Rencontre avec Candice, créatrice de la marque Neuvième Ciel

Rencontre avec Candice, créatrice de la marque Neuvième Ciel

Maman vogue a rencontré pour vous Candice, créatrice de la marque Neuvième Ciel, qui nous a dévoilé quelques secrets sur son parcours et entreprenariat:

Bonjour Candice, peux-tu nous présenter Neuvième Ciel en quelques mots. Comment t’es-tu lancée dans cette aventure ?

Je suis Candice, la créatrice de Neuvième Ciel, marque de vêtements élégants et accessibles, 100% fabriquée en France pour femmes enceintes et allaitantes. Je me suis lancée après la naissance de mon fils. En effet, j’avais trouvé qu’il était difficile de trouver des vêtements élégants et abordables pendant ma grossesse, et j’étais en quête de sens dans mon travail, j’ai donc souhaité créer ma propre marque pour répondre à ce besoin !

Neuvième Ciel est une marque de vêtements élégants et accessibles pour femmes enceintes et allaitantes, 100% fabriquée en France. Depuis 2019, Neuvième Ciel propose également une ligne pour femmes non enceintes (après l’accouchement ou tout simplement pour les femmes n’ayant jamais été enceintes mais qui apprécient l’univers de la marque) et un coussin d’allaitement respectueux du corps de la maman et du bébé puisqu’il est composé de balles d’épeautre bio et ne contient donc aucun perturbateur endocrinien.

Nous avons également développé récemment un manteau de grossesse et de portage, le manteau Victoire, qui a été très bien accueilli puisque j’ai vendu toute la production sur précommande.

Le plupart de nos vêtements, y compris ceux pour femmes enceintes et allaitantes peuvent se porter sans être enceinte.

Tu es donc (presque) partie de zéro, est-ce que tu as rencontré des difficultés particulières ?

Le parcours de l’entrepreneuriat est semé d’embûches. Il n’y a que des obstacles. Ceux qui réussissent sont ceux qui savent les sauter, les uns après les autres et prennent plaisir à le faire.

La première difficulté a été de trouver les bons fournisseurs. Je me suis trompée. J’ai été déçue. J’ai pleuré. Je me revois avec mes rouleaux de tissu dans les bras à chercher un taxi parce que mon coupeur m’avait jetée dehors parce que je ne faisais pas assez de volume pour lui au début. Puis j’en ai trouvé d’autres. Et aujourd’hui, j’ai confiance en eux et ils croient en moi. Je ne suis (presque) rien sans eux et ils comptent également sur moi. C’est une relation gagnant / gagnant.

Les autres difficultés ont été de trouver de la trésorerie pour réussir à relancer plus régulièrement des réassorts (et éviter les ruptures de stock), et lancer des nouveautés car j’ai vite compris que j’avais cette chance, et des clientes et une communauté engagées qui me soutenaient dans mes choix et mes partis pris. Ça me donne l’envie et l’audace de me dépasser encore plus. C’est un cercle vertueux finalement ! Plus j’avance, plus j’ose et c’est un pari payant qui me permet de réinvestir pour développer l’idée suivante.

Et plein d’autres comme : comment réussir à se faire connaitre (sans budget) , comment faire 10 métiers à la fois quand on n’a pas les moyens d’embaucher et comment ne pas s’épuiser physiquement et psychologiquement. Il faut savoir que ce n’est pas facile au quotidien et que cela ne peut pas convenir à tout le monde d’entreprendre. Il faut bien réfléchir avant de se lancer car cela peut être épuisant !

Quand parfois je n’y arrive plus, au lieu de m’épuiser davantage, je coupe : je m’accorde un week-end en famille à la mer, je vais me faire un hammam avec une copine et quand je reviens le lendemain, c’est reparti et je suis plus efficace. Je fais également beaucoup de yoga. C’est une drogue. Ce sport m’élève spirituellement et physiquement. Le yoga apprend à se dépasser, à rester concentrée et à respirer et se détendre.

Qu’est-ce qui te motive chaque matin ? Comment arrives-tu à avancer au quotidien ? Trouves-tu du soutien dans ton entourage ?

Ma boîte et sa croissance me motivent. Le fait de voir chaque jour plus de commandes arriver sur mon site, et réaliser que derrière chaque commande, il y a une nouvelle personne qui connaît la marque me booste à un point… J’arrive à avancer car je crois fort en mon projet depuis le début. Je sais que je fais beaucoup de concessions et y consacre énormément de temps parce que ça en vaut la peine et qu’un jour, je pourrai avoir une équipe et lever le pied. Si vous ne croyez pas en votre projet, personne n’y croira pour vous. Mon mari me soutient ainsi que mes amis. Ma maman également. Mais c’est mon énergie qui fait avancer Neuvième Ciel. J’ai toujours vu le potentiel de Neuvième Ciel et vous êtes finalement le seul maître à bord quand vous entreprenez. Et il faut réussir à embarquer les autres. Car vous avez besoin de fournisseurs et d’une équipe de qualité et motivée.

Comment te vient ton inspiration ?

J’aime prendre un café le matin dans un café parisien et réfléchir, regarder les gens passer. C’est devenu une passion. Voir la vie qui s’agite devant moi, observer les gens, cela m’apporte un grand moment de plaisir et m’inspire. Je suis également passionnée de voyages et j’aime rencontrer / discuter avec de nouvelles personnes, j’apprends donc beaucoup de nouvelles cultures que je rencontre à travers mes voyages. Le dernier en date était en Birmanie. Il a donné naissance à la robe Pagoda, notre produit le plus vendu depuis la création de Neuvième Ciel. Notre prochain voyage est au Japon avec mon mari et je sais que je reviendrai avec plein d’idées de développement pour ma marque que je chéris tant. Je suis assez transparente sur les sources ou moments d’inspiration de part les noms que je donne aux modèles. C’est quelque chose que je souhaite partager parce que c’est l’ADN de la marque : la proximité avec ma communauté.

Un leitmotiv à nous partager ?

« Il faut vivre comme si l’on allait mourir demain et apprendre comme si l’on allait vivre toujours ». Gandhi

Tu as un petit garçon, arrives-tu à concilier ta vie professionnelle avec ton rôle de maman et ta vie de couple ?

Mon petit garçon est ma priorité. Depuis toujours, il passe avant mon travail. Quand il est malade, qu’il vit un cap moins facile (arrivée à l’école), je me rends disponible pour lui et le garde à la maison ou me rends à 16h30 à l’école le soir. Parfois, le travail intense fait qu’il n’est pas évident de tout gérer. Surtout avec un mari qui travaille beaucoup dans un cabinet de Conseil. Et quand je vois que tout va trop vite, je booke un petit hôtel au bord de la mer et je pars avec mes deux hommes pour le week-end pour que l’on se retrouve. Nous essayons également d’organiser régulièrement des week-end en amoureux ou des vacances juste mon mari et moi. Et j’ai décidé « d’essayer » de ne plus répondre aux mails et messages instagram le week-end de vendredi soir au dimanche soir. Je n’y arrive pas toujours mais le fait de m’imposer cette règle m’aide déjà beaucoup dans ma démarche de déconnexion du week-end. C’est important de déconnecter et de se recentrer sur l’essentiel car ce qui compte dans l’entrepreneuriat c’est vous. Vous et votre bien-être pour avoir la force d’avancer. Donc il ne faut pas s’oublier. Vous êtes votre principale ressource. Et cette ressource a besoin d’amour et de vie familiale stable pour vaincre les obstacles et emmener loin son bébé : son entreprise.

Dans quel état d’esprit es-tu lorsque tu sors nouvel article ?

C’est à chaque fois un mélange d’excitation (hâte de faire découvrir le produit et voir les réactions) et de spontanéité. Je poste mes prototypes en story sur instagram et j’ai cette immense chance de voir que souvent cela plait, et d’être en rupture de stock rapidement, souvent dans la soirée sur le modèle. J’ai aussi un peu peur parfois mais je prends davantage confiance en moi puisque je vois que souvent le style plaît.

Tu créés principalement des vêtements, mais tu propose aussi des accessoires il me semble ?

J’ai lancé un bijou plaqué or où il est gravé « Jeune Maman » pour offrir ce cadeau à une amie, une sœur, sa femme pour la féliciter d’avoir donné la vie. Je trouvais qu’on faisait souvent des cadeaux au bébé mais très peu à la maman.

Puis nous avons lancé un coussin d’allaitement en coton et balles d’épeautre bio. En effet, je trouvais que cela n’avait pas de sens de faire attention à tout ce que l’on mange, aux crèmes que l’on se mettait sur la peau, et de ne pas avoir trouvé de coussins d’allaitement, y compris dans les grandes marques qui ne contenaient pas autre chose que des billes de polystyrène, qui sont des perturbateurs endocriniens. Cela avait été pour moi un vrai sujet de frustration à l’époque. J’ai donc créé un produit plus sécurisant pour les femmes enceintes et allaitantes et les bébés, car ce coussin est naturel et biologique pour qu’il soit le cocon protecteur sous tous ses aspects. Ce coussin est un grand succès depuis son lancement et il va maintenant sortir dans de nouveaux coloris qui seront dévoilés très bientôt.

As-tu des projets pour les prochaines semaines/ prochains mois ?

Oui plein ! J’ai tous les jours des projets. J’aime développer ma marque. C’est addictif. C’est à la fois cette liberté d’être ma propre chef et d’échanger avec ma communauté avec aisance, qui me permettent de créer et de m’adapter aux besoins du marché.

Dans les dernières idées spontanées, venues d’échange avec ma communauté sur instagram, j’ai décidé de m’engager pour le futur en développant un grand sac cabas en coton, en collaboration avec 2 copines graphistes qui a pour but d’engager ma communauté à utiliser ce sac pour aller faire ses courses et ne plus consommer de plastique. Mon objectif est de créer un sac élégant et pratique pour aller faire ses emplettes. Car aujourd’hui, je trouve qu’il est difficile de trouver un joli grand sac pour aller au marché. Il portera également un message montrant notre engagement avec le hastag « neuviemecielsengage ».

Nous vivons particulièrement une période exceptionnelle depuis quelques mois et j’ai envie d’emmener Neuvième Ciel chaque jour encore plus loin !

Merci Candice pour ton enthousiasme et bravo pour cette jolie entreprise qui se développe. Nos lectrices pourront te retrouver sur instagram sur ton compte @neuviemeciel ou sur ton site https://www.neuviemeciel.fr/. Je te souhaite une belle continuation!

Propos recueillis par Alice de Champs