Méthodes de préparation à la naissance = tout ce que vous pouvez faire !

Méthodes de préparation à la naissance = tout ce que vous pouvez faire !

Toutes les femmes ont besoin de se préparer à la naissance à leur façon. Voici une liste non exhaustive des méthodes qui existent dans laquelle chacune pourra piocher pour trouver ce qui lui convient le mieux. On peut même en sélectionner plusieurs, elles sont complémentaires.

Orientées sur soi et son corps

La préparation classique : suivi à l’hôpital ou à la clinique. Elle est intégralement remboursée par la sécu et couvre beaucoup des questionnements des jeunes mamans en devenir : la mécanique de l’accouchement et l’appréhension de la douleur, les bons gestes à la maison puis à la maternité, les premiers jours avec son bébé, les suites de couches, le matériel à apporter,…
Généralement, les séances de préparation ont lieu à la fin de votre grossesse, vers le 8ème mois, pendant votre congé maternité pour celles qui en prennent.

La méthode Bonapace : cette méthode, venue du Canada, a fait ses preuves, elle est très appréciée car elle permet de soulager réellement la maman tout en invitant le papa à être actif. Elle utilise 3  techniques de base : la digitopression, les massages et la relaxation. Lorsque la maman ressent une vive douleur, le papa est invité à solliciter une « zone gâchette » qui détournera l’attention du corps de la douleur initiale et l’apaisera de fait. De plus, le cerveau secrétera de l’endorphine qui bloqueront la transmission de la douleur et de son stress au cerveau. Le massage et la relaxation permettront d’accompagner la maman entre deux contractions, d’apporter un peu de bien-être au corps malmené par la douleur.
Cette méthode doit donc être suivie avec le papa. A partir du 6ème mois de grossesse, elles seront prises en charge à 100% à condition que ces séances soient dispensées par un médecin ou une sage-femme et qu’elles comprennent une information théorique, un travail corporel (respiration), un travail musculaire (dos et périnée) et enfin de la relaxation. Pour aller plus loin: www.bonapace.com

enceinte grossesse

Le yoga prénatal : il permet aux mamans de se sentir bien dans leur corps au moment de l’accouchement et prépare le corps au bouleversement  et au travail musculaire qu’il va devoir fournir.
Au cours des séances, vous travaillerez sur des postures de renforcement musculaire et des techniques de relaxation mentale et physique. Enfin, cette méthode vous apprendra à gérer votre souffle, atout indéniable le jour J.
De la même façon, ces séances seront remboursées si elles sont dispensées par un médecin ou une sage-femme.

En piscine : Cette préparation est souvent proposée par groupes. Une série d’exercices dans une eau bien chaude et relaxante vous permettront de développer vos capacités respiratoires, de vous étirer et d’assouplir votre périnée. Cette méthode est très appréciée car elle soulage de la pesanteur du corps de la femme enceinte, fatalement plus lourde et moins mobile. Elle vous apportera une sensation de jambes plus légères, une circulation sanguine et un transit intestinal améliorés, des douleurs dorsales et ligamentaires soulagées.
C’est aussi un réel moment d’échanges et de complicité avec votre bébé que vous sentez “répondre” à vos mouvements. Enfin, vous travaillerez aussi votre souffle. Un certificat médical vous sera demandé avant de commencer un tel programme car il est déconseillé pour les femmes en hyper ou hypotension ou qui ont déjà des contractions fréquentes. Cette préparation vous sera accessible dès le 4ème mois de grossesse. De nombreuses maternités proposent ce service, renseignez-vous.

La fasciathérapie : cette méthode assez récente est surtout pratiquée par des kinésithérapeutes et peut à ce titre être partiellement remboursée. Elle est non invasive et très douce puisque elle se déroule en pressions et temps d’arrêts pour dénouer les tensions, traiter les douleurs et redonner au corps sa souplesse.
Pour cela, il se concentre sur l’activité invisible des fascias (les membranes qui relient l’ensemble des muscles et des organes) Ce toucher doux permet de limiter plusieurs maux de grossesse mais permet également au corps d’accueillir plus sereinement le stress

L’hypnonatal : via l’hypnose, les mamans pourront prendre conscience de leur corps et de ses sensations pour mieux le maîtriser. A toutes celles qui sont un peu effrayées par le concept d’hypnose, sachez que cette branche de l’hypnose, non contraignante, vise à ce que la femme enceinte atteigne un profond état de relaxation, à mi-chemin entre veille et sommeil, de façon à atteindre l’« état modifié de conscience ». Elle accède ainsi à une perception fine de ses sensations et apprend à les contrôler et donc à contrôler la douleur le jour J.
Concrètement, les séances sont souvent proposées par une sage-femme ou un psychologue et sont partagées entre un temps d’échanges et d’hypnose à proprement parler qui est orientée sur des visualisations positives. A compléter par un entraînement régulier à la maison. Si vous êtes angoissée, foncez.

preparation accouchement naissance - maman vogue

La sophrologie : la sophrologie est une technique d’apprentissage de la confiance en soi qui passe par de la relaxation et la visualisation positive. La sage-femme vous enseignera comment prendre pleine conscience physique et mentale de votre corps afin de ne pas subir votre accouchement mais de l’accueillir pleinement. Vous apprendrez à dominer vos angoisses et à les gérer plus facilement.
Cette méthode peut être commencée dès le 4ème ou 5ème mois de grossesse
pour appréhender tous les changements en cours et vous préparer physiquement et mentalement. A la fin, vous aurez appris à respirer, à récupérer entre chaque contraction et à vivre les choses de façon positive.

Hypnonaissance : à la différence de l’hypnonatal citée plus haut, cette technique repose sur de l’autohypnose et permet à la femme de préparer son corps et son esprit à accueillir le bébé. En pratique, elle repose sur 4 piliers: la respiration, la relaxation, la visualisation et l’approfondissement qui vous seront enseignés avant que vous ne travailliez vous-mêmes sur des séries d’exercices.
Au-delà de l’impact instantané sur votre état, le bien-être acquis vous permettra de sécréter de l’endorphine et de l’ocytocine et faciliteront l’accouchement.

L’acupuncture : elle travaille sur 3 aspects principaux : le périnée : par des points situés sur la cheville et dans le bas du dos, les traitements visent à assouplir le périnée, et ainsi réduire les chances de déchirure au moment de la poussée; le col de l’utérus : on le prépare pour l’accouchement, pour qu’au moment opportun, il puisse s’ouvrir de façon harmonieuse, en diminuant les chances de stagner en cours de travail et l’utérus : on tonifie l’utérus pour favoriser, lors du travail, des contractions régulières et efficaces. En complément, l’acupuncture permet de gérer les tracas de fin de grossesse.
On peut commencer les séances à partir de la 36ème semaine.

trouble-digestif-grossesse-maman-vogue

Orientées enfant

L’haptonomie : Cette technique ne vous dira rien sur les transformations liées à l’accouchement ou à la façon de le gérer. En revanche, c’est un excellent complément à une méthode médicale puisqu’elle est essentiellement orientée sur la préparation à la rencontre avec votre bébé. C’est une sorte de « science de l’affectivité » qui vous permettra ainsi qu’au papa de se projeter et de commencer à nouer une relation avec votre bébé avant sa naissance au travers du toucher du ventre. Cette méthode peut être commencée assez tôt dans la grossesse.

Le chant prénatal : vous permettra aussi d’entrer en contact avec votre enfant, avec l’aide du papa si il le souhaite. Chanter vous apportera beaucoup de joie, vous relaxera dans cette période de grossesse mais apaisera également votre bébé et créera des petits rituels entre vous. Les vibrations que le bébé ressentira le rendront serein ou même joyeux et vous le bercerez sans l’aide de vos bras ! A noter : Les séances de chant prénatal ne seront  remboursées que si elles sont pratiquées par une sage-femme spécialisée, qui inclut également dans son programme des explications théoriques sur l’accouchement.

Et en parallèle, ce qui peut aider  – Quelques lectures :

  • « J’accouche bientôt que faire de la douleur » de Maïte Trelaun.
  • Bernadette de Gasquet sur les positions qui soulagent pendant le travail
  • Des témoignages d’accouchement (sur Maman Vogue ou dans certains groupes sur les réseaux sociaux vous permettront de poser vos questions et de récolter des expériences précieuses)

© annaclick.com
© Virginie Hamon

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue