J’ai autant envie d’un 2ème enfant que lui n’en veut pas…

J’ai autant envie d’un 2ème enfant que lui n’en veut pas…

J’ai autant envie d’un 2eme enfant que lui n’en veut pas…

Pour comprendre voilà un peu notre histoire:
Je suis maman d’une petite Morgane de 6 ans et belle-mère d’une grande de bientôt 16 ans!
Mon mari a 40 ans et moi 36 ans.
Il y a environ un an, l’envie d’un 2ème enfant a fait surface à la suite de demandes répétées de ma fille et le départ de la grande pour retourner vivre chez sa maman. Morgane s’est donc de nouveau retrouvée comme une enfant unique et le départ de sa soeur a été un déchirement.

Ma grossesse a été difficile physiquement et psychologiquement à cause des injections d’insuline dues au diabète gestationnel et des procédures juridiques pour la garde de la grande qui souhaitait venir vivre chez nous.
A l’accouchement ça été une bombe émotionnelle, je découvrais un amour surdimensionné, incontrôlable où l’on prend conscience de la vie (Et de la mort…) J’ai beaucoup pleuré et Morgane aussi… les premiers mois ont été très durs car je ne me faisais pas confiance ce qui paraît fou vu que je suis dans le domaine médicale… plus facile d’aider et de donner des conseils que de les appliquer pour soi!
Quand tout commence à s’apaiser Morgane devient asthmatique… les nuits blanches,les angoisses,les urgences prennent le relais.
Mais de temps en temps je faisais de petites allusions à mon mari sur un éventuel 2ème enfant (3eme pour lui…) mais j’étais sans réponse ou alors un « non plus jamais « .

Le temps passe et je me dis que cette envie viscérale qui monte en moi va s’apaiser et s’éteindre avec le temps… mais quand je vois ma fille avec des petits,ce regard et cette attention qu’elle a, je me dis que je la prive de connaître  (ou de revivre) la relation frère/soeur. C’est souvent qu’elle me répète qu’elle veut elle aussi « être grande soeur »… mon coeur se déchire à chaque fois.
Ce qui est fou c’est qu’il y a quelques années je disais jamais de 2ème j’ai trop galéré avec Morgane! Mais j’ai appris avec un enfant qu’il ne faut jamais dire jamais!

grossesse maman vogue

Quand j’ai commencé à insister sur cette envie mon mari a enfin réagi en disant « mais t’es sérieuse en fait ! »
J’ai alors répondu que oui et qu’il fallait qu’il réfléchisse sérieusement lui aussi.
Une discussion a suivi qui a permis d’évoquer chacun notre ressenti.
Je peux comprendre son point de vue, il a vécu ma grossesse et les années qui ont suivies comme une angoisse entre les disputes à cause des nuits hachées, le stress de la maladie et les différents façon de l’élever… il ne garde en souvenir que du négatif et en l’avenir un retour à la liberté.
J’ai conscience de toutes ces difficultés mais j’ai essayé de lui faire comprendre que je ne veux pas priver Morgane de vivre ça parce qu’on n’a (peut être)  pas su géré…
J’ai le souvenir à la maternité des mamans qui présentaient le nouveau né à l’aîné c’était juste magnifique ce premier regard échangé.

Je sais que ça ne sera pas tout rose mais on a l’expérience et on ne refera pas les mêmes erreurs.
Je dois lui laisser du temps pour réfléchir mais c’est dur. J’ai conscience que je lui demande de chambouler de nouveau notre vie et que ça peut toujours mettre notre couple en péril mais on s’aime et je pense que l’amour permet de surmonter les difficultés et d’avancer.
Je garde dans ma tête une phrase que la nounou de ma fille m’a dit: « il faut voir un enfant comme un don de la vie ». J’espère pouvoir donner ce regard à mon mari. Actuellement je suis dans l’attente qu’un jour il dise oui…

© photos Virginie Hamon

Les Mamans

Marie, Paola, Bérénice, Florence, Tiphaine, Astrid, Lorraine... Plus d'une centaine de mamans participent à l'élaboration de ce site, pour une plus grande diversité de conseils, d'avis, de bons plans, de coup de pouce et de témoignages.

Vous voulez nous aider ? Vous avez besoin de conseils ? Vous voulez donner votre témoignage ?
N'hésitez-pas à nous contacter !