Mon enfant ne parle pas… comment faciliter les échanges ?

Mon enfant ne parle pas… comment faciliter les échanges ?

Chères maman,

Votre enfant met du temps à parler, il ne prononce que quelques mots, ne fait pas de phrases… quand s’inquiéter, et comment l’aider ?

Les marqueurs développementaux

Il existe des marqueurs développementaux établis par l’OMS, des « âges limites » qui peuvent vous inquiéter. Ils ont été évoqués dans d’autres articles. N’oubliez jamais qu’il ne s’agit que d’indicateurs, et que ceux-ci ne peuvent pas remplacer votre observation de votre enfant, qui est le facteur le plus important ! La première aide, c’est l’observation bienveillante (et je me répéterai sûrement !). Si votre nourrisson est très silencieux, si votre bébé ne dit aucun mot à 18 mois, s’il ne combine pas de mots à 2 ans, s’il votre enfant scolarisé en maternelle a du mal à se faire comprendre, interrogez-vous sur son développement : est-il harmonieux ? Ou observez-vous un décalage important entre le développement psychomoteur et le développement langagier de votre enfant ? Le retard persiste-t-il dans le temps ? En cas de dysharmonie ou de décalage persistant, vous pouvez consulter un professionnel, qui vous donnera son avis, et des pistes pour que vous puissiez aider votre enfant. Mais pas de panique ! Car…

Votre enfant communique déjà…

Votre enfant parle peu… essayez de regarder comment il communique avec vous, il y a mille manières ! Utilise-t-il : des regards, des mouvements du corps, des gestes, des intonations de voix variées, des pleurs, du babillage, des sourires, des mimiques, des pointages, des sons, des syllabes, des mots mal prononcés, autre chose encore ?

Essayez de comprendre aussi pourquoi il communique et dans quelles situations : pour demander quelque chose, attirer votre attention, protester, exprimer son plaisir, un besoin, un mal être, raconter, commenter, pour répondre à une sollicitation, dire non ?

Quand vous aurez repéré ces comportements de communication, vous aurez un regard plus positif sur les compétences langagières de votre enfant. Vous pourrez aussi partir de ce qu’il fait déjà pour l’amener un peu plus loin dans son développement langagier, repérer ce qu’il exprime pour vous adapter au mieux.

Vous pouvez faciliter la communication

De bonnes habitudes de communication, voilà ce qui, après une observation bienveillante, aidera votre enfant, qu’il présente un retard d’acquisition du langage ou non ! Quelques conseils :

  • Placez-vous à sa hauteur, qu’il puisse voir votre visage, vos lèvres, vos mimiques, et qu’il vous entende bien.
  • Privilégiez un environnement propice aux échanges : un temps où vous êtes disponible pour lui, un endroit calme, sans distracteurs.
  • Ralentissez le rythme des échanges, attendez ! Et pendant ces temps d’attente, regardez votre enfant, montrez-lui que vous attendez, qu’il peut prendre son temps pour s’exprimer.
  • Utilisez le mot juste, un discours bien construit, mais faites des phrases courtes, contenant l’essentiel du message.
  • Encouragez le dialogue, laissez-le prendre son tour.
  • Laissez-le prendre des initiatives. Il a besoin de quelque chose ? Ne vous précipitez pas pour le lui donner, attendez qu’il le regarde, le désigne, le demande. Un événement vient de se produire, un bruit soudain s’est fait entendre ? Laissez-le en parler avant d’agir.
  • Tenez plus compte de la communication en général que de la forme qu’elle prend. Soyez sensible au fait que votre enfant ait envie de s’exprimer plus qu’à la qualité du message. On dit que les enfant qui parlent mal ne s’inquiètent pas de la qualité de leur message, mais de la réaction de leur entourage. Ne prenez pas le risque de l’inquiéter ou de le bloquer.
  • Encouragez, félicitez, montrez-lui que vous êtes intéressée par toutes ses productions.
  • Si les mots sont déformés, donnez-lui le bon modèle, surtout ne lui faites pas répéter, il risque de se bloquer. Montrez-lui que vous avez compris le mot produit et faites-lui percevoir le mot correctement prononcé. Au bout d’un moment, il répétera spontanément et correctement.
  • Enrichissez le message. Votre enfant utilise un mot pour décrire un événement ? Répétez le mot, puis intégrez le mot dans une phrase décrivant plus précisément l’événement.

Enfin, n’oubliez pas que chaque enfant à son rythme, que nous sommes là pour vous aider, et si vous avez des doutes, lisez quelques livres de mes bibliographies !

 

Sources

Dialogoris, Antheunis, Ercolani-Bertrand & Roy, 2006.

Parler, un jeu à deux : Un guide pratique d’enfants présentant des retards dans I’acquisition du langage. Jan Pepper & Elaine Weitzman, 2004.

 

© Crédits photos Albane de C

Thérèse Reichert

Orthophoniste exerçant en libéral à Paris.
Spécialisée dans la prise en charge des troubles de l’oralité et du langage dans le cadre du handicap du jeune enfant, en particulier de la Trisomie 21.

Son dada ? La prise en charge précoce et le travail avec les familles.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue