L’auto-hypnose pour préparer l’accouchement : magique ?

L’auto-hypnose pour préparer l’accouchement : magique ?

Vous êtes au début de votre grossesse et êtes à la recherche d’une préparation à l’accouchement… il existe une multitude de préparations alors, la question qui s’impose à vous dans un premier temps est : de quoi ai-je envie pour mon accouchement ? Un accouchement naturel ? Sans péridurale ? Plus ou moins médicalisé ? Ai-je des contraintes médicales qui m’empêchent d’accoucher dans une maternité de niveau 1 ?

Vous avez besoin d’un outil pour gérer la douleur et vous avez entendu parler de l’auto-hypnose…Peut-être avez-vous envie d’un accouchement sans péridurale, « à priori  » ? Cet article est pour vous !

QU’EST-CE QUE L’AUTO-HYPNOSE ?

L’auto-hypnose est une technique qui nous permet de nous installer dans un état de « conscience modifiée » c’est-à-dire de nous reconnecter avec notre inconscient et d’être ainsi à l’écoute de tous nos sens, nos besoins. Par le biais d’images suggestives, elle nous aide à gérer notamment la douleur de l’accouchement.

Le déroulé d’une séance

L’hypno-thérapeute vous apprend à vous mettre dans cet état par le biais de la respiration et d’images qu’il vous suggère dans des situations qu’il anticipe notamment la douleur des contractions. Vous pouvez vous approprier ces images ou en trouver d’autres qui vous conviennent mieux, l’essentiel est qu’elles vous parlent et qu’elles fassent partie de votre univers.

L’effet immédiat à l’issue de la séance est une incroyable sensation de bien-être.

Les bienfaits de l’auto-hypnose

Ce qui est exceptionnel dans cette méthode, c’est que 4 séances suffisent et sans même vous être entraînée chez vous, les images qui ont pour objet de vous soulager vous parviennent automatiquement dès que vous souffrez.

Lors de mon dernier accouchement, je n’ai pas eu besoin de me dire que j’allais me mettre en auto-hypnose, mon cerveau s’est mis dans ce mode-là automatiquement. Ce qui m’a bien aidé à gérer la douleur.

Petits conseils pour optimiser la méthode d’auto-hypnose

Lorsque nous sommes dans cet état, nous sommes vraiment dans une bulle. Imperturbables, il nous est difficile de répondre à une question d’une personne extérieure, comme une sage-femme ou un médecin…

Par exemple, lors de mon dernier accouchement, lorsque la sage-femme a demandé si je souhaitais qu’on me pose la péridurale, je n’ai pas répondu car j’étais dans mon monde… mon mari croyant que je souffrais le martyr a répondu « OUI » à ma place… je n’ai pas dit non excepté que je ne voulais pas qu’elle soit trop dosée (ce qui a été le cas, j’ai tout senti !) mais j’aurais bien attendu un peu.

Il est donc important de :

  • Briefer votre mari, il est vrai que la douleur me faisait trembler et que cela a dû effrayer mon mari. Même si cela ne semblait pas être visible, je gérais mais j’étais juste dans un état différent que celui dans lequel il me connaît habituellement.
  • Prévenir le personnel médical (mission que vous pouvez confier à votre mari) que vous serez en auto-hypnose et que vous serez dans un état atypique, qu’il vaut mieux pour certaines questions, les poser à votre mari que vous aurez alors préparé comme un marathonien !

Enfin, je recommande vivement cette méthode :

1/ parce qu’elle me semble être un outil indispensable pour gérer le travail et l’accouchement,

2/ car elle se révèle également très utile après l’accouchement pour gérer d’autres situations telles que des peurs ou même être une source de créativité…bref, cet outil est une RESSOURCE A VIE !

 

Marion-Laure M.

© crédit photo Annaclick

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue