Maman Vogue a lu pour vous « la Magie du rangement » de Marie Kondo (2/2)

Maman Vogue a lu pour vous « la Magie du rangement » de Marie Kondo (2/2)

Suite de l’article (1/2)

Marie Kondo, japonaise passionnée de rangement depuis son plus jeune âge, aide ses clients à transformer leur maison désordonnée en un espace de beauté, de paix et d’inspiration. Elle a donc créé sa méthode de rangement et ses cours sont mondialement prisés.

Bien commencer

Aller d’une catégorie simple à une catégorie plus complexe en termes d’affection (il ne faut pas commencer par les photos qui rappellent trop de souvenirs). Les vêtements sont plus faciles à gérer car leur valeur de rareté est faible. En revanche, les lettres et les photos sont uniques et ont une valeur sentimentale élevée. Donc il faut les traiter en dernier.

La séquence idéale : vêtements puis livres, papiers, objets divers, objets à haute valeur sentimentale et souvenirs

Il faut ranger seule et dans le calme. Faire son tri à l’insu de notre famille qui risque de récupérer ce que nous jetons et ne pas jeter les affaires d’autrui sans autorisation. Pour inciter notre famille à ranger ou rester ordonnée, on s’attache calmement à se débarrasser de nos propres objets superflus ce qui entraînera nos proches dans notre sillage. Ils se mettront à trier, jeter et ranger.

Ce qui est inutile pour nous l’est aussi pour nos proches

N’obligeons pas les autres à accepter nos affaires car on ne parvient pas à les jeter. On va les encombrer.

Ranger dans un dialogue intérieur

Donc on le fait dans le silence ou avec une musique d’ambiance, dans une espèce de quiétude qui nous permettra d’évaluer les objets de notre univers. Le bruit empêche d’entendre le dialogue intérieur entre la personne et ses affaires. Et il faut le faire en début de matinée car on a les idées claires le matin.

Que faire quand on ne parvient pas à se défaire d’un objet

On réfléchit alors à la raison pour laquelle on le détient, quel est son rôle dans notre vie. S’il ne joue plus de rôle dans notre vie, on peut le jeter car il a déjà accompli son devoir. Et au final, il ne nous restera plus que des choses que nous chérissons vraiment.

Pour faire une bonne séquence de rangement, il faut suivre l’ordre idéal des catégories

On commence par les vêtements que l’on place à même le sol. On les prend un par un dans ses mains, en se demandant s’il nous procure de la joie quand on le porte. Pour se faciliter la tâche, on classe les vêtements par sous-catégories : on commence par les hauts (pulls, chemisiers…), puis les bas (pantalons, jupes…), les vêtements qui se suspendent, les chaussettes, les sous-vêtements, les sacs à main, les accessoires (écharpes, foulards…), les vêtements pour des occasions bien précises (maillots de bain, uniformes…) et enfin les chaussures. Marie Kondo donne pour chaque sous-catégorie de vêtements des conseils pour les ranger, les plier, les disposer, les entreposer.

Puis, elle conseille de faire la même chose avec les autres catégories d’objets dans l’ordre suivant : les livres, les papiers, les objets divers et on termine par les choses dotées d’une valeur sentimentale (les plus difficiles à jeter).

Il faut ranger pour vivre avec passion. Mais pour bien ranger, il faut d’abord jeter, rechercher le summum de la simplicité, ne pas éparpiller les espaces de rangement, ne pas empiler les choses mais préférer le rangement vertical. Marie affirme aussi qu’il n’y a pas besoin d’éléments de rangement spéciaux pour bien ranger. Par exemple, le meilleur moyen de ranger ses sacs est de tous les mettre dans un autre sac.

Afin d’avoir un intérieur agréable, elle donne de petites astuces comme : ne pas laisser les objets traîner à même le sol mais les mettre dans un placard ou encore de laisser la baignoire ou l’évier de la cuisine dégagés, de décorer ses placards à l’aide de ses objets préférés et d’être reconnaissante de ce que nous apportent nos affaires.

Le but de tout cela ?

Transformer notre vie de manière spectaculaire. Souvent, les personnes qui rangent leur maison, découvrent ce qu’elles veulent vraiment faire de leur vie car l’expérience du rangement les fait s’engager plus passionnément dans leur activité (création d’entreprise, changement de travail, centre d’intérêt…) puisqu’elles sont plus conscientes de ce qu’elles aiment. Leur vie quotidienne devient plus enthousiasmante. Ranger est donc un moyen de faire le point sur ce que nous aimons vraiment. En outre, on gagne en confiance grâce à la magie du rangement car les intérieurs et les objets dont nous sommes entourées offrent un réel soutien et l’air pur et frais envahit une pièce rangée. L’endroit où l’on vit, influe sur nous physiquement. Souvent, le processus du rangement en cours, nombre de personnes observent une perte de poids ou ont vu leur ventre s’affermir. Lorsque l’on désintoxique notre maison, cette désintoxication se produit également sur notre corps.

Alors, n’oubliez pas, être entourée de choses sources de joie rend heureuse !

Lire aussi :

Maman Vogue a lu pour vous « la Magie du rangement » de Marie Kondo (1/2)

« Range ta chambre » – conseils pour les mamans qui en ont assez !

Décoration: quelques idées et astuces pour optimiser l’espace d’un petit appartement

Amélie de Garsignies



Juriste de formation et maman d'une famille XL, Amélie, dotée d'un réel sens de l'organisation familiale, ne se lasse pas d'évoquer ces sujets pleins d'amour que sont la maternité et l'enfance de nos chères têtes blondes.