Les phrases les plus désagréables à entendre quand bébé se fait attendre …

Les phrases les plus désagréables à entendre quand bébé se fait attendre …

Questions indiscrètes, paroles en l’air, phrases insistantes et blessantes, nombreuses sont celles qui souffrent en silence de la langue « trop bien pendue » de leur entourage, quand bébé ne vient pas. Il n’est jamais facile de trouver les bons mots, ceux qui apaisent et donnent de l’espoir ; c’est évident. Mais pour éviter le moindre mal, on vous a listé ces petites phrases qui piquent et qui blessent. A bon entendeur, salut !

« Vous êtes jeunes, profitez-en. »

« Arrête d’y penser et tu vas voir, ça va venir tout seul ! »

« Ça va, il y a pire dans la vie. »

« Vous avez décidé de privilégier votre travail, j’imagine ? »

« Vous avez bien raison d’attendre un peu : les gosses, c’est l’horreur. »

« Au moins vous, vous faites des grasses mat. »

« Pour la fête des mères, c’est l’enfer : les enfants nous offrent toujours des horreurs ! »

« Alors, c’est pour quand ? »

« Si vraiment ça ne marche pas, vous pouvez toujours adopter, non ? »

Bien sûr, certains couples qui sont dans l’attente d’un enfant peuvent être jeunes, mais ce n’est pas pour cela qu’ils sont obligés de vivre comme des adolescents et ne pas envisager de construire une famille, si ? Ou alors, à partir de quel âge ou de combien d’années d’attente peut -on dire que l’on souffre de ne pas avoir d’enfants ?

Bien sûr, il y a pire dans la vie. Il y a toujours pire dans la vie. Mais qui a déclaré qu’il y avait une échelle dans les souffrances ? Qui se permettrait de dire que telle maladie est pire que telle autre ?

Bien sûr, on peut conseiller à quelqu’un de lâcher prise et de trouver du bonheur (un autre bonheur) dans d’autres choses, mais ce n’est pas prendre en compte la souffrance de la personne qui ne rêve que d’une chose, devenir mère, que de lui dire que tout se joue dans la tête ! Il n’y a rien de plus énervant que d’entendre « pour tomber enceinte, il ne faut pas y penser ». Beaucoup de femmes ont de lourds traitements, des examens très réguliers, et doivent compter sans cesse (les jours, les médicaments, les rapports …), alors comment voulez-vous « ne pas y penser » ?!

Bien sûr, l’adoption existe et c’est une chose merveilleuse. Mais ce n’est pas une solution miracle ! Tout le monde n’est pas appelé à adopter, à se battre dans des démarches difficiles et longues, à faire entrer des équipes médicales et sociales dans sa vie intime ; équipes qui vont retourner dans tous les sens leur passé, leur mode de vie, leurs motivations ! C’est également une épreuve, une autre épreuve à traverser.

Bien sûr, les couples qui n’ont pas d’enfants ont plus de temps libres, des grasses mat’, des we en amoureux … mais ils peuvent aussi se sentir exclus des programmes des autres, qui ont des contraintes horaires et matérielles pour organiser la vie de famille. Pas toujours facile de passer des vacances en famille ou entre amis, et gérer les « désolé, pas de ballade : c’est la sieste des petits », « désolé, un peu compliqué pour un apéro ce soir : ce sera l’heure du bain, diner du loustic et tutti quanti … »

La fête des mères est toujours un événement qui remue le couteau dans la plaie, car être la maman d’un petit être n’est malheureusement pas donné à toutes. Alors, un peu de tact et de douceur sont toujours appréciés.

En fait, chaque action ou phrase qui montre que vous réalisez la souffrance du couple est la bienvenue. Dans le doute, bannissez toutes ces phrases indélicates et envoyez des messages ou actes d’amitié qui font chaud au coeur 🙂

Lire aussi :

Infertilité / Couples en attente d’enfant : comment mieux les entourer ?

INFERTILITE : les traitements possibles