Les confidences de Flore, alias MAMAN LOUVE

Les confidences de Flore, alias MAMAN LOUVE

Cette semaine nous avons rencontré Flore, créatrice du blog Maman Louve, que nous avons aimé suivre dans son quotidien de jeune maman un peu dépassée mais terriblement attachante (!), et puis Flore est même devenue une amie… Pourquoi? Elle est jeune, fraîche, sympa et elle est vraie. Pas de filtre, pas de superficialité, et une honnêteté qui déroute un peu dans ce monde un peu virtuel. 
Flore a monté son eshop de sweats qui cartonnent, elle a eu un deuxième enfant, elle a arrêté son blog pour se recentrer sur ce qu’elle aime le plus. Bref, on est heureuses de vous en dire un peu plus sur elle, merci Flore !

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Flore, j’ai 30 ans et je suis journaliste. Après une licence d’Humanités et de lettres modernes je suis rentrée en école de journalisme pour réaliser mon rêve depuis des années. Je me suis spécialisée en télé pendant longtemps, puis à la naissance de mon premier enfant j’ai décidé de quitter ce milieu absolument passionnant mais tellement prenant pour me diriger en presse écrite. J’ai un petit garçon qui a aujourd’hui trois ans et demi et une petite fille de 11 mois et nous vivons en banlieue parisienne, là ou mon mari et moi avons tout deux grandi.

Comment l’idée de créer ton blog est-elle venue ? Comment caractériserais tu Maman Louve ? 

J’ai décidé de créer mon blog lorsque little G avait 8 mois car j’avais vraiment besoin d’écrire en premier lieu, puis de partager et d’échanger car je vivais des moments de doute. Maman Louve c’est un blog de maman comme toutes les autres, qui partage des moments choisis de sa vie, ses petits bonheurs comme ses malheurs. Ce ne sont que des billets d’humeur, pas de pub, ni de mise en avant de produits, mon blog c’est avant tout pour assouvir mon besoin vital d’écriture. Mes sources d’inspiration ont toujours été mon quotidien, mes enfants, ma famille, tout m’inspire !

mamanlouve_famille3 mamanlouve_famille2

Un eshop ?

J’ai créé mon eshop il y a un an et demi, un autre rêve de petite fille ! Dessus on y retrouve des vêtements avec l’inscription maman louve mais aussi papa loup, inspiré bien sûr de mon amoureux. Il y a aussi des produits bébé mais le produit phare a toujours été le pull maman louve, surtout le rose poudré. Côté homme le tshirt papa loup a un énorme succès, je ne m’y attendais pas du tout mais j’en suis très heureuse. Les nouveautés de cette année seront assez accès bébé, vous verrez ça très bientôt…

A quel rythme travailles-tu? De chez toi? En es tu heureuse ?

Je travaille de chez moi depuis maintenant deux ans et j’en suis très heureuse. J’ai mis du temps à trouver un rythme, une rigueur et à diviser mon temps de travail pour tout réussir à caser. Entre mes piges de journaliste, mes billets de blog, les photos à faire, le shop et la préparation des colis c’est beaucoup à gérer…Ma journée de travail est courte en soi car je tiens à aller chercher mes enfants à l’école et à la crèche et profiter un peu d’eux en fin d’après-midi mais je travaille du coup aussi le soir et le week-end. Mais quand on aime ce que l’on fait je n’ai jamais considéré cela comme une contrainte, juste un équilibre vie pro/vie privée parfait pour moi.

Un compte Instagram, dans quel but ? 

Instagram est mon réseau social préféré, je n’accroche pas trop avec Facebook et encore moins avec Twitter, mais sur Instagram je m’y sens bien. Je ne sais pas pourquoi mais les gens qui me suivent là bas sont d’une bienveillance et d’une gentillesse qui m’impressionne chaque jour. J’aime la photo alors pour moi cela compte beaucoup aussi, mais je crois qu’au delà de ça c’est la liberté d’écrire une ligne ou 20, de montrer ce que l’on souhaite, et puis de découvrir aussi de jolis univers au quotidien.

Tu as récemment annoncé la fin de ton blog, que l’on appréciait beaucoup, pourquoi ? Qu’est ce qui te pesait le plus ?

J’ai en effet arrêté mon blog au mois de novembre, un peu du jour au lendemain pour être honnête, ce n’était pas une décision mûrement réfléchie mais avec du recul c’était vraiment la meilleure pour moi à ce moment-là. Je crois que j’ai été un peu dépassé par l’ampleur qu’il a pris. D’un coup le monde qui me lisait m’a effrayé, et plus ça augmentait plus ça me bloquait. Je sais aussi que beaucoup de personnes de mon entourage me lisaient et je n’arrivais plus à faire semblant. Ce qui m’a pesé aussi c’était les sollicitations des marques, je me sentais étouffée par ce que l’on attendait de moi, par les mails, les relances, je ne me sentais pas du tout à ma place.

mamanlouve_papa2 mamanlouve_papa

Quelle est ta plus belle rencontre ?

Ma plus belle rencontre dans la vie est évidemment mon mari, rencontré au cours d’une soirée arrosée lorsque nous avions 17 ans. Je n’aurais jamais cru en allant à cette soirée que je rencontrerai l’homme avec qui j’allais me marier et avoir mes enfants ! Il est un soutien précieux et une vraie âme sœur. Grâce au blog et Instagram j’ai également fait de belles découvertes humaines. J’ai rencontré pas mal de personnes avec qui j’avais tellement d’échanges que l’envie de se parler en vrai autour d’un café ou d’un verre a été une évidence. Parmi elles, il y en a deux qui ont bouleversé ma vie, deux amitiés très fortes et pas une semaine, voire jour, ne se passe sans que l’on se parle, je n’aurais jamais cru cela possible ! Mêmes nos enfants sont devenus meilleurs copains c’est fou.

 Pour toi la famille c’est ?

Pour moi la famille c’est mon socle de vie, que ce soit par mes parents, mes frères et sœur mais aussi par la famille que je me suis construit. Nous vivons tous les uns à côté des autres, à part ma sœur en province, et pour moi ils sont vraiment indispensables à ma vie. Quant à ma famille « à moi », je pense avoir trouvé un équilibre, même si nous avons mis du temps à le retrouver à la naissance de notre deuxième. Chaque naissance demande son lot d’ajustement et nous retombons à chaque fois sur nos pattes, c’est bien le principal !

Quelles sont les choses les plus difficiles pour toi ?

Les choses les plus difficiles dans la maternité selon moi c’est la remise en question permanente, c’est se demander si on fait bien les choses, surtout en terme d’éducation, c’est un challenge permanent. Et sinon le manque de sommeil que je découvre seulement à l’arrivée de mon deuxième ! Mon secret, qui n’en est pas vraiment un, c’est surtout le lâcher prise, pas sur les choses primordiales bien sûr mais sur plein de petites choses du quotidien qui n’ont en réalité pas d’importance et sur lequel on peut être bêtement buté.

mamanlouve_photodudimanche

Maman de 2 enfants, peux tu nous en dire plus sur ta vision des choses !

La grossesse:

Aimes-tu être enceinte ? Pourquoi ?

Je n’ai pas du tout aimé être enceinte pour mon premier car j’ai énormément souffert physiquement. J’ai pris 20kg, j’ai eu une sciatique pendant la moitié de ma grossesse et j’étais à bout de souffle, je crois que j’avais totalement idéalisé cet état ! Pour ma fille cela a été très différent, déjà parce que je connaissais cet état je pense, mais ensuite car cela a aussi été une grossesse idéale. Aucune nausée, pas de douleur particulière, une fatigue gérable, bref je me sentais si bien que ça m’a vraiment réconcilié avec la grossesse.

Tu as témoigné sur les fausses couches que tu avais vécu entre tes 2 enfants, que voudrais tu dire aux mamans qui vivent cette souffrance ?

Après mes trois fausses couches j’ai senti qu’il fallait que j’en parle, que je sorte de mon silence pour les femmes qui vivaient cela silencieusement. J’ai tellement eu du mal à trouver des témoignages dessus que je ne me voyais pas me taire à mon tour. Ce que j’aurais envie de dire aux femmes qui rencontrent cette épreuve c’est d’en parler, que ce soit à des amies proches, sa famille, rester seule avec cette souffrance est extrêmement difficile. Ensuite j’aurais envie de leur donner de l’espoir, de s’accrocher tellement fort car comme je le disais dans mon billet, le projet de vie est le seul qui mérite que l’on se batte à ce point là. Ma fille était ma quatrième grossesse de l’année mais ce fut la bonne, ce fut elle, alors ça vaut vraiment le coup.

Qu’est ce qui te marque le plus durant la grossesse ?

Ce qui me marque le plus pendant la grossesse c’est de songer à ce que je suis entrain de fabriquer dans mon corps ! Je trouve cela tellement incroyable ce que l’on est capable de construire, de former sans s’en apercevoir, c’est quelque chose qui me fascine totalement.

Processed with VSCO with b5 presetProcessed with VSCO with b1 preset

Qu’est ce qui te manque le plus quand tu n’es plus enceinte ?!

Ce qui me manque le plus quand je ne suis plus enceinte ce sont les coups dans mon ventre. La première fois que j’ai ressenti cela je crois que j’ai eu aussi peur que j’étais bouleversée ! C’est une sensation dont je ne me lasserai jamais, c’est juste incroyable de sentir son bébé bouger sous sa peau…

Un accouchement par le siège réussi, (chapeau !) peux tu nous en dire plus ?

Au 7ème mois de grossesse, ma fille qui avait la tête en bas a décidé de se mettre la tête en haut ! Normalement c’est l’inverse mais que voulez-vous c’est bien elle ! Les médecins m’ont autorisé à accoucher par voie basse mais en me prévenant bien du risque de césarienne à l’arrivée. Au final mon accouchement s’est très bien passé, très rapide et elle est arrivée toute seule, sans aide et sans personne dans la salle d’accouchement autre que mon mari et moi ! Ça a été un peu la panique, tout le monde est arrivé en courant ! Mais elle était en pleine forme et moi aussi, bref un accouchement incroyable.

As-tu eu un baby blues ?

Après mes deux accouchements, j’ai malheureusement eu un gros baby blues pendant une semaine, une semaine qui paraît alors interminable. La seule différence quand c’est le second c’est qu’on sait que ça va finir par disparaître, on sait que ce que l’on ressent est normal alors ça a un côté rassurant.

Comment qualifierais-tu les débuts avec bébé ?

Les débuts avec ma fille ont été difficiles car elle a souffert d’un très important reflux et dormait très peu. Le reflux cela vous vole une partie de votre bébé dans ces premiers mois si importants de découverte mutuelle. Elle ne pouvait absolument pas être à plat, même pour la changer c’était l’horreur ! Il nous a fallu je ne sais pas combien de traitements pour enfin trouver un équilibre et aujourd’hui cela va de mieux en mieux, mais j’en garde un souvenir terrible.

Les essentiels à avoir pour préparer la naissance de bébé ?

Les essentiels à avoir pour préparer la naissance de bébé sont selon moi, un bon sac à langer, une gigoteuse, des langes et une écharpe de portage !

Qu’aimes tu le plus chez MAMAN VOGUE ? 😉

Ce que j’aime le plus chez MAMAN VOGUE c’est sa ligne éditoriale, sur ce site on lit des articles qu’on ne lit nul part ailleurs ! Je suis impressionnée à chaque fois des angles que les articles traitent, des témoignages forts et de la facilité avec laquelle je suis happée dès qu’on annonce un nouvel article. C’est vraiment pour moi le point fort et ce qui fait que ce site ne ressemble à aucun autre du genre.

Processed with VSCO with c1 preset 

Jeune maman:

Es-tu plutôt maman cool ou maman stressée ?

J’ai longtemps été maman stressée mais aujourd’hui je suis plus apaisée ! Je ne pense pas que je suis cool, je crois que ce n’est pas dans ma nature en terme de maternité mais je vis les choses beaucoup plus sereinement depuis l’arrivée de mon deuxième enfant. On prend les choses plus comme elles viennent, on s’inquiète un peu moins et puis ils sont deux, ils ont aussi chacun à leur côté leur frère ou leur sœur et c’est aussi une grande force.

As tu de l’aide pour t’occuper des enfants ?

Mon « grand » va à l’école et ma fille à la crèche où était mon fils, que je connais donc parfaitement bien au bout de trois ans ! En dehors de cela nous avons nos familles qui sont à côté et c’est précieux. Je n’ai jamais pris de baby-sitter depuis leur naissance mais je les confie de temps en temps à mes parents, j’ai encore du mal à avoir confiance en quiconque d’autre mais je travaille sur moi même pour y parvenir un jour 🙂

Si tu devais choisir 2/3 principes fondamentaux que choisirais-tu ?

Mes principes fondamentaux seraient la bienveillance en premier lieu. Je sais que c’est un terme qu’on entend beaucoup, très à la mode mais pour moi c’est le pilier de mon éducation. Être bienveillant envers eux mais aussi envers nous, accepter nos erreurs, chercher un équilibre dans notre relation avec eux et chercher la voie la plus douce possible pour les amener à grandir. Le deuxième pilier, qui ne peut d’ailleurs se dissocier du premier, serait le respect. Respecter leur petite personne dans leur intégralité, respecter leurs émotions, leurs failles, leurs malheurs, leurs corps, leurs choix, bref être à l’écoute et s’adapter à chacun.

Un petit rituel auquel tu es tres attachée avec tes enfants ?

Notre rituel que j’aime particulièrement c’est de danser et chanter avec mes enfants le soir. Je suis seule à gérer les deux petits le soir, mon mari arrive souvent pile pour le coucher. Alors dans cette course effrénée du 18-20h j’aime que cela se passe dans le calme et la bonne humeur! Alors quand ils sortent du bain, je mets de la musique, on chante, on danse, on rit puis on passe à table avec un fond de musique, ça nous fait tous du bien je crois !

Es-tu fusionnelle avec tes enfants ou leur apprends tu une certaine forme de liberté très tôt ?

J’ai été très fusionnelle avec mon aîné, trop fusionnelle même. Je me suis pris la maternité en pleine tête, ce fut si violent pour moi comme sentiment d’amour que j’ai eu du mal à ouvrir ma bulle. J’ai beaucoup pris sur moi pour réussir à retrouver une relation plus saine car cette fusion n’était bonne ni pour moi, ni pour mon fils. J’ai eu peur de recréer cela à l’arrivée de ma fille mais cela a été tout de suite beaucoup plus fluide, plus sain et plus équilibré. Je reste une maman louve à jamais mais je crois profondément que pour les aider à grandir il est nécessaire de leur offrir une liberté certaine.

mamanlouve

Ce qui te fais craquer chez tes enfants ?

Ce qui me fait craquer sur mon little G c’est sa sensibilité, depuis tout petit c’est un observateur, on l’appelait toujours « le poète » quand il était petit. Même s’il a bien grandi et bien changé depuis, il garde une sensibilité bouleversante et une empathie envers les autres incroyable.

Ce qui me fait craquer chez ma fille c’est que c’est un bébé que l’on a envie de manger toute la journée, je n’ai pas d’autre terme ! Elle est très potelée et je n’avais jamais connu ça, Little G a toujours été très fin. C’est une boule d’amour, pourvu qu’elle ne perde pas ses joues trop tôt J

Et le papa dans tout ça ?

Le papa c’est un papa merveilleux… Je le connais tellement par cœur mais je ne savais pas à quoi m’attendre vraiment quand on a eu notre premier enfant. Au final j’ai rencontré un père très présent, très soucieux de leur bien être, de ce qu’on peut leur apporter, et du bonheur en famille, c’est précieux. C’est un papa drôle, qui chante et danse pour les faire rire, c’est un papa sportif qui va jouer au rugby avec little G, et ce depuis que notre fils sait marcher, c’est un papa ému de l’évolution de ses enfants et enfin un papa qui assure sur tous les plans.

La soirée parfaite pour toi ça serait ?

Il y a pleins de soirées parfaites, je pourrais vous raconter que ce serait aller faire la fête avec les amis et se faire une grasse mat en amoureux mais je crois que la soirée parfaite en ce moment c’est la plus simple, et celle qu’on se fait très régulièrement. Se cuisiner des fajitas maison, une bonne bouteille de vin, une série dont on raffole et un plaid pour deux. Ça ne fera pas rêver tout le monde mais pour moi ce sont des moments où on recharge nos batteries et où on se sent proche.

En amitié, ce qui a le plus de valeur ?

En amitié ce qui a le plus de valeur à mes yeux c’est la fidélité, le fait d’être là quoiqu’il se passe dans nos vies. Mes amies sont extrêmement importantes pour moi, pas une semaine ne se passe sans que je sorte boire un verre avec l’une d’elles et c’est pour moi un vrai équilibre. Certaines sont là depuis tellement longtemps, j’ai rencontré ma meilleure amie quand nous avions 7 ans, en CE1 ! Certaines partent à l’étranger, reviennent, repartent mais sont toujours là malgré le temps qui passe.

mamanlouve_maternite

Le travail

Quel genre de rythme as-tu ?

Mon rythme de travail est aléatoire, mon shop prend le pas aujourd’hui sur mes activités de journaliste et donc je suis sujette à de gros coups de rush comme noël, les soldes etc…Et là franchement je ne sors pas la tête de l’eau, c’est très intense. Je suis seule pour gérer tout cela et même si c’est un bonheur ça a ses limites dans ces périodes là. Sinon mon rythme est plus calme et plus « normal » on va dire !

Comment gères tu le travail avec tes enfants ? Trouves tu cela difficile à vivre ?

Je travaille de chez moi mais mon atelier est chez ma mère car je ne pouvais plus garder les stocks dans mon deux pièces ! Mais tout est à côté de la crèche et de l’école donc c’est l’idéal pour moi. Je suis indépendante, je gère mes journées comme je veux donc je pense être très privilégiée et c’est un mode de vie dont j’aurais du mal à me passer. Je peux garder mes enfants s’ils sont malades ou pendant les vacances scolaires. Le revers de cette vie c’est que les gens considèrent souvent que je ne travaille pas, c’est le lot de beaucoup d’entrepreneur. À partir du moment où on travaille de chez soi, on ne travaille pas c’est bien connu J  Ce n’est du coup pas facile d’être considérée comme si disponible aux yeux de la crèche, de l’école, de mes proches, et on se permet plus de m’appeler car on pense que je suis libre. Bref, ça a ses bons côtés mais c’est aussi très frustrant de ne pas pouvoir travailler plus et de ne pas pouvoir avancer dans les choses que l’on doit rendre ou les différents projets en cours.

Es-tu du genre super organisée ou au contraire complètement bohème ?

Je suis plutôt organisée mais pas dans l’extrême. J’aime l’organisation quand elle permet d’alléger mon quotidien, cela passe par des petites choses toutes bêtes mais qui facilitent beaucoup de choses.

Des nouveaux projets?

J’ai un nouveau projet qui est en cours, c’est l’écriture d’un livre ! Un troisième rêve et je crois le plus fort de tous. Petite je passais mon temps à écrire des romans, souvent des policiers. Je les faisais lire et corriger par mes parents puis relier pour les garder précieusement. Aujourd’hui c’est un défi d’un autre genre, un livre qui sera plus un « guide » autour de la maternité, sans prétention, juste un partage de tout ce que j’ai appris et de ce que ma communauté m’a appris. Bref, j’espère pouvoir en venir à bout, pour le moment le temps me manque cruellement.

mamanlouve_shopmamanlouve_shop2 mamanlouve_shop3 mamanlouve_shop4

Laure de Fazende

Journaliste spécialisée dans les joies et les petits tracas de la grossesse. Laure répond à vos interrogations, vous soutient, se réjouit avec vous de ce grand bonheur qu’est l’arrivée d’un bébé.

Jeune maman d'un petit bonhomme de 4 mois

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue