Mon enfant fait beaucoup de cauchemars, que faire ?

Mon enfant fait beaucoup de cauchemars, que faire ?

Le cauchemar est un rêve angoissant qui appartient au sommeil paradoxal. Il survient donc à la fin d’un cycle de sommeil et est suivi d’un micro-réveil naturel. C’est un rêve d’une grande intensité émotionnelle qui se produit généralement dans la deuxième partie de la nuit et laisse un souvenir immédiat ou peut durer jusqu’au lendemain matin. Les cauchemars sont très fréquents surtout entre 2 et 4 ans.
Incapable de différencier ses rêves de la réalité jusqu’à l’âge de quatre ans, il a peur, il pleure et réclame alors votre présence pour se rassurer. Cette période n’est pas facile pour les enfants, encore moins pour les parents, mais elle est naturelle et bonne pour son développement psychologique.

Quelques fois, les cauchemars provoquent une grande peur, à tel point que l’enfant ne veut plus se rendormir. Cela peut réellement ralentir son rythme de vie et celui de ses parents. Le rituel du coucher est encore une fois très important.

Pourquoi votre enfant fait-il des cauchemars ?

Au jour le jour, les enfants vivent dans un monde bruyant, rapide et violent. Par le travail du rêve, ils vont essayer de dépasser leurs angoisses et installer des créatures imaginaires et féroces qu’ils arrivent généralement à canaliser dans leurs rêves et dont ils sont sûrs de ne pouvoir rencontrer dans la vie réelle. Sollicité chaque instant de la journée à grandir et découvrir le monde, votre enfant est confronté à différentes règles (règles de la maison, de l’école, de la société ) et doit obéir. Ces conflits intérieurs de la lutte entre le désir et la peur de grandir s’expriment de manière inconsciente, pendant la nuit, au travers les cauchemars.

Les cauchemars trop effrayants ou trop répétitifs peuvent révéler des angoisses, les nuits peuvent devenir traumatiques et s’accompagner pendant la journée de problèmes de comportement, de difficultés scolaires,… il faut à tous les prix arracher la mauvaise herbe à la racine et évacuer ces cauchemars.

Comment faire disparaitre ces cauchemars ?

  • Consolez-le et rassurez-le par votre présence
  • proposez lui de placer une jolie veilleuse ou allumer une petite lumière
  • Faites le tour de la chambre pour inspecter si un méchant loup ne s’y serait pas cacher
  • Proposez lui de boire un verre d’eau
  • Ecoutez-le et ne niez pas ses peurs. les cauchemars doivent être racontés pour être évacués.
  • Evitez de proposer à votre enfant de dormir avec vous
  • le lendemain, reparlez-en et proposez-lui de dessiner ce dont il se souvient

Ne pas confondre cauchemars et terreurs nocturnes

Les terreurs nocturnes surviennent quelques heures après l’endormissement et ne durent que quelques minutes (entre 1 et 20 minutes). L’enfant crie, transpire, s’agite, son cœur bat très vite, il a du mal à respirer et malgré ses yeux grands ouverts il ne reconnaît pas ses parents. C’est normal, il dort. Le lendemain il n’en garde aucun souvenir.
C’est très impressionnant, mais vous ne pouvez pas faire grand chose à part rester à côté de lui et le rassurer.

Lire notre article Terreurs nocturnes et cauchemars comment les reconnaitre ?

 

© Crédits photos Annaclick

Paola de Bologne

Journaliste santé, spécialiste Maman Vogue de la grossesse et de la petite enfance. Réactive, elle enrichit les rubriques par de l'actualité santé, des interviews, et de nombreux dossiers. Parce que c'est merveilleux de porter la vie, il peut avoir des complications pendant la grossesse, et Paola en connait un rayon! Découvrez ses articles et ses conseils.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue