L’amour maternel, un amour bien complexe

L’amour maternel, un amour bien complexe

L’amour idéal n’existe pas

L’amour que la mère porte à son enfant est un amour humain, il est fragile et imparfait. L’amour idéal n’existe pas.

Une mère essaie d’aimer son enfant au mieux et, en même temps, son amour peut s’exprimer de façon maladroite. Par exemple, elle peut ne pas se rendre compte que la nounou qui s’occupe de son enfant manque de tendresse, il aimerait que sa mère s’en rende compte mais elle ne le voit pas…

Le savoir permet d’aborder la maternité avec moins de pression. La mère ne peut répondre à toutes les attentes de son enfant, l’important est d’en être consciente et de ne pas s’en sentir coupable : c’est comme ça !

Ce qui est important, c’est qu’elle cherche à savoir ce qui pourrait aider au mieux son enfant. Une mère qui se questionne, ce serait par exemple celle qui se pose régulièrement la question «  comment va-t-il ? », ce serait celle qui va écouter la réponse et prendre son temps pour observer l’attitude de son enfant et les expressions de son visage.

Se remettre en question et demander pardon

Se remettre en question, accepter de pouvoir faire des erreurs, consentir à l’imperfection sont les premiers pas de la maternité.
L’enfant peut entendre que sa maman a fait des erreurs et qu’elle lui demande pardon : une maman qui demande pardon à son enfant répare sa blessure.
Par exemple, une maman qui arrive en retard à l’école et qui fait attendre son enfant sans lui donner de raison, cela peut être difficile pour l’enfant. Il est important qu’elle lui demande pardon, qu’elle lui explique les raisons de son retard, qu’elle est vraiment désolée de l’avoir fait attendre.

L’amour maternel « idéal » appartient à nos rêves, l’amour maternel « responsable » est un magnifique projet qui consiste à porter un regard plus lucide et plus adulte sur la capacité à aimer son enfant avec ses limites bien humaines et bien réelles. Lire notre article sur l’enfant rêvé VS l’enfant réel

Une fondation d’amour inconditionnel

Ce qui est fondamental, c’est de vouloir du bien à son enfant et de renouveler sans cesse cette bienveillance malgré le découragement, la fatigue, la déception…
Par exemple, une maman peut se mettre en colère, punir injustement, elle devra redire toujours combien, malgré tout, elle aime son enfant. Sur cette fondation d’amour inconditionnel, l’enfant pourra se construire et sa mère verra son amour pour lui se transformer et la transformer.

 

Nathalie de Castries
Conseillère conjugale et familiale au cabinet Mots croisés.

© Crédits photos Annaclick

Cabinet MOTS CROISÉS

La vie relationnelle, qu'elle soit vécue dans un couple, au sein d'une famille ou dans le cadre du célibat est souvent source de malentendus, d'incompréhensions ou d'insatisfactions.
Mots croisés propose un lieu thérapeutique d’écoute, d’accompagnement et d’encouragement.

Sur rendez-vous:
63, 65 rue du Cherche midi
75006 Paris
01 45 44 90 64