Lexique insolite des jeunes mamans

Lexique insolite des jeunes mamans

Vous ne soupçonniez pas l’existence de ces mots avant d’avoir un enfant. Au mieux, vous fronciez vaguement les sourcils quand ils se formaient dans la bouche de l’une de vos amies. « Sa langue a dû fourcher », vous disiez-vous. Aujourd’hui, en plus d’en comprendre le sens, vous les utilisez. Vous avez même parfois l‘impression de parler une seconde langue (à la limite de l’elfique). Voici donc un florilège de ces mots insolites que seuls les parents (et les pédiatres) connaissent.

 

Colostrum : Le premier lait produit en fin de grossesse avant le lait maternel. Pourrait aussi être un petit village en Gaule romaine chez Astérix et Obélix.

Crevasses : Non, nous ne parlons pas d’une randonnée en haute montagne mais de lésions sur le sein provoquées par l’allaitement.

Délivrance : Mot décrivant parfaitement le moment de la mise au monde du bébé. Pour certaines mamans, il représente également la sortie de la maternité.

Erythème : Inflammation cutanée qui ne disparaît jamais des fesses de votre bébé malgré toutes les crèmes qui vous ont coûté un bras.

Gigoteuse (ou turbulette, il y a deux écoles) : Mot mal adapté désignant tout simplement un sac de couchage taille bébé. Je milite pour la rebaptiser « on-est-tranquille-il-ne-peut-plus-se-lever » ou simplement « tranquilleuse ».

Grenouillère : Pyjama intégral très mignon qui devrait être rendu obligatoire pour nos enfants jusqu’à leurs 18 ans.

Liniment : Huile utilisée normalement pour nettoyer pour votre bébé mais qui fait aussi office de crème hydratante pour lui… et pour vous.

Lochies : Palme d’or du mot inconnu correspondant aux saignements post-accouchement dus à la cicatrisation de la plaie placentaire (l’endroit où était accroché le placenta).

Méconium : les premières selles du nouveau-né ou l’impression de revivre la marée noire de l’Erika.

Muguet : un joli nom de fleur des forêts pour une colonisation sympathique de la bouche de votre enfant. Le dénominateur commun ? la couleur blanche.

Mastite : Ca sonne comme un nom de montagne. « Tu as déjà gravi le Mastite ? » Sauf que, là, le nom est féminin, tout aussi challengeant mais désigne une inflammation du sein due à des bactéries ou une stagnation du lait.

Primipare : Femme donnant naissance à son tout premier enfant. Au cas où nous ignorions que nous sommes des mammifères. « Et donc, là, vous pouvez observer un troupeau de primipares ». En revanche, je passerais sur le terme de « nullipare ».

Tranchées : Contractions à la suite de l’accouchement pour aider l’utérus à retrouver une taille normale et refermer les artères utérines. Un nom guerrier pour quelque chose qui l’est tout autant. Parce que c’est bien beau de parler des contractions, du travail, de la délivrance mais qui nous parle de ce qui se passe après ?

 

Et vous, quels sont ces mots un peu barbares de la maternité qui vous amusent ?

 

Marie-Amélie Clement

@bonjour.melie

Marie-Amélie Clément

Maman de deux petits gars, épouse de militaire, mais surtout femme passionnée d'écriture, de littérature et de voyages. Marie-Amélie prend sa plume pour chercher la justesse et la vérité en toutes choses. Elle aime s'interroger, observer et découvrir sans cesse sur les autres et soi-même. 
 
Elle s'interroge également sur une autre manière de vivre sa féminité et sa maternité : plus simple, plus instinctive et plus écologique.
 
Pistes, anecdotes, conseils et réflexions en tout genre pour avancer simplement dans la vie de tous les jours et apprendre à déculpabiliser !