Les petits rituels à instaurer avec ses filleuls

Les petits rituels à instaurer avec ses filleuls

Comme il est agréable de s’entendre demander par sa sœur, son frère ou des amis proches si on accepte de devenir la marraine de leur bébé à naître ! Bien sûr, le jour du baptême, on est émue et on s’engage avec conviction. Comment garder ensuite la flamme et entretenir une relation unique avec ce petit enfant qui n’est pas le nôtre ? Mais qui est beaucoup à nos yeux.

Choyez les parents d’un tout petit filleul

Quand le, ou la, filleul est encore un bébé, il est difficile de tisser des liens particuliers avec lui. Alors, concentrez-vous sur ses parents ! Faites tout ce que vous pouvez pour les aider, les décharger un peu et les encourager beaucoup. Une marraine ne doit pas être avare en compliments sur son filleul et en temps de présence (quand cela est possible, bien sûr). Gardez cette attitude pour toujours. Prenez du temps pour parler avec ses parents de votre filleul, de sa personnalité qui se dessine, de ses progrès, de ses difficultés, de sa vie qui se construit.

Envoyez-lui des cartes postales

Les courriers personnels se faisant de plus en plus rares, envoyez des cartes postales à votre filleul. Et ce, dès le plus jeune âge. Au début, c’est à ses parents que cela fera plaisir puis peu à peu, à lui également. Dès que vous partez en week-end ou en vacances, envoyez une carte. Cela constituera pour votre filleul une jolie collection, et lui procurera beaucoup de bonheur devant la boite aux lettres.

Créez-lui une collection pérenne

En plus des cartes postales, dès son plus jeune âge, décidez d’investir dans le long terme. Plutôt que de lui offrir chaque année les derniers gadgets à la mode (ou en plus de ces gadgets !), offrez-lui des éléments qui viendront constituer une belle collection pour lui quand il sera grand. Vous pouvez décider de lui offrir chaque année un santon pour qu’une fois adulte, il ait toute une crèche complète. Ou vous pouvez lui offrir régulièrement une bonne bouteille de vin à conserver des années. Vous pouvez aussi investir dans des livres de La Pléiade ou autres objets de valeur. Enfant, il ne sera pas particulièrement touché par vos attentions mais en grandissant, il en comprendra la raison.

Gardez toujours un moment pour lui seul

Si vous visitez la famille de votre filleul, avec toute la vôtre, et que cela fait beaucoup de monde en même temps, essayez toujours de trouver un petit moment à passer en tête-à-tête avec lui. Faites un petit tour dans le jardin avec lui après le déjeuner, par exemple. OU lors d’une balade familiale, marchez devant avec lui. Il sera sûrement extrêmement fier de ce moment passé seul avec vous.

Quand il est en âge de passer une demi-journée sans ses parents, faites une sortie avec lui

À partir de 4 ou 5 ans, voire plus tôt si vous le voyez très souvent, prenez votre filleul avec vous pour une sortie tous les deux. Allez le chercher chez lui (s’il a des frères et sœurs, ils vont pâlir d’envie de le voir partir seul !) et emmenez-le au cinéma, à l’aquarium, au restaurant… Ramenez-le chez lui avec un petit cadeau souvenir de votre sortie.

Faites que tous vos filleuls se connaissent

Si vous avez plusieurs filleuls, faites-les se rencontrer de temps en temps. Créez une petite communauté d’enfants qui se connaissent et qui sont liés par leur marraine. En fonction des âges et de l’éloignement géographique, cela va être plus ou moins facile mais essayez ! Vous pouvez les emmener tous ensemble à Eurodisney ou les inviter à déjeuner chez vous une fois par an. Ce déjeuner annuel peut même devenir un rite entre vous tous.

 

Et vous, quels sont les petits rituels que vous avez mis en place avec vos filleuls ?

 

Mathilde Patterson
© photo Annaclick pour MV