MODE KIDS – Mais qui se cache derrière Piccolo made in Italy ?

MODE KIDS – Mais qui se cache derrière Piccolo made in Italy ?

Quand la mode enfantine et le charme italien s’invite à Paris…

Peux tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Sara et suis née dans un joli petit village dans le centre d’Italie que j’ai quitté à 18 ans pour partir étudier Business à Rome, la ville de mon coeur. L’énergie de Rome, sa bonne humeur, ses beaux parcs, son architecture, son histoire millénaire m’a toujours fasciné. Depuis, j’ai beaucoup bougé, le Danemark, La Hollande, La Suisse, l’Angleterre… Chaque pays a contribué à ma personnalité actuelle. J’adore connaitre des nouvelles cultures et apprendre à penser autrement. Quand je suis rentrée en Italie pour travailler dans le marketing chez L’Oréal, c’était pour commencer ma vie de “femme adulte” : en 2 ans, j’ai rencontré mon mari, je me suis mariée, j’ai eu ma fille ainée Bianca Maria, et après 3 ans, ma petite Ludovica. Je suis une maman heureuse et une femme satisfaite. J’adore être une maman mais pas que et une manager mais pas que ! Entre les deux se trouve mon bonheur.

Tu viens de lancer ta marque de mode enfantine ? Quel a été le déclic ? A quel rythme travailles-tu?

Une fois arrivée en France, j’ai ressenti un besoin urgent de changer de vie. Travailler à des rythmes trop intenses pour une entreprise multinationale ne me correspondait plus et, par ailleurs, j’avais envie de mieux accompagner mes filles dans cette transition entre notre vie en Italie et la nouvelle vie en France.

En arrivant en France, je me suis rendue compte que le Made in Italy dans l’univers de la mode enfantine n’étais pas du tout bien représenté. Il y a pas mal de marques espagnoles, américaines, scandinaves, mais pas de marques italiennes ! Je me suis dis que ça valait le coup d’essayer ! Depuis, 6 mois de cours de français, 4 mois de formation e-commerce, et 4 mois de business plan.

Aujourd’hui, je travaille jour et nuit pour que Piccolo puisse s’affirmer dans la mode enfant, et j’en suis ravie 😉

021A3174

Maman de 2 d’enfants, peux tu nous en dire plus sur ta vision des choses ?!

La grossesse

  • J’ai su que j’étais enceinte le jour de mon 27ème anniversaire et j’étais en train de célébrer avec toute ma famille chez mes parents. Ca nous a fait une raison de plus pour célébrer !
  • J’ai bizarrement beaucoup aimé accoucher, mais je n’ai pas vraiment aimé la grossesse ! J’ai eu du mal à accepter mon corps qui changeait et à accepter quelques restrictions.
  • J’ai eu la chance de vivre des grossesses qui se sont très bien passées. J’ai pu travailler jusqu’à l’accouchement, faire du sport, organiser ma nouvelle vie de maman.
  • Qu’est ce qui te manque le plus durant la grossesse? Je suis italienne donc, bien évidemment, la charcuterie, les fromages frais, la chantilly !
  • Qu’est ce qui te manque le plus quand tu n’es plus enceinte ?! La sensation d’être capable à tous moments de protéger mes enfants.
  • As tu eu un baby blues ? Quand je suis rentrée chez moi après l’accouchement, je me suis sentie très triste. Les attentions de mes proches n’étaient plus pour moi mais sur un petit bébé qui avait changé ma vie pour toujours. Je me suis rendue compte que je ne serai plus seule, et cela m’a paniqué !.

Jeune maman

  • Es-tu plutôt maman cool ou maman stressée ? J’adorerais être une maman cool, mais j’avoue que, en étant italienne, je me stresse très facilement ! En Italie, un lien beaucoup plus contraignant existe entre une maman et ses enfants par rapport à la France. Et ce lien reste parfois ainsi jusqu’à l’âge adulte.
  • As tu de l’aide pour t’occuper des enfants ? Ma famille vit malheureusement à 2000 km de Paris. Ce qui est le cas depuis 15 ans. J’ai eu la chance de trouver une fille, une jeune maman, qui m’aide tous les jours à faire face à la terrible combinaison travail + famille + enfants + appartement.
  • Si tu devais choisir 2/3 principes fondamentaux, que choisirais-tu ? Le sourire, avant tout. L’enthousiasme. La simplicité.
  • Un petit rituel auquel tu es très attachée avec tes enfants ?J’en ai plusieurs. Le rituel du soir: une histoire chacune, la chanson “fait dodo”, une petite prière, la “buonanotte”. Les vendredis après-midi, un temps exclusif pour moi et ma fille ainée. Les mercredis midis, toutes les deux au resto avec maman.

IMG_0214

Travail

  • Peux-tu nous en dire plus sur Piccolo Made in Italy ? Piccolo Made in Italy est un rêve d’enfant, un projet d’entreprise bien pondéré, un parcours ambitieux, un pari: retourner en arrière, à la “slow fashion” contre les grandes chaines de fast fashion, au “fait main” contre la grande industrialisation, à la “dolce vita” contre les rythme frénétiques d’aujourd’hui.
  • Pourquoi se lancer dans cette aventure ? Parce que j’ai toujours voulu prendre le risque et parce qu’on a qu’une seule vie ! Je ne voulais pas avoir de regrets…
  • Voyages-tu beaucoup pour ton travail ? Quel rythme as-tu ? Je me rends une fois par trimestre en Italie pour créer des nouvelles collections avec la styliste, planifier la production, contrôler la fabrication. J’ai la chance énorme de pouvoir emmener mes enfants avec moi dans ces voyages ce qui n’étais pas du tout le cas dans mon ancien travail.
  • Comment gères-tu le travail avec tes enfants ? Trouves-tu cela difficile à vivre ? Au contraire, je pense qu’entreprendre demande bien sûr une énorme capacité d’organisation mais qu’en même temps, cela permet de bien gérer le mix famille + travail. Le matin je prépare mes filles pour l’école, mais c’est mon mari qui les emmène. Toutes mes journées jusqu’à 17h sont consacrées à Piccolo. De 17h à 21h c’est le temps des enfants, et après c’est le temps pour moi et mon mari.
  • Culpabilises-tu de travailler souvent par rapport à ta famille ? Oui, dans les derniers 10 ans, plus heureusement maintenant.
  • Tes astuces pour souffler ? Courir dans le parc, me promener toute seule, et me perdre dans les rues médiévales de Paris !

Des projets ?

Ouvrir une boutique, intégrer des petites chaussures dans mon eshop, grandir et avoir un troisième enfant !

Portofino-02

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois