Mon bébé ne se retourne pas …

Mon bébé ne se retourne pas …

Alors oui, vous le savez, il ne faut pas comparer son enfant (ni avec ses frères et sœurs, ni avec d’autres enfants du même âge). Mais si l’enfant de votre meilleure amie explore déjà tout l’appartement en tournant sur lui-même et que le vôtre reste sagement sur le dos sans bouger d’un centimètre, cela vous fait poser tout de même quelques questions et vous souhaiteriez l’aider un peu ! Que faire ?!

Tout d’abord, observez votre tout petit !

N’oubliez pas de valoriser votre bout ‘chou: que sait-il faire ? Il ne se déplace pas, mais alors que fait-il allongé sur le dos ? Il observe, saisit des objets, les porte à sa bouche, babille (mamama…..dadadadada….etc.). Sous votre regard bienveillant, votre enfant emmagasine de nombreuses informations précieuses pour son développement.
En revanche, si vous le trouvez passif, c’est certainement qu’il fait parti de ces petits êtres qui ne sont pas de grands aventuriers. Ce qui est à leur portée leur suffit pour l’instant (et honnêtement, profitez de ces moments calmes qui précèdent la tornade du petit explorateur !)

Que puis-je faire pour aider mon enfant à se retourner ?

Dans un premier temps, il est important que votre enfant apprécie être allongé (dans les cas de certaines pathologies, la position est inconfortable pour l’enfant).

Très souvent, les parents relatent que leur enfant n’apprécie pas spécialement (voire pas du tout) être positionné au sol.

Que ce soit sur un tapis au sol, ou sur votre lit, allongez-vous à côté de votre tout petit. Vous pouvez alors entrer en interaction avec lui et l’amener progressivement à apprécier cette position : parlez-lui, chantez-lui des chansons, câlinez-le … L’intérêt est de le mettre en confiance, afin qu’il ne se sente pas « déposé » au sol.

Vous pouvez installer votre tout petit sur un tapis dès les premières semaines, lors des petits temps d’éveil de votre enfant (attention aux courants d’air, s’il est au sol) et vous étendre à ses cotés. Plus il se familiarisera tôt avec le tapis, plus il l’appréciera.

Les premiers mois, votre enfant se contentera certainement de regarder ses mains et d’observer son environnement : les objets de la pièce qui l’entoure, vos déplacements… Mais lorsqu’il aura suffisamment intégré toutes ces informations, il sera amené à explorer ce qui se situe près de lui. Au fil des semaines, vous pourrez disposer quelques jouets de taille et d’aspect différents autour de lui, afin d’attirer son attention.

Il sera alors progressivement amené à se tourner sur le côté, lorsqu’il tendra le bras pour les saisir. Ce geste va lui permettre de s’exercer pour le retournement.

Nous n’avons aucun souvenir de cette période, mais en observant votre enfant vous visualiserez à quel point chaque acquisition entraine de nouvelles sensations. En se tournant sur le côté, votre enfant est surpris par le déséquilibre et il va lui falloir un peu de temps avant d’accentuer le mouvement. A force d’expériences, il se penchera davantage sur le côté pour attraper des objets plus éloignés de lui. C’est de cette manière qu’il va se retrouver sur le ventre, lors d’un déséquilibre plus marqué que les autres !

Laure de Fleurian

Psychomotricienne D.E
Formation à l’accompagnement à la parentalité par le Toucher Bienveillant, et au portage physiologique.
Bilan / prise en charge en psychomotricité  bébés & enfants

Maman de 3 enfants

40 boulevard des Invalides 75007 Paris 06.11.94.12.81
www.psychomotricite-paris7.com

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue