Le jeûne intermittent pour perdre ses kilos de grossesse – conseils de la naturopathe

Le jeûne intermittent pour perdre ses kilos de grossesse – conseils de la naturopathe

Qui n’a pas rêvé de rentrer dans son jean slim préféré peu de temps après avoir accouché?

La perte de poids après l’accouchement est toujours un grand sujet. Se priver à nouveau alors qu’on peut enfin recommencer à boire un bon verre de vin, manger des sushis, de la charcuterie, du fromage frais…Bref dur dur après 9 mois de privations de s‘imposer de nouvelles restrictions alimentaires.

Et si c’était possible de perdre du poids tout en continuant à manger ce qui vous fait plaisir ? Bingo, c’est possible avec le  jeûne intermittent. Avec cette technique, tout est une question de timing : nous ne changeons pas ce que nous mangeons mais quand nous le mangeons !

Mode d’emploi du jeune intermittent

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes où l’on se nourrit avec des périodes où l’on ne se nourrit pas. La période de jeûne strict (sans aucun apport de nourriture) doit être de 12 heures minimum et peut s’étaler jusqu’à 24heures (au-delà, il ne s’agit plus d’un jeûne intermittent). La pratique la plus courante est le 16/8: Une phase de 8 heures pendant lesquelles vous vous alimentez puis une phase de 16 heures où vous jeûnez. Lors de cette phase, vous pouvez boire de l’eau, des tisanes, du thé et du café (sans sucre ni lait) à volonté mais il est primordial de ne rien manger du tout :

Il est important de bien garder en tête que le fait de grignoter un fruit, des oléagineux ou des confiseries entre les repas relance le processus de digestion ce qui va donc à l’encontre de notre but premier qui est de mettre au repos notre système digestif.

En pratique, il suffit par exemple d’arrêter de se nourrir à 21 heures jusqu’à 13 heures le lendemain. Le fait de profiter du jeûne nocturne facilite bien la chose. Il suffit donc de sauter le petit déjeuner ce qui a l’avantage de faire gagner du temps aux jeunes mamans le matin pour s’occuper de leurs bambins!

Toutefois, pour les accros du petit déjeuner, il est également possible de profiter du jeûne nocturne en sautant le repas du soir et en recommençant à manger le matin au réveil. La période de jeûne pourra alors s’étendre de 16 heures à 8 heures le lendemain matin.

Vous l’avez compris, les déclinaisons sont multiples, il s’agit donc seulement de relever l’heure de la fin de votre dernier repas et calculer l’heure à laquelle vous pourrez recommencer à vous alimenter. Pendant la plage alimentaire, mangez de manière équilibrée, sans vous priver ni vous gaver! A vous de choisir la formule qui vous convient le mieux afin que cela ait peu d’impact sur votre vie sociale et familiale!

L’explication physiologique : 

Le carburant principale de votre corps est le glucose. Sans apport de glucose (sucre ou féculent) le corps va devoir puiser dans ses réserves pour apporter l‘énergie nécéssaire. Après cette période de jeûne, vous pouvez vous offrir un bon repas sans que ce dernier soit immédiatement stocké : En effet, après 16 heures de jeûne, notre sensibilité à l’insuline est beaucoup plus élevée et les calories ingérées ont donc moins de risque d’être stockées sous forme de graisse .

A calorie égale, vous maigrirez sans risquer de diminuer votre métabolisme!

Autre avantage sur votre santé du jeûne intermittent :

En plus de vous faire perdre vos kilos de grossesse , la pratique du jeûne intermittent est excellente pour votre santé et votre vitalité. Le grand intérêt du jeûne est de mettre au repos le système digestif et faciliter l’épuration de l’organisme. En effet, l’énergie économisée pour la digestion va profiter aux autres fonctions métaboliques (oxygénation cellulaire, circulation sanguine, tension artérielle, fonctions cognitives, etc.). Par ailleurs, le foie va être décongestionné, l’intestin assaini et la digestion facilitée lors des périodes d’alimentation. Tout cela se traduit par une diminution du taux de radicaux libres et au final une amélioration du tonus général et une plus grande clarté d’esprit.

Ces bienfaits pour la santé explique pourquoi le jeûne intermittent est également mis en pratique par des personnes qui souhaitent prendre soin de leur santé sans pour autant vouloir perdre du poids: Dans le cas où il s’agit seulement de faire de la prévention, pratiquer le jeûne intermittent un ou deux jours par semaine suffira pour mettre le système digestif au repos et tirer partie de l’énergie économisée.

 

Voilà les jeunes mamans, il ne vous reste plus qu’à vous lancer! Les seules qui ont encore une excuse sont celles qui allaitent. En effet, la pratique du jeûne intermittent type 16/8 est déconseillée lors de l’allaitement. Toutefois, ce n’est pas une raison pour repousser vos bonnes résolution! En attendant, vous pouvez faire du 12/12 : Il vous suffit de finir de dîner à 20 heure et d’attendre 8 heure le lendemain pour prendre votre petit déjeuner. Vous assurerez comme cela au moins 12 heures de mise au repos de votre système digestif !

Pour les autres qui veulent pratiquer le 16/8, il ne vous reste plus qu’à choisir la formule à adopter et à vous motiver. Vous verrez le corps d’adapte vite, la nature est bien faite!

 

Naturellement vôtre,

Brune Vannier-Moreau

© photo pinterest

Brune Vannier-Moreau

« Que ton aliment soit ton seul médicament ».
Grande convaincue depuis toujours des bienfaits d’une alimentation saine, Brune n'a qu'un but en tête : optimiser votre force vitale afin que vous restiez et/ou retrouviez la santé avec des méthodes 100% naturelles !

Brune est également spécialisée sur la naturopathie appliquée aux plus jeunes . Maman de 3 enfants qui sont ses premiers gentils cobayes !

Brune Vannier-Moreau
https://www.vannier-moreau-naturopathe.fr