Le « peau à peau » avec son bébé

Le « peau à peau » avec son bébé

Le « peau à peau » avec son bébé

Faire du peau à peau, c’est-à-dire, nicher son bébé contre sa poitrine ou le torse du papa juste après l’accouchement. Ces premiers liens avec le bébé le rassurent, les sons de votre battement de cœur le bercent, la chaleur que dégage votre corps le sécurise.

Ces instants privilégiés de douceur et d’amour déterminent les premières rencontres entre les parents et leur enfant, les premiers câlins. Ce peau à peau permet au bébé une transition en douceur. N’oublions pas que l’accouchement est pour l’enfant un passage difficile, de rupture avec son milieu aquatique dans lesquel il a passé 9 mois, d’odeurs et bruits singuliers… Retrouver par ses sens, le rythme cardiaque et l’odeur de sa maman est extrêmement rassurant.

  • Si l’accouchement s’est fait par voie basse et que tout va bien, les parents peuvent faire du peau à peau juste après la naissance, une fois que la sage-femme a fait les premiers examens nécessaires pour s’assurer de la bonne santé de l’enfant, et ce pendant quelques heures.
  • Si le bébé est né par césarienne, le papa peut prendre le relais et demander à faire du peau à peau avec son bébé. Souvent un lien particulier d’intimité se crée à ce moment-là entre le père et l’enfant.

Le peau à peau est souhaité notamment pour les bébés prématurés, qui sont mis sous couveuse très tôt. Ils sont en manque de chaleur, de contact et de sentiments rassurants. Ces bébés, qui souffrent souvent de la séparation avec leurs parents, passent plusieurs heures chaque jour dans les bras des siens.

Ce contact entre les parents et l’enfant peut évidemment continuer en sortant de la maternité : il est bon que l’enfant retrouve régulièrement ces liens d’intimité et d’amour.

Paola de Bologne

Témoignages de mamans

« Henri fait du peau à peau à chaque naissance en attendant que je sorte de la salle de réveil ; c’est une belle façon pour eux de se rencontrer. »

« Mon mari a fait du peau à peau avec notre bébé car j’ai eu une césarienne. Voir son bébé dans les bras de son papa est très émouvant et j’ai fondu en larmes en voyant les deux hommes de ma vie si proches. J’ai vite rattrapé le temps perdu ! »

« J’ai hâte de revivre ces moments et d’accoucher une nouvelle fois. C’est un tel bonheur de découvrir ensemble son petit trésor, de voir son mari si fier de son œuvre d’amour, qu’il peut enfin sentir et porter. »

« Ici aussi papa a fait du peau à peau, nos bébés sont sortis prématurés en césarienne. Ces liens sécurisent et apaisent tout le monde, le papa comme les petits angoissés ! »

« Mon mari ne le sentait pas du tout à la naissance mais, le lendemain, j’avais des soins et le bébé pleurait. Il l’a pris et a fait du peau à peau avec lui. Après un moment de surprise, il a beaucoup apprécié et m’a remerciée pour ce moment de découverte ! »

« Pour la naissance d’Augustin, je n’ai pas bien vécu l’accouchement et je n’ai pas réussi à le prendre dans mes bras tout de suite. Son papa, au contraire, n’a pas hésité à faire du peau à peau et je suis bien heureuse que mon bébé si fragile ait senti le corps chaud et accueillant de son papa. »

« Ici, pas de peau à peau avec papa, juste avec moi ! Le papa n’est pas très à l’aise et je trouve cela plus important que ce soit moi. Le bébé a entendu mon rythme du cœur et a senti mon odeur ! »

Paola de Bologne

Journaliste santé, spécialiste Maman Vogue de la grossesse et de la petite enfance. Réactive, elle enrichit les rubriques par de l'actualité santé, des interviews, et de nombreux dossiers. Parce que c'est merveilleux de porter la vie, il peut avoir des complications pendant la grossesse, et Paola en connait un rayon! Découvrez ses articles et ses conseils.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue