L’allaitement maternel

L’allaitement maternel

L’allaitement maternel

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif les six premiers mois.

En pratique, la maman décide selon ses envies et sa situation (travail, famille). Les bénéfices de l’allaitement maternel sont nombreux à la fois pour la santé de l’enfant (prévention de diarrhée infectieuses, des infections ORL, de l’obésité jusqu’à l’adolescence) et pour la santé de la maman (diminution du risque d’infections post-partum, perte de poids plus rapide dans les six premiers mois du post-partum, diminution de l’incidence des cancers du sein et de l’ovaire avant la ménopause).

Citons par ailleurs les liens affectifs et sensoriels qui se créent entre la mère et l’enfant.

Comment se déroule la lactation ?

Pendant 3 à 5 jours après l’accouchement, la maman produit du colostrum (liquide jaunâtre, riche en protéines, facteurs de croissance, immunoglobulines, vitamines et minéraux et pauvre en graisses. Ce colostrum permet au nouveau-né d’éliminer le méconium encore présent dans son intestin.

Puis de J5 à J15, la maman sécrète un lait de transition, plus fluide et orangé riche en lipides et en lactose permettant au nouveau-né de commencer sa prise de poids. Après J15, il y a production d’un lait mature et à la fin du premier mois le volume de lait journalier est d’environ 800mL.

Les clés d’une mise en route réussie : Il n’y a pas de règle universelle !

  • Ne pas compter les tétées ;

  • La lactation se régule selon le principe de l’offre et de la demande (en moyenne 8 à 12 fois par jour les premières semaines) ;
  • Plus le bébé tête, plus la production de lait augmente, et vice versa ;
  • Oublier les horaires stricts comme la règle des six repas par jour espacés de 3 heures;
  • Le lait maternel se digère plus vite que le lait de vache ;
  • Il n’y a pas de durée de tétée idéale (15 à 45 minutes) ;
  • Surveiller que bébé boit vraiment
  • Éviter tout complément

  • Le lait maternel suffit à combler les besoins du nourrisson les six premiers mois
  • Aucun biberon d’eau, ni de lait nécessaire
  • La complémentation par des biberons relève d’une décision médicale

Adopter la bonne position

Le bébé doit prendre la totalité du mamelon dans sa bouche et surtout une grande partie de l’aréole (succion efficace et évite le risque de crevasses).

Alix Hennequin

Alix Hennequin

Pharmacienne en officine qui déchiffre, non sans mal, les ordonnances et délivre les médicaments prescrits par le médecin!

On aime sa rigueur, son rôle d’information et de prévention médicale et son grand sourire !