Les papas pendant l’accouchement – leurs témoignages

Les papas pendant l’accouchement – leurs témoignages

Nous connaissons tous le chamboulement qu’est la naissance d’un petit bout de chou. Nous avons beau nous préparer pendant neuf mois à son arrivée, c’est toujours une très grande surprise de le voir pointer le bout de son nez. C’est donc un temps fort que celui de l’accouchement ! Nous avons tous plus ou moins en tête une idée du bouleversement qui se passe chez la femme durant ce moment. Mais qu’en est-il des papas ? Comment vivent-ils ce temps de l’accouchement et de la naissance de leur enfant ? Pour le savoir, je suis directement allée leur poser la question ! Voici donc ce que les papas ont à vous dire…

Témoignages des papas pendant l’accouchement

Les papas pendant l’accouchement : « une appréhension et le sentiment de ne pouvoir rien faire »

Malgré les temps de préparation à la naissance avec les sages-femmes libérales, les papas expriment en premier ressentir une légère appréhension, notamment au moment du pré-travail. Ils expliquent en effet leur difficulté à vivre ce temps de manière un peu moins active, à devoir regarder l’arrivée de ce petit bébé à travers les transformations qui s’opèrent chez leur femme sans pouvoir agir dessus.

D’après Eloi, « pour le papa ce n’est pas un moment facile puisque l’on joue le second rôle ». En effet, l’équipe soignante ayant une grande place dans l’accompagnement de la future maman, le père peut être mis de côté. C’est ce qu’exprime Paul : « J’étais observateur des équipes. Je me mettais en retrait lorsque la sage-femme intervenait. Mais les temps de préparation à la naissance m’ont tout de même permis d’appréhender de manière sereine ce moment qu’est l’accouchement et d’en comprendre les différentes étapes. »

Les papas pendant l’accouchement : « un rôle de soutien, d’encouragement et d’aide »

Cependant, tous les papas finissent par arriver à prendre leur place de soutien auprès de la future maman. C’est ce que nous explique Louis : « J’ai passé tout le temps du pré-travail auprès de ma femme, à lui passer son téléphone et lui donner des magazines afin de la détendre. Je cherchais à la rassurer par des mots d’encouragement et en lui tenant la main. » Les papas expliquent donc se sentir investi d’un rôle de présence et d’écoute, mais surtout d’aide. Et c’est une place qu’ils apprécient, qu’ils revendiqueraient presque, car tous ont exprimé avoir eu ce positionnement ou, en tout cas auraient souhaité l’avoir. Et ils aimeraient tant faire pour vous soulager, mesdames ! Eloi l’exprime ainsi : « Il est difficile de rester observateur, alors que l’on voudrait se substituer à sa femme pour récupérer une partie de sa douleur. Nous devons trouver un autre moyen de l’apaiser. »

Louis explique même avoir pris une position d’intermédiaire avec l’équipe soignante : « Bien qu’il soit frustrant de voir souffrir sa femme sous ses yeux, j’ai eu l’impression de jouer un rôle clé de lien entre la mère et la sage-femme. J’ai même parfois pu la seconder dans certaines taches. » Il semble donc important et nécessaire pour votre conjoint de pouvoir vous soutenir par leur présence à vos côtés, position qu’ils investissent à 400%.

Les papas pendant l’accouchement : « le couple en tant que tel n’est pas assez pris en charge, j’aurai aimé des moments plus intimes avec ma femme »

Autant tous les papas s’accordent à dire qu’ils ont un rôle de soutien durant l’accouchement, autant les avis sont divers et variés concernant la manière dont l’équipe les a considérés en salle de naissance. Louis a notamment particulièrement apprécié d’avoir la même sage-femme tout au long de la prise en charge, ce qui permettait un suivi très personnalisé. Celle-ci servait de référence pour tous deux. Quant à lui, Paul déplore qu’il n’y ait pas eu de vraie prise en charge du couple qui soit instaurée, qui lui aurait permis de se sentir un peu plus pris en compte. Il comprend cependant tout à fait que la maman soit prioritaire, se considérant comme « une partie prenante secondaire ».

Les papas souhaiteraient qu’un équilibre soit trouvé entre la présence de l’équipe soignante pour les soins et des temps de partage uniquement en couple pour vivre intensément à deux tout ce qui se passe. C’est ce qu’expose Eloi, qui a pu vivre cette situation : « Lorsque la sage-femme nous laisse régulièrement seuls, c’est une vraie chance car, quand tout se passe bien, c’est surtout un moment qui se partage à deux. » Mais les soins apportés à la maman peuvent tout de même être un moment plus difficile pour le papa, car toute l’attention est bien évidemment focalisée sur la femme. Ces messieurs ne souhaitent donc pas être remisés au second plan. Et même si la prise en charge des sages-femmes s’adresse surtout aux futures mamans –ce qu’ils conçoivent tout à fait-, les papas se sentiraient mieux armés pour les soutenir si on leur donnait des informations sur le déroulement de l’accouchement au fur et à mesure.

De fait, ils ne demandent qu’à être plus intégrés dans le déroulement de l’accouchement afin d’épauler leur femme. Cela leur permet de se sentir un peu plus acteur de la naissance de ce bébé. Ainsi Eloi a-t-il particulièrement apprécié la place qui lui a été donnée : « L’équipe a su me faire participer en me donnant un rôle, notamment lors de la pose de la péridurale ou durant le travail. »

Témoignages des papas à la naissance du bébé ?

Pour exprimer tout ce qu’ils ont vécu à ce moment, les papas rivalisent de superlatifs ! Tous annoncent avoir éprouvé beaucoup de joie, un peu d’étonnement et une grande fierté devant ce petit bout de chou qui se love dans leurs bras. Paul annonce avoir aussi ressenti une infinie gratitude ! Chaque papa est unanime pour qualifier ce moment d’unique. « C’était intemporel, exceptionnel » s’extasie Eloi.

Cependant, ils s’accordent tous à dire que la venue de leur enfant est aussi source d’appréhension. Louis explique que « c’est un moment éprouvant pour le papa. Il est donc vraiment important qu’il soit associé à la naissance. » C’est pourquoi, encore une fois, vos conjoints apprécient d’être intégrés durant tout ce temps si important. Couper le cordon, habiller le bébé sont autant de soins qui leur donnent leur place de père.

C’est ce qu’exprime Eloi : « Je n’avais plus d’appréhension car j’étais impliqué et donc dans l’action. Ainsi, la participation du papa lui permet de bien vivre l’accouchement et de se sentir reconnu à ce moment. Cela doit aussi être sécurisant pour la maman que le père soit acteur. » Et quand on leur demande la place qu’ils auraient souhaité avoir en salle de naissance, tout ceux qui ont été inclus dans les soins à la maman et au bébé n’ont qu’une seule réponse : « La même ! ». «Je ne suis pas certain que l’on puisse avoir un rôle plus actif que celui que j’ai eu en tant que père », nous indique Louis.

Et il est un soin au bébé dont les papas raffolent et dont ils ne peuvent jamais trop abuser : le peau à peau. C’est un partage unique et intense avec leur petit loulou dont ils ne voudraient échapper pour rien au monde. Lorsque leur bout de chou qui est seulement habillé d’une couche se recroqueville contre leur torse en s’abandonnant complètement, chaque papa sait qu’il est en train de vivre un instant unique. « C’est un super moment qui nous rappelle qu’après une grossesse de neuf mois durant laquelle la femme porte le bébé, nous sommes désormais deux à égalité pour le faire grandir », explique Eloi.

C’est donc Paul qui résume le vécu des papas concernant ce grand événement qu’est la naissance d’un petit être : « C’est un moment incroyable, à la fois personnel et pour le couple ! »

 

Alors, futures mamans, durant l’accouchement n’hésitez surtout pas à vous appuyer sur les papas, ils ne demandent que cela ! 😉

 

© Crédits photos Orlane-photos

Caroline Masimbert

Caroline est originaire de Grenoble où elle aime retourner régulièrement pour profiter des montagnes.

Elle travaille depuis maintenant un an à la maternité Sainte Félicité dans le service de néonatologie, au service des bébés et de leurs parents.

Passionnée par son travail, elle aime particulièrement accompagner les mamans par de nombreux conseils dans la découvert de leur bébé au quotidien.