Naissance : comment gérer au mieux le retour à la maison

Naissance : comment gérer au mieux le retour à la maison

Vous comptez les jours avant qu’il n’arrive, non seulement parce que vous avez de plus en plus de difficultés à vous mouvoir mais surtout parce que vous crevez d’envie de voir son petit minois. Alors, pour l’accueillir le mieux possible, et après avoir découvert les aides post-accouchement ici assurez-vous d’avoir coché toutes les cases de notre check-list pour gérer au mieux le retour à la maison.

Avant la naissance

  • Le grand ménage : passez l’aspirateur, faites briller votre cuisine et votre salle de bain, venez à bout de votre tas de repassage. Vous n’y retoucherez pas avant un moment ! Et quel bonheur de rentrer dans un nid douillet bien propre en sortant de la maternité.
  • Anticipez la cuisine : préparez et congelez des petits plats ; vous n’aurez ni l’énergie ni le temps de cuisiner les premiers jours avec le rythme anarchique d’un nourrisson.
  • Terminez le bricolage : accrochez les rideaux manquants, montez le lit à barreaux, poncez et repeignez la petite commode que vous vouliez rafraichir depuis des mois pour la chambre de votre bébé.
  • Si vous ne comptez pas allaiter, anticipez les biberons : faites le plein de bouteilles d’eau et de lait en poudre. Ça file vite !
  • Si vous comptez allaiter, prévoyez des soutiens-gorge adaptés et des coussinets d’allaitement.
  • Installez le cosy dans la voiture ; cela se révèle parfois complexe, n’attendez pas le jour de la sortie de la maternité, vous serez très pressée de vous retrouver chez vous, en famille.

À la maternité

  • Faites-vous conseiller une sage-femme qui viendra régulièrement à votre domicile pour contrôler le poids de votre bébé et votre récupération les premières semaines.
  • Faites-vous conseiller une infirmière libérale qui se déplacera également à votre domicile si vous avez besoin de soins (injections d’anti-coagulants si vous avez accouché par césarienne par exemple).
  • Si vous souhaitez laisser votre bébé la nuit à la nursery pour pouvoir récupérer, n’hésitez pas. Mais ne le faites pas toutes les nuits. Il me semble bon d’apprendre à gérer seule les nuits à la maternité, alors que vous êtes bien entourée et que vous pouvez appeler une sage-femme pour vous aider si besoin.

Avant de sortir de la maternité

  • Épuisez toutes les questions que vous vous posez, même si certaines vous paraissent inutiles ; et prenez des notes, avec tout ce que vous aurez en tête il est possible que vous oubliiez les réponses.
  • Envoyez votre mari à la pharmacie avec l’ordonnance du pédiatre : il fera le plein de vitamines, produits de soin du cordon, sérum physiologique… En rentrant chez vous, vous devez avoir tout sous la main pour être sereine.

De l’aide

  • Reposez-vous sur votre mari bien-sûr, et s’il peut prolonger son congé paternité par quelques jours de vacances, c’est encore mieux !
  • N’hésitez pas à rappeler votre maternité si vous avez besoin d’un conseil dans les jours ou les semaines qui suivent votre sortie. Les sages-femmes sont là pour vous conseiller.
  • Donnez le bain à 2 si vous avez peur de faire mal à votre bébé ou d’être trop fatiguée. Bien qu’il puisse être stressant, c’est un moment précieux à partager en famille.
  • Commandez vos courses sur Internet, faites-vous livrer un bon petit plat, c’est le moment de tester toutes les dernières appli !

Du repos

  • Dormez en même temps que votre bébé, si c’est le premier ou que les aînés sont gardés. Ce n’est pas le moment de faire 1000 tâches domestiques. Vous ne savez pas quand aura lieu la prochaine sieste ni de quoi sera faite la nuit.

Les visites

  • C’est un sujet très personnel. Pour ma part, j’ai préféré les visites à la maternité. L’après-midi, on n’a que ça à faire. Et une fois rentrée chez soi, il est agréable de se retrouver au calme, dans son cocon.
  • Une fois rentrée à la maison, n’en planifiez pas tous les jours. Vous avez besoin de repos et votre bébé aussi.
  • N’ayez pas de complexes si vous ne cuisinez pas un bon gâteau ou si c’est le bazar chez vous. Personne ne vous en voudra !
  • Ne réveillez pas votre bébé pour les visiteurs, le plus important, c’est lui ! Et contempler un nourrisson qui dort n’est-il pas extraordinaire ?

Les nuits

  • Après la tétée de début de soirée, j’allais me coucher ; mon mari prenait le relais s’il fallait bercer notre bébé. Il essayait de le faire tenir le plus longtemps possible. Cela me permettait souvent de dormir 3h d’affilée. Puis je prenais le relais pour le reste de la nuit, car mon mari travaillait.
  • Trouvez l’organisation qui vous convient. Pour les premières semaines, nous avions décidé que celui qui s’occupait de notre bébé dormirait dans le salon avec lui ; l’autre dormait dans notre chambre. Cela permettait à celui dont c’était le tour de  bien dormir.
  • Installez tout à portée de main : table à langer, couches, liniment, cotons, bodys et pyjamas de rechange. En cas de fuite en pleine nuit, il est pratique d’avoir le nécessaire à proximité.

Et si dans tout ça vous trouvez le temps de vous détendre un peu, lisez cet article.

 

Apolline Boyer Chammard

Credit photo : ©Anna Click

À lire aussi :

Les indispensables pour le retour de la maternité

Ces premiers jours avec bébé post maternité

Donner du sens à sa maternité

 

 

 

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue