Je suis enceinte de jumeaux !

Je suis enceinte de jumeaux !

L’origine des grossesses gémellaires

Il existe deux « types » de jumeaux. Les « vrais » ou monozygotes et les « faux » ou dizygotes.

Dans 25% des cas, il s’agit de vrais jumeaux. Ils proviennent de la rencontre d’un seul ovocyte avec un spermatozoïde. En fonction du moment où cette cellule œuf va se séparer pour donner deux embryons, la grossesse peut prendre plusieurs formes.

Ainsi, on parle de :

  • Grossesse bichoriale biamniotique lorsque la séparation à lieu moins de 3 jours après la fécondation (30% des cas)
  • Grossesse monochoriale biamniotique entre 3 et 7 jours (70% des cas)
  • Grossesse monochoriale monoamniotique vers le 8ème jour (1% des cas)

La chorionicité correspond au nombre de placenta : une grossesse monochoriale signifie qu’il y a un placenta pour les deux jumeaux et une grossesse bichoriale signifie que chaque jumeau a son propre placenta.

L’amniocité correspond quant à elle, au nombre de poche de liquide amniotique : une pour les grossesses monoamniotiques et deux pour les biamniotiques.

Dans 75% des cas, il s’agit donc de faux jumeaux. Ils sont issus deux fécondations distinctes. Il s’agit donc d’une grossesse obligatoirement bichoriale biamniotique.

Quel suivi pour les grossesses gémellaires ?

Bien que vous soyez en parfaite santé, les grossesses gémellaires nécessitent une surveillance plus rapprochée que les grossesses simples.

Vous allez avoir rendez-vous en moyenne tous les mois puis tous les 15 jours avec votre gynécologue et on vous prescrira au moins une échographie par mois.

  • Pour les grossesses bichoriales : suivi échographique mensuel
  • Pour les grossesses monochoriales : suivi échographique bimensuel

En fonction du type de grossesse que vous avez, il faudra discuter avec votre gynécologue de la maternité dans laquelle vous pouvez accoucher. Certaines grossesses gémellaires sont en effet, plus à risque que d’autres et nécessitent une prise en charge dans une maternité de niveau 2 ou 3.

Les principaux risques sont l’accouchement prématuré, le retard de croissance des bébés, le développement de certaines pathologies maternelles ….Il faut tout de même savoir que la majorité des grossesses gémellaires se passent bien !

La voie d’accouchement

Puis-je accoucher voie basse ?

OUI ! La voie d’accouchement (voie basse ou césarienne) sera discutée avec l’équipe médicale. Plusieurs critères peuvent rentrer en jeu dans la prise de décision comme le type de grossesse gémellaire, le poids des bébés, le terme de la grossesse, la présentation des bébés, vos antécédents…

La particularité des grossesses monochoriales :

Le fait d’avoir le même placenta peut avoir des conséquences pour les jumeaux. En effet, cette particularité peut être à l’origine de communications entre les vaisseaux du placenta des jumeaux. Cela peut entrainer un déséquilibre dans les apports entre les jumeaux. On appelle cette anomalie, le syndrome transfuseur-transfusé.

Le jumeau transfusé sera plus gros (macrosome) et aura plus de liquide amniotique tandis que le jumeau transfuseur risque de présenter un retard de croissance ainsi qu’un défaut de liquide amniotique. Il existe d’autres conséquences plus graves ce qui explique pourquoi ces grossesses sont très suivies.

En cas de diagnostic de ce syndrome, on peut coaguler précocement (généralement avant 26SA) ces communications entre les vaisseaux par laser.

Laure Laroche

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.