Le babyblues existe aussi chez les papas !

Le babyblues existe aussi chez les papas !

Le babyblues peut frapper les mamans et aussi les papas. L’arrivée d’un enfant est un grand bonheur qui engendre aussi un grand chamboulement intérieur tant pour la maman que pour le papa. Le papa peut se sentir dépassé par les émotions et ne pas trouver sa place de père auprès de son enfant et d’époux auprès de sa femme. Le babyblues ne doit pas être tabou! Il peut arriver à tout le monde. L’aide de notre entourage ou un accompagnement psychologique peut s’avérer très efficace pour ne pas se laisser submerger par un trop plein d’émotions et de fatigue.

Généralement le babyblues du papa peut donner l’impression d’un manque d’intérêt envers le bébé. La réalité en est tout autre et peut cacher une difficulté à créer une véritable connexion avec son enfant. Il arrive également que le papa doute de ses capacités et ne se sente pas à l’aise dans son nouveau rôle de papa.

Les papas face au babyblues

Même si l’arrivée de l’enfant est attendue dans la joie, certains papas peuvent ne pas se réjouir autant qu’il l’espérerait des jours suivants la naissance. La tristesse peut prendre le dessus sur la joie, la fatigue des nuits blanches peut conduire à un état de stress, d’irritabilité ou de repli sur soi qui peut conduire à la dépression si le babyblues n’est pas détecté rapidement. Il est souvent difficile pour le papa de réussir à partager son ressenti et la maman, absorbée par son tout-petit, ne peut pas se rendre compte du mal être naissant chez son compagnon.

L’importance du dialogue sur sa place de père

Même si la culpabilité ou le trop-plein d’émotions peuvent rendre difficile de discerner sur ce qui se passe réellement, le dialogue reste avant tout la clef pour ne pas se laisser absorber par son sentiment de mal-être. Se permettre une simple discussion avec sa compagne ou une personne de son entourage permet de débloquer la situation et surtout de prendre du recul.

En effet, il n’est pas toujours aisé pour le papa de trouver sa place dans les premiers mois de vie de l’enfant. Certains pères peuvent se sentir délaissés par leur compagne après l’accouchement. La place de l’enfant est au centre de toutes les attentions, il n’est pas aisé de trouver sa place lorsque tous les regards sont centrés sur ce petit-être. Chacun tente de trouver son rôle : la maman se découvre dans son rôle nourricier et dans sa relation avec son bébé. Cela peut sans le vouloir écarter le papa. Oser discuter de son ressenti est un bon moyen pour le papa d’exprimer le rôle qu’il souhaite porter au sein de la famille et de trouver des solutions pour partager de réels moments de tendresse avec son bébé. Ces doux moments permettent aussi à la maman de se reposer et de lâcher-prise plus facilement en s’octroyant une sortie, un moment pour elle pour se retrouver.

Trouver sa place de père et prendre confiance

Devenir papa s’apprend et ce ne sont pas les 9 mois de grossesse de la maman qui assurent une préparation optimale. Le papa ne vit pas la même relation entre la mère et le bébé, puisqu’il n’a pas pu éprouver physiologiquement ce qu’elle a pu ressentir dans son corps pendant la grossesse. Aidé par la maman, le papa peut trouver sa place en douceur et tisser très rapidement des moments intenses avec son enfant : peau à peau, regards, caresses, comptines… Le papa peut tout à fait apporter le réconfort et le sentiment de sécurité à son tout-petit grâce au contact qu’il crée en le berçant ou en le prenant dans les bras. Le bébé reconnait les odeurs et la voix de ses parents. Tout comme la maman, le papa peut laisser son odeur sur un lange et ainsi laisser une présence en cas de déplacement professionnel prolongé par exemple.

La peur de mal faire inhibe souvent les papas. Cette peur de ne pas être à la hauteur peut l’empêcher de trouver sa place et de prendre les choses en mains. Le papa se sent parfois maladroit dans ses gestes et vite démuni face aux pleurs du bébé. La maman peut le rassurer sur sa capacité à s’occuper du tout-petit en partageant avec lui les premiers bains, soins, habillages et repas pour l’encourager à poursuivre seul ensuite. Plus le papa participera aux soins et tâches quotidiennes liés à l’enfant, plus il prendra confiance en son rôle de père rapidement. Savoir lâcher-prise tant du côté de la maman que du papa est l’une des clefs pour ne pas se laisser submerger par le babyblues. L’équilibre s’installe au fur et à mesure des mois de vie, chacun gagne en sérénité et confiance en apprenant à connaître les besoins de l’enfant et en se découvrant en tant que parents.

Chouchoutez son couple : savoir se retrouver

L’arrivée d’un enfant, qu’il soit le premier ou le troisième d’une fratrie est un moment intense qui occupe tout notre temps et nos pensées. Le manque de sommeil joue sur nos émotions et la fatigue qui s’est installée peut nous empêcher de penser à soi et à notre couple. Prendre soin de soi et de l’autre est un moyen de se retrouver dans son rôle de femme et d’homme dans le couple. Devenir maman n’est pas un frein à la féminité et la passion du couple peut s’entretenir sans problème – même si cela peut prendre du temps de se retrouver complètement. De simples attentions, des gestes de tendresse permettent à chacun de montrer à l’autre son amour. Le dialogue sur le changement qui s’opère mutuellement permet à chacun d’être conscient de ce que vit l’autre et de lui laisser le temps de se retrouver tout en étant présent.

Alexandra Caroni

Photo ©FreyiaPhotography pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Comment être un super papa avec son bébé

Les fausses bonnes idées du papa à la maternité