut être vecteur de dialogue !

À lire aussi :

Les ventes privées de la semaine : MAMAN VOGUE VENTE PRIVÉE

Education des tout-petits : ce qu’il ne faut pas négliger !

Education, la méthode Montessori jusqu’à quel âge ?

 

©Pinterest

Marie Cauquil O'Kelly

La rédactrice M.OC