La cholestase gravidique

La cholestase gravidique

Qu’est-ce qu’une cholestase gravidique

Quelques généralités…

  • La cholestase gravidique est une pathologie de la grossesse, se déclenchant généralement au troisième trimestre. Il s’agit d’une maladie des cellules du foie qui laissent passer les acides biliaires dans le sang plutôt que dans la bile.
  • Elle concerne 5/1000 naissances et plus fréquemment les grossesses multiples.
  • Le risque de récidive de la cholestase gravidique en cas d’antécédent est de 40 à 60 %.
  • Les causes de cette maladie sont inconnues et sûrement multiples. On ne peut donc pas la prévenir.

Les signes cliniques

La quantité augmentée d’acides biliaires dans le sang entraine des démangeaisons principalement au niveau de la paume des mains, de la plante des pieds et du ventre. Ces démangeaisons sont généralement nocturnes.

Chez certaines femmes, la cholestase peut être responsable d’un ictère. La peau se colore en jaune, les selles se décolorent et les urines deviennent foncées.

  • Le premier signe clinique reste les démangeaisons.
    C’est donc ce signe qui vous fera consulter aux urgences. Mais, avant de vous inquiéter pour rien, vérifiez que ces démangeaisons ne sont pas simplement dues à un nouveau produit pour laver votre linge, à un gel douche, une crème…

Les risques de la cholestase

Il n’y a pas de risques graves pour la maman avec cette maladie. Elle disparait généralement rapidement après l’accouchement.

Le risque est plus important pour le bébé. En effet, les deux risques principaux sont la prématurité induite et très rarement, la mort in utero.

  • Ce sont donc des grossesses suivies de très près.

La prise en charge de la cholestase

Des bilans sanguins réguliers vous seront prescrits pour surveiller le taux d’acides biliaires dans votre sang.

Concernant votre bébé, des monitorings fœtaux seront réalisés pour surveiller son bien-être deux fois par semaine.

Rassurez-vous, des traitements médicaux existent pour diminuer la concentration d’acides biliaires et réduire les démangeaisons.

En fonction de la gravité de la cholestase, un déclenchement peut être envisagé avant 38 semaines d’aménorrhée. En revanche, si la maladie est stable, le déclenchement vous sera proposé à 38 semaines d’aménorrhée résolues.

Cette pathologie est souvent angoissante pour les mamans à cause des risques pour votre bébé. Ayez donc la simplicité de poser toutes les questions que vous avez aux professionnels et à demander un accompagnement psychologique si vous en ressentez le besoin.

Laure Laroche

Laure Laroche

Master de maïeutique à l'Université de St Quentin en Yvelines.
Sage-femme en maternité. Cours de préparation à la naissance et à la parentalité.
Formation master d'éthique biomédicale à l'institut politique Léon Harmel.

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue