Maman câlin et papa autoritaire?

Maman câlin et papa autoritaire?

« Que se passe t-il ma chérie, viens faire un câlin à ta maman », « Je vais dire à papa que tu n’as pas été sage et il va te gronder »… Qui n’a pas connu ce tandem papa autoritaire et maman câlin ? D’où vient-il? Comment rééquilibrer les relations entre parents/enfants?

Les câlins aident à grandir!

Dès la grossesse, à la naissance et jour après jour, la relation bébé/parents se construit. Cette relation d’attachement et d’amour inconditionnel est valable pour la mère bien sûr, mais aussi pour le père. Quelle merveille et quelle mission de voir ce petit être si fragile dépendre totalement de vous!
Bébé se sent en sécurité dans vos bras, il vous connaît, reconnaît votre odeur et votre voix, et il a confiance en vous. Quel parent ne fond pas devant son bébé qui lui demande un câlin ou lui dit « je t’aime » ?

Les parents prennent le temps de câliner leur enfant et celui ci en profite allègrement! Ces sensations sont agréables et il capte les émotions positives de ses parents…C’est primordial de recevoir autant d’amour à la base de sa vie, cela lui permettra de puiser dedans pour se ressourcer, gérer le stress et faire face aux aléas de la vie. Un câlin de papa ou de maman est une bouffée d’amour et de sécurité avant la séparation d’un dodo, une journée en crèche, un changement de rythme ou une incompréhension…

Laisser le père avoir une relation affective avec son enfant

Le père a un rôle d’éducation, et doit imposer les limites à ne pas dépasser en accord avec la mère. Mais il est aussi un père plein d’amour qui doit rassurer et donner confiance à son enfant. C’est très important que les rôles soient partagés pour la construction de l’enfant.

Les femme, se sentent souvent bien débordées. Généralement, elles consacrent encore beaucoup plus de temps que les hommes à s’occuper de leurs enfants, beaucoup travaillent à l’extérieur de leurs foyers, et elles s’occupent de beaucoup de choses dans la maison pour entretenir un équilibre de vie pour toute la famille. Elles s’autorisent donc ce rôle plutôt agréable de « maman douce et câline » quand papa rentre du boulot. Ce qui n’est pas sain! La maman se doit de partager l’amour de son bébé et de valoriser son mari devant ses enfants.

Par exemple, la maman ne devrait pas enlever son enfant des bras de son mari dès que celui-ci se met à pleurer, sous prétexte qu’il demande « maman ». L’enfant doit apprendre à se calmer et aimer les bras de papa, et le papa doit apprendre à s’occuper de ses enfants, passer du temps ensemble sans avoir peur d’hurlements incontrôlables ! Tous les hommes en sont largement capables et il est bon qu’ils se réalisent en tant que pères dans la totalité de leur rôle.

L’évolution des rapports d’autorité

Autrefois, les enfants ne déjeuner pas à la table des parents, et on discutait pas avec le père. Son autorité de général imposait le silence et la domination. De nos jours, le père n’est plus une figure de commandeur mais de négociateur. Il est bon que l’autorité ne se fasse plus que verticalement, mais horizontalement. C’est-à-dire que le père s’autorise des rapports affectifs avec ses enfants, il s’en occupe, les aide à découvrir le monde et avancer avec assurance, le père raconte des histoires et organise des projets de famille.

Pratiquez l’autorité à deux! Il est bon de réfléchir en amont à l’éducation que vous souhaitez donner à vos enfants, comment réagir devant telle ou telle chose, que répondre à telle provocation… pour être toujours d’accord. L’enfant ne doit pas aller voir sa maman pour une demande dont il est sûr d’avoir un retour positif ou encore se cacher de papa pour faire une bêtise et courir vers maman pour être réconforté. Les parents doivent être en accord sur tout pour éviter ce déséquilibre. Soyez bien vigilants d’être unis devant vos enfants, et expliquez vous plus tard en off!

Il existe une période, vers l’âge de deux ans, où souvent l’enfant rejette son père. Cela peut vouloir dire qu’il veut être seul avec sa mère, qu’il ne voit pas assez son père, qu’il veut communiquer ou s’affirmer… C’est une question de temps, cela lui passera. Si l’enfant ressent l’amour de ses parents il passera bien vite de bras paternels aux bras maternels et inversement.

mamancalin

 

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue