Mamans: pas facile de couper le cordon ?

Mamans: pas facile de couper le cordon ?

Vous savez que vous devez couper le cordon, pour lui, pour vous, pour son envol et votre équilibre. Mais ce n’est pas toujours facile, pourquoi ? Comment couper le cordon sans qu’il se sente abandonné?

Pourquoi doit-on couper le cordon ?

Dès sa naissance, la mère doit tout donner, son temps, son énergie, son amour, pour aider son tout-petit à se construire. Bébé doit apprendre en grandissant à marcher tout seul, à parler, et être autonome.
L’amour de la mère à son enfant est essentiel pour une bonne construction. Grâce à lui, l’enfant apprend à avoir confiance en lui, est apaisé. Un enfant qui se sent aimé est plus réceptif aux obligations et à l’autorité.

Une belle image qui caractérise le renoncement à la totale fusion avec son bébé, souvent difficile pour les mamans à accepter, c’est tout simplement celle de l’enfant qui nait et quitte les entrailles de sa mère, puis celui-ci va marcher à quatre pattes (l’enfant prend de la distance), puis il va parler et marcher vers les autres, puis il déménagera, se mariera … « C’est la vie » vous dira t-on, oui c’est la vie, plus facile à dire qu’à digérer, en vérité.

Couper le cordon est aussi dans beaucoup de cas, l’occasion de rééquilibrer sa relation trop affective. Si la maman souffre elle-même de carences affectives, elle peut reporter ce besoin d’amour sur son enfant. Il va l’étouffer d’attentions en en attendant en retour. Le danger, c’est de développer chez lui une dépendance affective, et de demander « trop » en retour, c’est un amour intéressé.

Et puis c’est aussi les petites erreurs des mamans qui veulent bien faire, et qui ne veulent pas créer de blessures à leur enfant. Au moindre pleur, elles accourent, les prennent sur les genoux à tous les repas, s’assoient près de lui dans la voiture pour « gérer la situation », et deviennent presque leur doudou favori.
Cela part d’une bonne intention, mais ce n’est pas bon pour elles ni pour leurs enfants !

Quand couper le cordon avec son enfant ?

Couper le cordon avec son enfant ne doit pas être un acte brutal, c’est une démarche que l’on met en place naturellement dès sa naissance.
Lorsque bébé sort après 9 mois de cocooning, niché dans votre ventre bien au chaud, c’est déjà le commencement d’un détachement. Il faut saisir toutes les occasions du quotidien où votre enfant avance, progresse pour couper le cordon. Donnez-lui la permission de prendre son envol, d’aller vers les autres, de grandir avec les bases de votre amour et de l’éducation que vous lui donnez.

Comment couper le cordon ?

Par de petits gestes, des paroles valorisantes lors de moments précis dans sa construction, il est bon d’être réceptifs. A chaque étape et à chaque âge, soyez attentifs aux besoins d’autonomie de votre enfant.

Par exemple, lorsqu’il apprend à se tenir assis tout seul, félicitez-le et s’il tombe, expliquez-lui que ce n’est pas grave. Quand il va apprendre à tenir sa cuillère tout seul ou faire ses lacets, laissez-lui le temps d’apprendre. Oui cela demande de la patience, (vous gagneriez 3 minutes si vous le faisiez), mais c’est de cette façon que l’enfant va apprendre, et prendre sa vie en main.

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue