Maman Vogue a lu « Signer avec son bébé, une communication gestuelle bienveillante » de Sophie d’Olce

Maman Vogue a lu « Signer avec son bébé, une communication gestuelle bienveillante » de Sophie d’Olce

Dès l’âge de 8-10 mois, un bébé va commencer à s’exprimer avec ses mains (coucou, bravo…), mais ne va acquérir le langage qu’autour de 2 ans. Grâce à la langue des signes, une communication gestuelle va pouvoir s’établir entre les parents et l’enfant. C’est ce que Sophie d’Olce nous présente dans son livre Signer avec son bébé, une communication gestuelle et bienveillante paru en avril 2019 aux éditions FIRST. Entre informations théoriques et témoignages, ce livre est un véritable guide pratique pour tous les parents qui souhaitent communiquer avec leur enfant de façon ludique.

Pourquoi signer avec son bébé ?

L’objectif premier est de tisser un lien privilégié avec son bébé en établissant une communication. La communication gestuelle interpelle beaucoup plus que le langage oral. Une véritable écoute mutuelle s’installe entre les parents et l’enfant, ainsi qu’une grande proximité.

Par mimétisme, par jeu, l’enfant va reproduire les gestes de ses parents. « Le jeu est un élément structurant de la relation parent-enfant » nous dit Sophie d’Olce. Il va donc se créer une certaine complicité avec les parents, mais aussi avec les frères et sœurs plus grands.

Certains parents pourraient craindre que signer avec son bébé retarderait l’acquisition du langage. Sophie d’Olce explique que c’est tout le contraire. Le langage des signes va être un tremplin vers le langage oral. En effet, cela stimule le système d’apprentissage du bébé, et il va découvrir un vrai plaisir des mots, ce qui l’encouragera à parler quand il en sera capable.

Cela permet également de diminuer les frustrations, les pleurs et les colères. L’enfant va pouvoir se faire comprendre, et les parents se placeront davantage dans une posture d’écoute. Une relation de confiance va s’instaurer.  « Les enfants sont apaisés et les parents moins enclins à élever la voix » indique le témoignage d’une maman.

Enfin, la communication gestuelle va aider l’enfant à développer sa motricité fine. Pour Maria Montessori, « les mains sont l’instrument de l’intelligence humaine ». Travailler la gestuelle va l’aider à développer les autres domaines de son développement.

Comment s’y prendre ?

Volontairement, Sophie d’Olce n’indique pas d’âge idéal pour commencer à signer. En effet, chaque enfant évolue différemment. Mais on peut commencer dès les premiers mois. Plus on signe tôt, plus vite l’enfant aura envie de signer.

Il faut commencer petit, avec deux ou trois signes, adaptés au besoin de l’enfant. Commencer avec manger, dormir ou je t’aime par exemple. Le plus important est de toujours signer le mot tout en le prononçant, pour que le bébé soit habitué à voir ces signes. Il va d’abord être dans une phase d’observation, et ensuite il pourra répéter les signes à son tour quand il en sera capable. C’est donc très important d’être patient avec lui. Il faut juste attendre que le déclic se fasse chez l’enfant.

Ensuite, c’est à l’enfant de guider le parent selon ses besoins, ce qu’il a envie de communiquer ou d’apprendre. Il n’y a pas de limites maximales ou minimales de signes à utiliser.

Et pour les proches qui ne signent pas ? Pas d’inquiétude, le bébé s’adapte très bien à son entourage et trouvera d’autres moyens de communication.

Sophie d’Olce conseille fortement de participer à des ateliers Signes avec bébé. C’est un vrai moment d’échange et de partage entre les parents. Il ne faut pas oublier que la Langue des signes française est une langue vivante.

Un répertoire de cent signes

Le livre contient également un répertoire d’une centaine de signes. Il s’agit des actions basiques telle que dormir, manger, faire un bisou, finir, boire… Il y aussi les couleurs et les animaux pour les plus grands. Libre à nous d’en rajouter. Même si l’on s’inspire de la LSF, certains parents optent pour des signes plus personnels, comme un code secret ! Le plus important reste de communiquer et d’être à l’écoute de son enfant.

Puis, en fin d’ouvrage, Sophie d’Olce propose quelques comptines à signer, qui peuvent constituer une bonne approche des signes.

Pour finir je vous laisse avec les 10 bonnes raisons de signer avec son bébé, tel que Sophie d’Olce le présente dans son ouvrage :

  1. Tisser un lien privilégié et complice
  2. Développer la motricité fine
  3. Diminuer les frustrations, pleurs et colères
  4. Être présent en donnant du temps et de l’attention
  5. Stimuler les apprentissages
  6. Echanger avant l’arrivée de la parole
  7. Sert de tremplin pour l’acquisition du langage
  8. Être dans le jeu
  9. Avoir un langage secret
  10. Se créer des souvenirs merveilleux

A propos de Sophie d’Olce

Maman de deux enfants, et professeure de théâtre depuis plus de dix ans, Sophie d’Olce s’est formée à la Langue des signes française, et s’est spécialisée dans la parentalité positive et l’éducation bienveillante. Elle anime aujourd’hui des ateliers ludiques « Signes avec bébé ».

Photo ©Freyia Photography pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Langue des signes 10 gestes à apprendre de toute urgence !

Apprendre à signer avec son bébé

Tiphaine Crozon

Maman d’un petit garçon, passionnée par l’écriture et la littérature. Tiphaine échanger sur sa vie de jeune femme et de maman.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue