Maman Vogue a essayé pour vous le batch cooking  !

Maman Vogue a essayé pour vous le batch cooking  !

Vous le faites vraiment sans le savoir : préparer tous les repas de la semaine ou pour quelques jours en avance afin de minimiser le temps passé aux fourneaux tous les soirs. Maman Vogue a testé ce concept vulgarisé sous le nom de « Batch cooking » et vous délivre son retour d’expérience…!

Des principes simples et à la portée de tous

On le sait, il devient de plus en plus difficile de se nourrir sainementsans dépenser un PEL pour chaque plein ou sans passer tout son temps libre devant sa gazinière. Le batch cooking est une bonne réponse au travers de principes assez simples que chacun pourra appliquer chez soi selon ses propres goûts :

  1. Rationaliser ses achats : Parfois, on est contents de faire un peu de courses tous les soirs mais souvent, on enrage de devoir ressortir chercher la boîte d’œufs qui manque. Le 1erprincipe est d’anticiper au maximum les menus et de faire toutes les courses en une fois. On s’évitera ainsi la prise de tête de chaque menu et le rush de sortir acheter le complément dans une semaine parfois chargée. De cette façon, on fera aussi quelques économies.
  2. Manger du fait-maison : les semaines sont speed et parfois, je n’ai pas l’énergie de me lancer dans une vraie préparation maison pour le dîner, je compose avec ce que j’ai. Mais je ne prends pas beaucoup de plaisir à réchauffer un surgelé tout fait ni à le manger ; sans compter parfois la culpabilité de me dire que mes enfants ont mangé 2 soirs de suite du poisson pané…Adopter le batch cooking c’est faire plein de petites préparations simples de rang en une fois et que l’on utilisera toute au long de la semaine : des sauces, des accompagnements, … Un bon coup de cuisine à un moment où on a décidé de le faire, on sort tout une bonne fois pour toutes, on cuisine à fond, on anticipe et le reste de la semaine, on compose et on réchauffe ce qu’on a préparé avec amour et ça change tout.
  3. Moins gaspiller : faire les courses en une fois après avoir fait sa liste de menus vous permettra d’acheter le juste nécessaire. Je regrette toujours les petites choses qui me plaisaient beaucoup quand je les ai achetées mais que je n’utilise pas et qui traînent dans mon frigo indéfiniment pour finir à la poubelle. Voilà une solution.
  4. Préparer des choses simples qui changeront la tournure que prennent les repas de la semaine : en fait, les préparations que vous ferez en une fois n’ont rien de très compliqué, elles sont plutôt chronophages et je n’ai souvent pas le temps de les faire dans la semaine. Si je les anticipe, elles feront toute la différence dans mes repas de la semaine : des sauces ou des assaisonnements qui donneront du goût ou un côté plus élaboré à un repas composé de choses simples. Et tout de suite, j’ai l’impression que mon repas change de visage.

Que vous faut-il ?

  • Des contenants et des bocaux, idéalement en verre mais les tupperware en plastique font aussi très bien l’affaire
  • Des bols, des saladiers, des plats que vous allez filmer ou recouvrir d’assiettes ou d’emballages spécifiques en tissu si vous en avez
  • Des sachets congélation, de toutes tailles car on en utilise parfois simplement pour conserver des herbes

Comment procéder ?

Il existe tout un tas d’ouvrages avec lesquels vous pouvez faire vos premiers pas avant de vous lancer. J’en indiquerai quelques-uns plus bas. Voilà en gros les étapes :

  • Faites vos menus de la semaine : en essayant de mutualiser les ingrédients. Mieux vaut prévoir une viande et 3 légumes que vous cuisinerez sous plusieurs formes pour la semaine plutôt que d’acheter plein de choses différentes en plus petites quantités. Prévoyez des repas faciles dans un 1ertemps, des repas qui plairont à toute la famille
  • Prévoyez les bonnes quantités: si vous avez identifié tous vos menus, vous n’aurez pas besoin de restes. Ou alors gardez une soirée « Restes » dans la semaine et soyez plus généreuse sur vos quantités
  • Faites vos courses
  • Identifiez tout ce qui peut être préparé d’avance : les sauces, les légumes qui se conservent cuits ou simplement épluchés avant cuisson, les plats qui se conservent,…
  • Prenez 2h au cours du week-end ou un soir de la semaine et cuisinez tout ce que vous pouvez en vous organisant rigoureusement :
    • Identifiez tout ce qui doit passer par certains appareils :le four ne pourra pas servir à plusieurs choses à la fois mais peut-être utilisé au-delà des 2h de cuisine si quelque chose doit mijoter plusieurs heures
    • Attaquez activité par activité : on découpe tous les légumes que l’on va utiliser pour plusieurs plats en même temps comme ça, on n’y revient pas
  • Conservez avec des étiquettes de façon à savoir quoi sortir quand

Dans la semaine, vous n’aurez plus qu’à assembler, assaisonner et réchauffer

Cette méthode nécessite quelques connaissances en conservation des aliments et évidemment en cuisine, c’est pourquoi nous avons sélectionné quelques livres pour débuter :

  • La révolution du Batch cooking, Anne Loiseau
  • Mes premiers pas en Batch cooking, Keda Black
  • En 2h, je cuisine pour toute la semaine, Caroline Pessin
  • Batch cooking, je cuisine une fois le week-end pour toute la semaine, Pascale Weeks
  • Mes premiers pas en Batch cooking, Keda Black.

Lire aussi

http://www.mamanvogue.fr/recettes-express-pour-mamans-speed/

https://www.mamanvogue.fr/recette-de-la-semaine/

https://www.mamanvogue.fr/meilleures-recettes-je-cuisine-bio-avec-les-enfants/

© photo du livre Mes premiers pas en Batch cooking, Keda Black.

Paola Marceau

Working mum de 2, la maternité est pour elle un sujet intarissable d'échanges et de questionnements et une aventure galvanisante au quotidien.

Elle partage avec joie son vécu, ses interrogations et ses petits tips !