Mon enfant ne se sent pas aimé !

Mon enfant ne se sent pas aimé !

Mon enfant ne se sent pas aimé, ou mal aimé, alors que nous, parents, nous l’aimons infiniment bien sûr. Nous avons l’impression de lui donner beaucoup d’amour au quotidien… Comment faire pour guérir cette blessure et cette tristesse ?

Faites la différence entre amour objectif et amour ressenti

Il faut bien faire la différence entre « l’amour ressenti » et « l’amour réel ».
Sans comprendre un mot, le bébé intuitionne tout de l’accueil qui lui est réservé, les sentiments de sa maman, le stress, le déroulement de l’accouchement… Quelques fois, la grossesse est marquée par un deuil familial, la perte d’un emploi, des tensions, ou encore bébé arrive après une fausse-couche… Tout ce qui est expression de tristesse ou de tension est interprété comme du « non-amour » par le bébé. C’est son ressenti.
Dans cette situation compliquée, ce n’est pas à l’enfant de s’adapter à son papa et à sa maman, mais à eux de changer leur vie pour lui, de se mettre à sa portée, de le rassurer et de l’aimer.

Mettez des mots pour guérir ce ressenti

Pour dépasser cette interprétation erronée, les parents ont tout intérêt à prendre du temps pour expliquer à l’enfant, même tout petit, les difficultés rencontrées durant les premiers mois de son existence y compris intra-utérine (stress pendant la grossesse, complication lors de l’accouchement, césarienne, entrée en crèche vécue comme un abandon…). Le bébé n’est jamais trop petit pour ressentir profondément les événements. Il ne fait pas de comédie ou de caprices : il vit des émotions qu’il n’arrive pas à canaliser.

L’enfant a pu ressentir un manque d’amour, un abandon, une inquiétude, alors qu’il est nécessaire que les parents le rassurent sur leur amour infini et le sécurisent.

Changez vos habitudes

Quelquefois, les mamans doivent faire des choix parfois difficiles et coûteux. Adapter son rythme de travail ou quitter son boulot, refuser des sorties en journée ou en soirée pour respecter le rythme et la quiétude de son bébé, renoncer à un voyage organisé depuis longue date… A chacun de voir ce qu’il doit faire pour le bien de son enfant, mais il est essentiel de prendre la mesure de ce à quoi l’amour de notre enfant nous oblige.

Demandez de l’aide

Si votre enfant continue de se sentir mal aimé, n’hésitez pas à lire le très beau livre de Bernadette Lemoine, Maman ne me quitte pas.
Des professionnels et psychologues sont également de véritables aides pour les familles.

Lire l’article Les angoisses de séparation

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue