Mon enfant ne boit pas, comment l’aider ?

Mon enfant ne boit pas, comment l’aider ?

Cette question revient de plus en plus souvent. L’enfant n’est pas intéressé par l’eau, ne boit pas beaucoup, boit de très petites quantités. Comment réagir ?

Les besoins hydriques quotidiens de l’enfant

L’enfant n’a besoin que d’un seul liquide pour s’hydrater : l’eau ! L’eau n’est pas digérée mais directement absorbée par la paroi stomacale, elle va donc instantanément hydrater le corps. Toutes les autres boissons contiennent des substances qui devront être digérés ou s’accumuleront dans le corps. De plus le plus souvent ces substances ne sont pas très bonnes : le sucre notamment, contenu dans les jus, les sirops, les sodas, …

  • 100 millilitres par kilo à l’âge de 3 jours,
  • 150 ml à 10 jours,
  • 160 ml à 3 mois,
  • 150 ml à 6 mois,
  • 140 ml à 9 mois, et
  • 180 ml à 12 mois
  • Un enfant de 2 à 3 ans a besoin d’environ de 0,9 litre par jour au total.
  • Un enfant de 4 à 8 ans a besoin d’environ 1,1 litre.
  • Un enfant de 9 à 13 ans a besoin d’environ 1,5 litre.

Pourquoi ne boit-il pas ?

Votre enfant boit peu, avez-vous identifié pourquoi ? Il peut avoir des difficultés de succion, un frein de langue trop court par exemple. Il peut aussi avoir des difficultés de déglutition : l’eau à température ambiante n’est pas bien perçue en bouche, elle coule toute seule, l’enfant fait une fausse-route et n’a plus envie après ça de goûter l’eau. Cela peut être simplement un manque d’intérêt pour l’eau.

Comment répondre à ses besoins en eau ?

Tout d’abord, rassurez-vous ! Vous pouvez avoir l’impression que votre enfant boit peu. En réalité il boit peut-être encore beaucoup de lait, ou consomme une alimentation riche en eau. Cela répond à une partie de ses besoins en eau. Votre enfant boit de petites gorgées ; vous avez l’impression qu’il boit peu ? En réalité c’est le meilleur moyen de s’hydrater. Il est rare que les enfants boivent de grands verres d’eau d’un coup. Mais boire souvent, et de petites gorgées, est le meilleur moyen de l’hydrater. Si votre enfant s’intéresse peu à l’eau, acceptez qu’il boive peu, mais proposez-lui souvent de l’eau, cela peut fonctionner !

Quels outils ?

A 18 mois l’idéal est d’arrêter toute succion, nutritive et non-nutritive, pour que la maturation neuronale de la bouche se fasse et que la langue trouve sa place dans la bouche. Passé cet âge, il existe toute sorte de verres ! Les verres à anse seront plus faciles à attraper pour les petits. Dans un premier temps aussi les verre à couvercle et à bec seront plus pratiques.

Comment l’intéresser ?

Quelques astuces …

  1. Ayez toujours une bouteille à portée de main : dans la voiture, dans sa chambre, dans votre sac à main, etc.
  2. Montrez-lui l’exemple et buvez souvent !
  3. Rajoutez quelque chose de motivant dans sa boisson … mais exit les produits sucrés, qui vont détruire le bénéfice de l’eau, stimuler les enzymes de la digestion, lui ouvrir l’appétit, lui donner envie de plus de sucre. On peut se rabattre sur un colorant alimentaire, pour créer des boissons de toutes les couleurs ! Pourquoi pas rajouter un tout petit peu de jus de fruits pressé (par vous-même), sans autre ajout. Les tisanes pour enfant peuvent être une bonne solution.
  4. Utilisez un outil qui facilite la succion. Par exemple une paille anti-reflux, qui permet de faire monter le liquide dans la paille en plusieurs aspirations sans que le liquide ne retombe : pratique pour les petits qui aspirent peu. Le verre wow cup ou le Munchkin Miracle permettent aussi de boire plus facilement.
  5. Optez pour un verre ludique, qui plaît à votre enfant : une bouteille en forme d’ours, une gourde à son prénom, un verre avec son héros préféré, un bol personnalisé, il y a des idées !

© photo Annaclick

Thérèse Reichert

Orthophoniste exerçant en libéral à Paris.
Spécialisée dans la prise en charge des troubles de l’oralité et du langage dans le cadre du handicap du jeune enfant, en particulier de la Trisomie 21.

Son dada ? La prise en charge précoce et le travail avec les familles.