J’ai du diabète gestationnel, que faire?

J’ai du diabète gestationnel, que faire?

La grossesse .. ces 9 mois où toutes les envies sont permises et ces 9 mois pendant lesquels le lâcher prise est accepté aux yeux de tous. Pendant ces instants rares, il existe tout de même de petites pathologies qui peuvent vite venir gâcher ces beaux moments si elles ne sont pas prises avec toute la considération nécessaire.. Le diabète gestationnel, parlons en !

De quoi parle t-on ?

Le diabète gestationnel est une forme de diabète qui apparait en général vers le 6e mois de grossesse chez une femme non connue préalablement comme diabétique.  Il concerne environ 5% des femmes enceintes. Ce diabète nécessitera une surveillance tout au long de la grossesse et disparaitra, la plupart du temps, sans traitement nécessaire une fois la grossesse terminée.

Dépistage

En tout début de grossesse, votre praticien vous prescrira un bilan sanguin comprenant vos sérologies (rubéole, toxoplasmose..), votre taux d’hémoglobine ainsi que votre taux de glycémie à jeun.

Dès lors que ce taux est considéré comme trop élevé par rapport à la norme, vous serez davantage surveillée durant la grossesse et effectuerai un test glycémique au deuxième trimestre.

Ensuite, il existe un dépistage ciblé. En effet, si vous êtes considérée comme étant une patiente « à risque » : âge de la patiente supérieur à 35 ans,  antécédent de diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse, antécédent familiaux de diabète gestationnel, antécédent de poids élevé d’un bébé précédent, patiente ayant un IMC supérieur à 25 ; il vous sera prescrit ce fameux test glycémique dont vous avez surement déjà entendu parler !

Test appelé HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale) qui est réalisé entre 24 et 28 semaines d’aménorrhées. Vous vous rendez au laboratoire pour une petite partie de la matinée où on vous fera boire un mélange très sucré puis on surveillera la capacité de votre corps à éliminer ce mélange. Trois valeurs en ressortiront. Dès lors qu’une seule de ces valeurs et au dessus des normes vous serez considérée comme patiente ayant un diabète gestationnel. De là débutera une surveillance jusqu’à quelques jours après votre accouchement.

 Quels peuvent être les risques ?

Le diabète gestationnel n’est pas une pathologie à prendre à la légère. En effet il y a tout d’abord un risque de macrosomie pour votre bébé à naitre (bébé estimé à plus de 4kg à la naissance) avec tous les risques que cela engendre (accouchement plus difficile)

Il existe également des risques malformatifs. Voilà pourquoi il est important de s’astreindre à cette surveillance.

La surveillance

Votre praticien recevra les résultats de votre test et vous enverra consulter un endocrinologue qui pourra répondre à vos questions et qui mettra en place une surveillance.

Cette surveillance commencera par le contrôle régulier de votre taux de glycémie (auto-surveillance)

Si besoin vous pourrez également consulter une diététicienne qui vous aidera à adapter votre rythme de vie.

Le traitement, la survie

Comment survivre à cette annonce ?

Votre motivation sera la clé pour survivre à ce diabète gestationnel.

Le premier traitement à cette pathologie de grossesse reste un régime équilibré et surveillé.

En effet, votre diabète gestationnel peut rester équilibré (avec des glycémies équilibrées) tout au long de la grossesse si votre alimentation suit derrière. Si ce rééquilibrage alimentaire est fait de manière correcte, il n’y aura pas besoin de mettre un traitement supplémentaire.

Avec votre diététicienne ou votre sage-femme, vous allez pouvoir créer des menus pour les prochains mois de grossesse. Il s’agit surtout d’allier une alimentation avec :

  • des glucides à faible indice glycémique (pain aux céréales, pates complètes, patates douces)
  • des aliments riches en fibres (fruits, légumes
  • des protéines (au moins 60g/j)
  • au minimum 1600kCal / j

A coté de ce planning d’alimentation il est nécessaire de ne pas être frustrée. Prenez le temps de mentionner ce que vous aimer manger et essayer de l’intégrer de manière raisonnable dans vos menus. Il est aussi important que votre entourage soit conciliant avec votre nouveau mode d’alimentation et vous aide durant ces prochains mois à tenir ce rééquilibrage alimentaire.

Si vous êtes sportive, gardez une activité physique adaptée à votre grossesse pourra améliorer votre contrôle de votre diabète gestationnel.

Pour celles chez qui le sport n’était pas une priorité, c’est peut être l’occasion de doucement s’initier .. marche, yoga et pilates peuvent être des bonnes activités pour débuter.

Si vos indices glycémiques demeurent trop élevés malgré le régime alimentaire mis en place, votre médecin vous prescrira des injections d’insuline jusqu’à la fin de votre grossesse pour réguler votre taux glycémique au mieux.

Je tiens jusqu’au bout

Le diabète gestationnel est une situation qui reste fréquente et généralement facile à maîtriser. Votre motivation à tenir ce régime jusqu’à la fin de la grossesse sera nécessaire.

Ces derniers mois de grossesse peuvent paraître longs, d’où la nécessité de garder certains plaisirs dans votre alimentation tout en gardant en tête votre objectif glycémique.

Sachez que si vos indices glycémiques se perturbent en fin de grossesse, votre gynécologue sera amené à vous parler de déclenchement pour éviter toute complication lors de votre accouchement.

Marie Péché – Sage-femme

©Laure-Hélène et Son Fiancé pour MAMAN VOGUE

Lire aussi :

Le sport pendant la grossesse : un véritable allié pour la santé

Grossesse 1kg par mois pendant 9 mois, en vrai ???!

  • Ma grossesse
    semaine après semaine

    Retrouvez chaque semaine :

    • Des infos personnalisées
    • Les conseils de nos experts
    • Un rappel des démarches
    • Nos bons plans
    Je m'inscris

    Renseignez la date prévue de votre accouchement

  • Jeux concours - Les cadeaux de Maman Vogue