Le langage des signes avec bébé

Le langage des signes avec bébé

Le langage des signes avec les bébés…Tout-le-monde-en-parle ! Mais qu’en est-il au juste ?

Une méthode ludique

Les Etats-Unis, précurseurs, ont lancé cette méthode de communication avec les tout-petits il y a une trentaine d’années. Ils ont trouvé qu’on pouvait établir avec les bébés un système d’échanges et de compréhension mutuelle à l’aide de gestes choisis et répétés. Vous avez toutes fait ce signe de la main pour dire au-revoir à un tout-petit en agitant la main plusieurs fois, et l’enfant en a fort bien compris le sens, au point de vous le retourner à son tour.
L’idée est donc d’établir tout un langage autour de signes simples avant l’acquisition du langage oral et forger ainsi avec son bébé un langage, une communication gestuelle et corporelle.

Pour info, on estime que les premiers mots signifiants doivent être apparus à 18 mois dernier délais . A 2 ans et demi, les premiers assemblages de mots ( proto-phrases) doivent être mis place. 

Comment s’y prendre ?

Des mamans commencent dès la naissance à associer des mots aux gestes, mais on peut aussi attendre que l’enfant ait atteint les 7 ou 8 mois pour débuter cet apprentissage. Un merci, un bonjour, un je veux, un je t’aime… tout peut faire l’objet de signes que vous répétez en même temps que vous prononcez le mot afin que l’enfant finisse par faire l’association des deux.

Les professionnels de l’enfance dispensent des formations en crèche aux mamans qui ont envie de pratiquer ce langage par le biais de chansons ou l’étude de thèmes précis… Tiens, vous connaissez « l’araignée Gipsy qui monte à la gouttière » ? C’est un exemple typique d’apprentissage du langage des signes!

D’autres rejoignent des associations spécialisées et les plus courageuses se forment à l’aide d’ouvrages sur le sujet. On trouve sur le net de nombreuses vidéos à cet effet mais l’avantage d’être formée par des professionnels est que le langage pourra s’enrichir plus largement que lorsque la mère seule devant son enfant décide de lui enseigner ces gestes.

Des exemples de signes concrets ?

Commencer par choisir quelques signes-clef dans la communication que vous avez avec votre bébé. Quatre signes, pour commencer, est un bon début. Une fois que vous les aurez intégrés dans votre vie, vous en ajouterez un autre, etc.

Normalement il faut signer de sa main dominante, lentement, en se plaçant bien en face de l’enfant, lorsque son attention est captée. Dans la pratique, ce sera la main disponible!

La meilleure façon de commencer et de mettre en place les signes « encore » et « c’est fini » en contexte de repas, en adaptant légèrement les signes pour qu’ils soient reproductibles par un tout petit. En effet, la notion de continuité / discontinuité temporelle est la première à se mettre en place avec les tétées !
Les repas, la toilette et la promenade sont importants car cela se répète chaque jour.
Soyez attentive à ce qui fascine votre enfant, et introduisez le signe correspondant : est-ce la lumière, les fleurs ou le bruit? Viennent ensuite quelques adverbes et des adjectifs (propre, sale, froid, chaud, brillant, mouillé…)

Des inconvénients ?

Pour le pédopsychiatre Daniel Rousseau, « entrer en communication avec son enfant lui donne la sécurité affective dont il a besoin pour grandir ». Quelle frustration alors quand ce dernier ne peut se faire comprendre et se met à pleurer, s’énerve d’être dans l’impossibilité d’exprimer ses besoins, ses envies, ses sentiments…

Le langage des signes permet donc de combler cette phase précédent le langage oral et  d’établir une communication. C’est d’ailleurs souvent ce qui rend sceptiques les personnes sur cette méthode : retarde-t-on l’acquisition du langage oral ? Point du tout, que nenni ! répondent les adeptes du langage, tout comme le quatre pattes n’empêche pas un enfant d’apprendre à marcher.
C’est un plus et toutes celles qui ont choisi d’appliquer cette méthode en sont satisfaites.

Quel rapport avec la langue des signes des sourds-muets ?

Cela n’a rien à voir, en effet il faut faire attention la langue des signes des sourds-muets est une « langue » à part, possédant sa propre syntaxe (qui n’est pas celle du français) et même une certaine « intonation » possible en fonction de l’orientation et de la force du geste …ici nous sommes dans un contexte de « français signé » car la syntaxe et la structure sont pensées par rapport au langage oral ( que le signe vient soutenir), et donc par rapport à un vecteur de communication auditif. D’ailleurs les mamans n’hésitent pas à utiliser moult intonations, même en signant ! Alors que dans la langue des signes, le geste remplace ces informations auditives. Le vecteur est visuel.

Un renforcement de la relation avec bébé

Par ailleurs, une assistante maternelle nous explique que c’est « un renforcement de la relation avec le bébé, une stimulation de l’intellect grâce à un éveil cognitif basé sur l’observation, la mémorisation et la reproduction, une confiance en soi renforcée par le plaisir d’être compris, une motricité fine exercée grâce à la coordination visuelle et manuelle des signes, une identité affirmée à travers l’expression de ses propres pensées, une créativité accrue et un apprentissage adapté aux enfants différents présentant des difficultés de communication (otites à  répétition, dysphasie, autisme, paralysie cérébrale, dispraxie verbale…) ». Voilà une professionnelle convaincue…

*Si vous aussi souhaitez mettre en pratique le langage des signes avec votre bébé, vous pouvez vous appuyer sur l’ouvrage de Sara NEVOLTRIS « 115 signes du quotidien en crèche à l’école ou à la maison » édition un Autre Reg’Art, 2014.
Il y a un site très bien fait également avec les signes et gestes concrets en vidéos www.sematos.eu ou encore chantez avec les comptines signées que l’on trouve sur YouTube…

Victoire Massart

© Crédits photos Albane de C photographe de famille pour MAMAN VOGUE

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue