Menace d’accouchement prématuré

Menace d’accouchement prématuré

Qu’est-ce qu’une menace d’accouchement prématuré ?

La menace d’accouchement prématuré (MAP) survient entre 22 et 36 SA révolues. Elle est caractérisée par l’association d’une modification de votre col utérin et de contractions utérines régulières et douloureuses. En l’absence d’intervention médicale, la MAP conduira à un accouchement prématuré.

La MAP est la première cause d’hospitalisation pendant la grossesse. Elle nécessite généralement 48h d’hospitalisation mais cette dernière peut être prolongée selon la sévérité de la MAP. Il faut vous rassurer, cette prise en charge est principalement préventive car on estime selon les études que seulement 15 à 50% des MAP conduiront à des accouchements prématurés.

Les causes de la Menace d’Accouchement Prématuré

Les causes de la MAP sont nombreuses et souvent multiples chez une même femme. Elle peut être due par exemple à une infection, une anomalie du placenta, une grossesse gémellaire, un col utérin fragilisé…. Il existe aussi parfois des facteurs socio-économiques, psychologiques et environnementaux associés.

La prise en charge de la MAP

La prise en charge repose sur :

  • Hospitalisation à l’hôpital ou à domicile
  • Prise de médicaments permettant l’arrêt des contractions utérines
  • Cure de corticoïdes entre 24 et 34 semaines d’aménorrhée permettant la maturation des poumons de votre bébé ainsi que de son système nerveux.
  • Traitement de la cause si elle est connue
  • Alitement et repos+++

relax-108275_1920Vous pouvez avoir une dizaine de contractions par jour pendant la grossesse. C’est normal ! En revanche, si ces contractions deviennent régulières et douloureuses et que vous n’êtes pas encore dans le 9ème mois de votre grossesse, il s’agit peut-être d’une MAP.
Commencez par essayer de les faire passer avec un bon bain, du spasfon et de vous détendre.

Si elles persistent, présentez-vous alors aux urgences de votre maternité pour faire le point. Au contraire, si les contractions passent, il s’agissait alors d’une fausse alerte. Mais reposez-vous et levez un peu le pied !

Laure Laroche

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.