Rencontre avec Anne Montecer, directrice éditoriale d’Hellocoton et fondatrice de deux blogs

Rencontre avec Anne Montecer, directrice éditoriale d’Hellocoton et fondatrice de deux blogs

Cette semaine, Maman Vogue a rencontré Anne Montecer, co-fondatrice et directrice éditoriale d’Hellocoton. 10 ans de blogging lifestyle sur Annouchka à son actif, elle lance un nouveau blog mode Le dressing idéal avec un leitmotiv « Mieux acheter pour être mieux dans ses baskets ».
Merci Anne pour cette énergie débordante et contagieuse, et pour votre bienveillance 🙏🏻

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis Anne, j’ai 37 ans et je suis parisienne. J’ai deux enfants et je suis rédactrice en chef d’Hellocoton que j’ai co-fondé. En parallèle, j’écris pour mon plaisir sur mon blog plutôt lifestyle Annouchka. J’écris sur toutes sortes de sujets sans ligne éditoriale précise. Très récemment, j’ai créé un nouveau blog dédié à ma passion pour la mode, autour d’un concept qui fait du sens pour moi : le dressing idéal.

annouchka-envie-de-fraise-6

Comment l’idée du dressing idéal t’est-elle venue ?

Je voulais parler de mode d’une façon plus responsable et un peu éloignée de l’instabilité de ce qui est à la mode un jour et ne l’est plus le lendemain matin. Je voulais aider les femmes à régler ce problème qu’on a tous les matins avant de décider quoi mettre. J’aimerais les aider à mieux choisir leurs vêtements, à trouver ce qui leur va vraiment, des intemporels basiques qui ont de l’allure. Je trouve que le monde de la mode nous met une pression folle, presque injonctive (or aujourd’hui, « Etre à la mode » ne veut plus rien dire) qui nous fait perdre confiance en nous. 

Par ailleurs, après mon deuxième enfant, j’ai bien réalisé que chaque minute comptait et particulièrement lorsqu’il s’agit de me préparer le matin. J’ai aussi voulu faciliter la vie des mamans comme moi qui ont une vie à cent à l’heure, dix minutes pour elle par jour et passe leur temps à se baisser pour prendre un enfant dans leurs bras ou à courir derrière une trottinette. J’ai voulu alléger la vie de toutes ces femmes en leur disant « Ok, on arrête tout et on reprend depuis le début »

basiques-dressing-ete total-look-blanc-dressing-ideal

5-bonnes-raisons-de-creer-son-dressing-ideal

Quel souvenir gardes-tu de tes grossesses ?

Elles ont été assez similaires surtout sur le plan physique. J’ai été malade au début puis tout s’est bien passé ensuite. En revanche, mon état d’esprit était totalement différent. Pour le premier, j’ai pas mal déprimé pendant la grossesse. Tout le monde ne me parlait plus que de ça et je ressentais une pression énorme. J’avais l’impression de n’être plus qu’une femme enceinte et que ma vie devait subitement ne tourner plus qu’autour de ça. Ma deuxième au contraire, un océan de bonheur avant une reprise très difficile 6 mois plus tard. J’étais beaucoup plus sereine, je prenais le temps de profiter de cet émerveillement béat. 

Quant à la prise de poids, elle ne m’a pas gêné. J’ai trouvé ces changements corporels magiques même si j’avais un peu peur de ne pas retrouver mon corps d’avant. J’aime particulièrement le dernier mois de grossesse ; on sait que ça va venir et on en profite pour ancrer les souvenirs. 

annouchka-envie-de-fraise-2

Comment s’est passé ta reprise du travail ?

Pour ma première grossesse sans problème. Pour ma deuxième, j’ai repris après 6 mois car j’ai enchaîné congé maternité et congé parental. Mon bébé ne faisait pas encore ses nuits et là j’ai frôlé le burn-out. 

J’ai donc vu un médecin du travail qui m’a recommandé 2 jours de télé-travail par semaine. Mon corps était épuisé par la grossesse et le congé parental où quoi qu’on dise on est bien occupée, j’avais le sentiment de perdre totalement pied. Cela m’a bien aidé mais nous avons traversé 6 mois difficiles jusqu’à ce que mon fils ait 1 an. 

annouchka-envie-de-fraise-1

Est-ce que l’on peut avoir un travail avec deux enfants en bas âge?

Il faut que je reconnaisse que cette année, après la naissance de mon deuxième fils, je n’ai pas du tout travaillé comme je le faisais avant d’avoir des enfants. Je n’ai jamais retravaillé le soir et le week-end je suis 100% dédiée à mes enfants. Je suis très peu sur les réseaux sociaux, je me concentre sur eux. Et ça ne m’a jamais coûté de le faire de le faire mais je trouve que c’est dur de devoir être partout en même temps. Quoi que l’on fasse, on renonce forcément à quelque chose. C’est assez souvent frustrant surtout pour moi qui suis un peu perfectionniste. On est distraite en permanence et c’est fatiguant. Notre équilibre est fragile et remis constamment en cause par la vie avec des enfants : tu es sans cesse obligée de t’adapter et tes journées ne se passent jamais comme prévu. Le déroulé de ma vie quotidienne est flottant et je pense que je ne pourrais pas tenir sur la durée si il le fallait. Mais je philosophe, je sais que ça ne va pas durer, que c’est juste une phase. 

Souvent, je me demande « Est-ce que c’est moi qui gère mal ? » ou est-ce que les gens ne le disent pas ? En discutant avec d’autres mamans, je me suis rendue compte que nous avions toutes la même vie chaotique. La parole n’est pas assez libérée, il y a une espèce d’hypocrisie latente sur ce sujet de partage vie personnelle – vie professionnelle. C’est difficile pour toutes les femmes et moi je pense qu’il faut le reconnaitre et aider les autres femmes à ne pas culpabiliser de ne pas pouvoir tout faire en même temps.

Anne-13

Es-tu du genre super organisée ou plutôt bohème ?

Ni l’un ni l’autre. Evidemment, les enfants ont besoin d’un cadre de base, de repères clairs comme ne pas se coucher trop tard. Mais j’ai appris que la vie n’est pas linéaire, certains jours ça va tu assures et tout se passe comme prévu et d’autres non. Et finalement, avec le temps,  je me rends compte que ce n’est pas grave. Je laisse ça de côté pour me concentrer sur l’essentiel. Ce qui compte c’est que mes enfants soient bien dans leur vie et dans leur peau.

Donc je dirais que je suis plutôt cool. J’ai simplement à cœur de donner l’exemple. En tant qu’adulte, je suis des règles et je pars du principe que je les leur transmets. 

DB30E0F1-0DBE-4F42-9668-E2229C0C182B-2

Si tu devais choisir 2/3 principes fondamentaux que choisirais-tu ?

J’aimerais qu’ils aient confiance en eux. Le monde est dur. Dans ces conditions, acquérir une confiance en toi c’est primordial. Moi j’en ai beaucoup manqué parce que mes parents manquaient beaucoup de confiance en eux et je pense que c’est vraiment un cadeau à faire à mes enfants. Qu’ils se sentent d’attaque pour mener la vie qu’ils auront choisi de mener.

J’aimerais aussi leur transmettre la bienveillance, la simplicité et la gentillesse dans les relations avec les autres, l’écoute. 

Puis, je souhaiterais qu’ils soient rêveurs et créatifs, qu’ils aient des projets et qu’ils ne se laissent pas enfermer dans des cases. Qu’ils aient plein d’envies et les moyens de les réaliser. 

annouchka-portage-JPMBB

Un petit rituel auquel tu es très attachée avec tes enfants ?

Ecouter de la musique et danser tous les soirs ! 

Tes astuces pour souffler ?

C’est très difficile de prendre du temps pur soi quand on est maman. Il faut vraiment se mettre un coup de pied aux fesses pour y arriver. Au départ, j’ai même eu du mal à prévoir de faire quelque chose pour moi. Mais dès que je l’ai fait une première fois, je me suis rendue compte que c’était indispensable et très simple, en fait. Je fais du sport une fois par semaine ou 2 fois lorsque c’est une mauvaise période. C’est paradoxal mais plus je suis sollicitée par ma vie de famille ou ma vie professionnelle, plus j’ai besoin de prendre du temps pour moi.

Finalement, si je ne m’occupe pas de moi, qui va s’occuper de mes enfants ? C’est quelque chose que l’on ne dit pas assez. Les femmes d’aujourd’hui ne doivent pas culpabiliser d’avoir besoin d’une soupape et j’aurais bien aimé avoir une amie qui m’en parle ouvertement. 

www.hellocoton.fr

www.annouchka.fr

www.ledressingideal.fr

 

anne-anthology-3 DSC06594-1

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue