Le jour où j’ai banni le shampoing de ma vie – L’expérience « No Poo »

Le jour où j’ai banni le shampoing de ma vie – L’expérience « No Poo »

Grossesse, hormones, fatigue, stress, pollution… autant de facteurs qui maltraitent nos chers cheveux. Ils sont ternes, sans vie, raplaplas et se mettent à tomber par poignée. Je suis sûre que vous voyez de quoi je parle.

Et s’il existait une autre cause ?

J’ai perdu mes cheveux pendant 2 ans. J’ai tout essayé, mais rien à faire. De l’astuce la plus loufoque aux traitements onéreux de grandes marques, toujours le même problème : des cheveux qui regraissent dans la journée, incoiffables, sans volume et qui deviennent clairsemés. L’horreur ! Alors, j’ai changé 1000 fois de marque de shampoing, je suis même passé aux shampoings bio. Aucun résultat.

Et puis, un jour, en voyage, je tombe sur un magazine où une femme parle de son expérience du « No Poo », autrement dit du « sans shampoing » (Poo, c’est la fin du mot shampoo, mais aussi un mot enfantin anglais pour dire « caca »). Si ma première réaction a été de dire « berk ! », je me suis ensuite dit que je n’avais rien à perdre. Et après une petite recherche, les photos avant/après ont fini de me convaincre. Ni une, ni deux, début de l’expérience.

La phase d’attaque

Pour commencer, il ne faut que 3 ingrédients qui ne coûtent pas grand-chose : du bicarbonate, du vinaigre de cidre et de l’eau.

Cette phase va débarrasser vos cheveux et le cuir chevelu de tous les résidus de produits chimiques qui les bousillent.

Tout d’abord, mélangez 2 cuillères à soupe de bicarbonate dans une bouteille de 500 ml d’eau tiède (1 seule cuillère suffit si vous avez les cheveux courts). Mouillez vos cheveux puis versez le mélange en malaxant bien le cuir chevelu et rincez à l’eau claire. Mélangez la même quantité de vinaigre de cidre dans 500 ml d’eau pour servir de démêlant. Appliquez ce mélange sur les cheveux rincés et le répartissant bien sur toute la chevelure, puis rincez une dernière fois. C’est tout.

Résultat

Au début, ça fait bizarre. Les cheveux ne sentent plus le parfum synthétique des shampoings. Les premiers temps, ils ont l’air cartonneux. Mais dès les premières applications, on se rend compte qu’ils ne regraissent pas et que les lavages s’espacent petit à petit. Aujourd’hui, je suis passée d’un lavage par jour à un tous les 6 jours (et je n’ai pas l’air d’un zombie aux cheveux gras qui pendouillent). Ils sont faciles à coiffer même sans démêlant, ont repris du volume et ont une couleur bien brillante et légèrement plus claire qu’avant. Autre avantage : exit les produits coiffants et le gel : ils se placent tout seuls. De plus, les parties clairsemées se redensifient petit à petit et ne se voient plus comme avant.

La phase d’entretien

Après avoir bien débarrassé la chevelure de tous les résidus chimiques, on peut espacer les bains au bicarbonate qui peuvent s’avérer un peu trop agressifs à la longue. Mais pas question de revenir aux bons vieux produits du commerce, non, non ! Car il y a des tas d’alternatives naturelles :

  • L’argile verte

Excellente pour les cheveux gras. Elle absorbe le sébum et régule sa production par le cuir chevelu (au passage, adieu les pellicules grasses). Faites régulièrement un masque d’argile, au moins 1 fois par mois. Les cheveux sont tout doux, soyeux, gonflés et tiennent une semaine sans lavage.

  • Le rhassoul

C’est le produit miracle que connaissent bien les marocaines. Il contient des agents lavants naturels. Mélangez un peu de rhassoul dans de l’eau et appliquez sur cheveux mouillés, faites mousser et laissez agir 15 minutes avant de rincer. Cela apporte volume, masse et brillance.

  • Le henné neutre

Parfait pour les cheveux plats. En effet, il gaine le cheveu pour le rendre plus épais et apporte une vraie brillance à la fibre capillaire qui devient aussi plus lisse. Appliquez environ 2 fois par mois, surtout pour celles qui ont besoin de volume.

  • Le savon saponifié à froid

Il ne contient que des huiles végétales et des plantes. C’est la méthode que j’utilise le plus pour me laver les cheveux, car c’est simple et les cheveux tiennent 4 à 5 jours. Mes préférés sont les savons de chez Gaiia, d’Orély ou de Scala.

  • Le shampoing solide

C’est l’ami des voyageurs : aucun risque de produit qui coule dans la valise, en plus, c’est super léger. Malheureusement, les marques se sont emparées du concept et beaucoup contiennent des ingrédients ou tensioactifs pas entièrement clean.

L’argument bonus

Pour les adeptes du Zéro déchets, cette méthode est idéale car il n’y a plus aucun déchets type bouteille plastique.

Et je ne vous parle même pas des économies réalisées au bout de 6 mois et de la place gagnée dans les placards si vous n’utilisez plus qu’un seul savon au lieu de 5 bouteilles de shampoing, démêlant, lissant….

Conclusion

Il est absolument hors de question, aujourd’hui, de revenir en arrière. J’ai retrouvé ma chevelure d’avant. Les parties clairsemées ont disparu. En ce qui me concerne,  l’équilibre est revenu avec,  seulement 3 produits pour l’entretien : le savon, l’argile et le henné. En plus de ça, je suis ravie de ne plus faire de déchets, de faire travailler un petit producteur local de savons et d’avoir largement diminué mon budget beauté sans pourtant être devenue une sorcière. Depuis, je suis allée bien plus loin dans ma démarche en bannissant les couleurs et les cosmétiques qui ne me conviennent plus…mais ça, c’est une autre histoire.