Montessori – Et si c’était à nous de faire confiance aux enfants ?

Montessori – Et si c’était à nous de faire confiance aux enfants ?

En considérant l’enfant comme acteur de son développement, nous lui faisons confiance et nous sommes intimement persuadés de ses capacités. Ainsi l’enfant se sent rassuré et soutenu dans son apprentissage positif. A la maison comme à l’école, la confiance, la bienveillance et la connaissance de ses besoins sont essentiels au bon développement de l’enfant…

Les principes Montessori

Les 3 principes de la pédagogie Montessori sont

  1. « Aide-moi à être moi-même » traduit par l’enfant de 0 à 3 ans
  2. « Aide-moi à faire seul » traduit par l’enfant de 3 à 6 ans
  3. « Aide-moi à penser par moi-même » traduit par l’enfant à partir de 6 ans

Dans ces trois principes Maria Montessori met en avant la nécessité de faire confiance à son enfant, totalement, pour répondre à ces besoins évolutifs. Il faut d’abord être persuadée que son enfant peut y arriver seul, sans votre aide, pour son bien. Maria Montessori ajoute même que toute aide extérieure peut devenir un obstacle à son développement naturel et harmonieux.

Faire confiance c’est leur laisser leur liberté

Il ne s’agit pas d’une liberté totale et sans limite. Offrir une liberté sans cadre ferme serait pire que tout : L’enfant qui fait ce qu’il veut n’est pas libre, il est seul. Non, la vraie liberté c’est lorsque l’enfant évolue selon son rythme dans un cadre qui a des limites. Lire l’article sur Un enfant a besoin de limites !

L’enfant libre ne veut pas dire non plus qu’on le laisse complètement indépendant et seul au monde. En tant qu’enfant, il a besoin d’être soutenu, rassuré, et de se sentir en sécurité. Vous devez l’accompagner dans son apprentissage, tout en lui laissant le choix de ses activités, de la façon de faire pour arriver à son but. Il faut agir en périphérie plutôt que directement sur l’enfant pour favoriser son épanouissement.

Faire confiance c’est respecter son enfant

Faire confiance c’est aussi respecter le potentiel de son enfant, ses dons, ses erreurs, son chemin bien à lui… Chacun a une « petite voix intérieure qui lui dicte ce qui est bon pour lui » et qui lui permet de conquérir eux-mêmes le monde qui les entoure.

L’approche Montessorienne c’est avant tout un état d’esprit qui favorise le développement de valeurs positives : la confiance en soi, l’estime de soi, l’envie d’apprendre, la créativité et le goût des joies simples.

Lui faire confiance même dans l’erreur

Respectez l’enfant qui a fait une erreur et qui peut se corriger lui-même. Il est toujours bon d’être attentif et près de lui pour répondre présent à l’appel de l’enfant qui a besoin de vous. Ecoutez, répondez toujours à l’enfant qui a recours à vous. Mettez de côté votre impatience, votre déception, votre fatigue … et croyez encore plus fort aux capacités intérieures de votre enfant. Plus vous aurez confiance en votre enfant, plus il aura confiance en lui. Cela vaut le coup non ?

 

 

Sources :
Apprends-moi à faire seul, Charlotte Poussin
Vivre la pensée Montessori à la maison, Emmanuelle Opezzo
Montessori à la maison: 80 jeux pédagogiques à réaliser soi-même, Delphine Gilles Cotte

 

© pinterest @emilylucarz