Le spasme du sanglot – « Mon bébé hurle de rage et tombe dans les pommes »…

Le spasme du sanglot – « Mon bébé hurle de rage et tombe dans les pommes »…

Le spasme du sanglot est très angoissant et spectaculaire pour les jeunes parents démunis. Rage, pleurs, hurlements, perte de connaissance, comment réagir?

Témoignage de Florence

« Alors que je commençais à couper les ongles de mon bébé de 20 mois, il se met comme d’habitude à hurler… Je continue mais il commence à hurler très fort et la je vois qu’il ne reprend plus son souffle.

Mon bébé commence alors à devenir tout mou, il ne reprend plus sa respiration, ses lèvres deviennent blanches, je l’appelle, je crie, je le tapote… pas de réponse, il a complètement perdu connaissance.. J’ai commencé à crier et à m’affoler, je le voyais partir entre mes mains.. Que faire? Appeler le SAMU? il est surement déjà trop tard…je me sens tellement démunie…

Quelques secondes plus tard, mon fils revient à lui, ses yeux bougent, je vois son souffle reprendre… Quel soulagement…Ces 30 ou 40 secondes m’ont paru une éternité… Quelques jours plus tard, j’appelle le pédiatre de peur que cela se reproduise.
Il me dit de ne pas s’affoler: une trop courte sieste et une frustration lui suffisent à se mettre dans ces états la… Il m’a également conseillé de ne pas craindre ces moments (facile à dire), et que s’ils reviennent, il faut garder son calme, lui dire que tout va bien, et qu’il ne doit pas se mettre dans ces états là!

Si nous lui montrons notre angoisse, il pourra en jouer et recommencer afin d’obtenir ce qu’il veut… »

Que sont les spasmes du sanglot ?

C’est la réaction à une forte émotion ! Lors d’une grosse crise de larmes, l’enfant crie et retient sa respiration jusqu’à faire une cyanose voire,  perdre connaissance.
Ce n’est pas une réaction volontaire, mais plutôt un réflexe à un bouleversement émotionnel comme la contrariété, la surprise, la peur ou la douleur.
5% des enfants en font au cours de leur vie !

Il en existe 2 types:  la forme bleue (asphysique) la plus fréquente ou la forme pale (ischémique)

Quand apparaissent-ils ?

Souvent entre 5 mois et 4 ans avec un pic lors de la période d’opposition vers 18 mois .

Quelle conduite à adopter lors d’un spasme du sanglot ?

RESTEZ CALME !! Ne pas paniquer, c’est ce qui apaisera le plus votre enfant !
Vous pouvez lui passer un petit gant froid sur le visage, lui tapoter les joues, lui parler doucement ou lui chanter une chanson qu’il aime.
Ne le secouez surtout pas.

Ces spasmes sont bénins et sans conséquence mais pensez à en parler à votre médecin.

Comment éviter une récidive ?

Attention de ne pas céder à toutes ses demandes, à tous ses caprices …
De peur de déclencher de telles crises, certains parents n’osent plus rien refuser à leur enfant qui se comporte alors en maître tyrannique.
Il est important de ne pas chercher à tout prix à éviter la crise en prenant l’enfant avec des pincettes et en cédant à ses moindres désirs.

Quand vous sentez qu’une crise arrive, essayer de rester détendue et calmez votre enfant . Eloigner aussi tous les objets dangereux.

Les crises disparaissent rapidement quand les parents ne leur donnent pas toute l’importance recherchée par l’enfant. Veillez toutefois à chercher des causes aux émotions sous-jacentes.  Si les crises apparaissent sans qu’il y ait de facteur déclenchant il faut aller consulter.

 

© photo MAMAN VOGUE

Marine

Apres avoir travaillé en néonat , maternité, médecine pédiatrique et crèche puis en PMI, Marine, soutenue et poussée par son mari et ses amis , se lance et crée son projet en tant que puéricultrice, consultante à domicile.

Passionnée par son travail, et pleinement gratifiée par de nombreux parents contents d'avoir retrouvé le sommeil, Marine nous livre ses petites astuces pour des débuts paisibles avec bébé. Soutien à l’allaitement, la prise en charge des troubles du sommeil, aide à la parentalité...

Marine a 2 enfants de 9 et bientôt 7 ans.

http://www.marine-puericultrice.com
06 60 52 33 93