Devenez la plus heureuse des mamans

ET RECEVEZ NOS MEILLEURS ARTICLES POUR ÊTRE UNE MAMAN COMBLÉE

Cliquez sur votre semaine de grossesse

Suivi de grossesse

Semaine 31 de grossesse
Semaine 33 d'aménorrhée

Edito

9mois, c’est long ! Et oui, votre grossesse vous apprend la patience, qui sera la première vertu des parents. Ce temps d’attente est nécessaire pour la formation de votre bébé mais aussi pour vous, pour intégrer totalement cette maturation intérieure.

Recevoir par mail mon suivi de grossesse

Quoi de neuf ?

Bébé mesure désormais 39 cm et pèse plus de 1,8kg. Faute de place, il ne bouge plus beaucoup. Genoux recroquevillés, bras et jambes croisés, menton contre la poitrine, bébé est en position pour sa sortie.

Il réagit au monde extérieur par des mouvements de plus en plus forts qui peuvent déformer votre ventre mais également par une accélération de son rythme cardiaque. Les ongles de ses mains atteignent le bout des doigts. Son cerveau est désormais suffisamment mature pour se créer des souvenirs. Il peut mémoriser des odeurs in utero et avoir des réactions faciales par rapport aux odeurs agréables (détente des muscles du visage ainsi que des réflexes de léchage et de succion).

Vous devriez avoir la troisième et dernière échographie de grossesse avant l’accouchement dans les semaines à venir. Le gynécologue obstétricien évalue en particulier la quantité de liquide amniotique, examine les différents organes et en particulier le cœur et son rythme cardiaque, contrôle le placenta, prend quelques mesures et détermine la position du bébé. C’est en quelques sortes un bilan de santé de votre enfant !

Idées prénoms des mam' en vogue

Saint François de Sales, Fils d’une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste, il était destiné à un brillante carrière juridique. Son père l’envoie étudier à Paris. Mais il y découvre la théologie et les problèmes de la prédestination, soulevés par les calvinistes.
Prêtre, puis évêque de Genève, il réside à Annecy, car Genève est la « Rome » des calvinistes. Il fréquente les plus grands esprits catholiques de l’époque, introduit en France la réforme des carmels. Lui-même fonde l’Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé. Il est le patron des...

Saint François de Sales, Fils d’une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste, il était destiné à un brillante carrière juridique. Son père l’envoie étudier à Paris. Mais il y découvre la théologie et les problèmes de la prédestination, soulevés par les calvinistes.
Prêtre, puis évêque de Genève, il réside à Annecy, car Genève est la « Rome » des calvinistes. Il fréquente les plus grands esprits catholiques de l’époque, introduit en France la réforme des carmels. Lui-même fonde l’Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé. Il est le patron des journalistes car il écrivit de nombreuses feuilles imprimées qui sont des « gazettes » pour s’adresser aux calvinistes qu’il ne peut rencontrer. Fête le 24 janvier

Ombeline. Etymologie latine : « umbria », ombre
Bienheureuse Ombeline , sœur de St Bernard. Alors que son père et ses six frères se sont consacrés à Dieu à l’abbaye de Cîteaux, en Bourgogne, Hombeline épouse un seigneur et mène une vie particulièrement dissipée et mondaine.St Bernard provoque en elle le choc décisif qui entraîne sa conversion en refusant de la recevoir un jour où elle vient lui rendre visite au monastère en grand équipage.
Après ces quelques années de vie frivole, elle suit donc l’exemple de ses frères et embrasse la vie monastique. Fête le 12 février

Avis de la sage-femme

La Péridurale? C’est le meilleur antidouleur pour l’accouchement !

Plus sérieusement, il s’agit d’une anesthésie locale faite au niveau de l’espace péridurale de la colonne vertébrale. Le but de la péridurale n’est pas de vous anesthésier complétement mais de vous soulager les douleurs tout en vous laissant les sensations. Un peu comme chez le dentiste finalement ! Elle est posée par l’anesthésiste après une anesthésie locale. Elle est progressive et modulable et restera posée pendant toute la durée du travail, sans limite de temps. Elle est généralement posée entre 3 et 9 cm mais peut être posée plus...

La Péridurale? C’est le meilleur antidouleur pour l’accouchement !

Plus sérieusement, il s’agit d’une anesthésie locale faite au niveau de l’espace péridurale de la colonne vertébrale. Le but de la péridurale n’est pas de vous anesthésier complétement mais de vous soulager les douleurs tout en vous laissant les sensations. Un peu comme chez le dentiste finalement ! Elle est posée par l’anesthésiste après une anesthésie locale. Elle est progressive et modulable et restera posée pendant toute la durée du travail, sans limite de temps. Elle est généralement posée entre 3 et 9 cm mais peut être posée plus tôt en cas de douleurs trop fortes ou plus tard si la tête du bébé n’est pas encore engagée dans le bassin.

Vous aurez pour cela une visite obligatoire chez l’anesthésiste au cours de votre huitième mois de grossesse ainsi qu’un bilan à faire prélever le dernier mois.
Elle n’est bien sûr pas obligatoire et vous pouvez très bien décider d’accoucher sans! L. Laroche

Avis de l'ostéo

l’ostéopathie prépare les futures mamans à l’accouchement : les articulations du bassin doivent être bien mobiles, le sacrum doit pouvoir basculer en avant et en arrière entre les ailes iliaques, le coccyx doit être bien positionné et l’utérus bien équilibré. Bien évidemment, il faut aussi vérifier l’amplitude respiratoire pour faciliter la poussée.

Si le sacrum est bien libre, cela indique aussi un utérus bien mobile car le sacrum est le reflet de l’utérus.

Un bon équilibre du bassin permettra une délivrance plus facile du bébé qui a besoin de fléchir sa tête et de s’enrouler pour pouvoir sortir du...

l’ostéopathie prépare les futures mamans à l’accouchement : les articulations du bassin doivent être bien mobiles, le sacrum doit pouvoir basculer en avant et en arrière entre les ailes iliaques, le coccyx doit être bien positionné et l’utérus bien équilibré. Bien évidemment, il faut aussi vérifier l’amplitude respiratoire pour faciliter la poussée.

Si le sacrum est bien libre, cela indique aussi un utérus bien mobile car le sacrum est le reflet de l’utérus.

Un bon équilibre du bassin permettra une délivrance plus facile du bébé qui a besoin de fléchir sa tête et de s’enrouler pour pouvoir sortir du bassin. A. Devarenne

Avis de la meilleure amie

Au cours de votre grossesse, vous avez peut-être remarqué des modifications de votre humeur. C’est tout à fait normal ! La grossesse est un grand moment de vulnérabilité psychologique pour les femmes. On parle de transparence psychique de la femme enceinte.

Vous êtes plus susceptible, vous avez l’impression de rêver ou de faire des cauchemars plus souvent, les rapports avec vos proches évoluent (notamment avec votre mère)… Ne gardez pas cela pour vous ! N’hésitez pas à en parler à vos proches ou à vous confier à une psychologue.

C’est important de faire un peu de tri avant l’arrivée de votre bébé pour...

Au cours de votre grossesse, vous avez peut-être remarqué des modifications de votre humeur. C’est tout à fait normal ! La grossesse est un grand moment de vulnérabilité psychologique pour les femmes. On parle de transparence psychique de la femme enceinte.

Vous êtes plus susceptible, vous avez l’impression de rêver ou de faire des cauchemars plus souvent, les rapports avec vos proches évoluent (notamment avec votre mère)… Ne gardez pas cela pour vous ! N’hésitez pas à en parler à vos proches ou à vous confier à une psychologue.

C’est important de faire un peu de tri avant l’arrivée de votre bébé pour l’accueillir plus sereinement!

Avis de la psy

Ne vous freinez pas, au contraire développez votre imagination et autorisez vous à fantasmer la vie avec votre bébé. En vous préparant intérieurement au pire et au meilleur, vous ouvrez la porte au réel.

En effet, vous vous rendrez compte qu’à partir du moment où il sera au creux de vos bras, ces projections s’effaceront spontanément pour faire place à la réalité, magique, de l’instant présent et que plus rien ne comptera plus que cette réalité là.

En action, sans même avoir le temps de se poser la question, vous serez mère, et cela pour toujours. A. de Boccard

Avis des mamans

Je suis tombée dans le rue suite à un mauvais calcul de ma part sur un pavé, heureusement je suis tombée sur le côté mais cela m’a angoissé car je ne savais pas si cela était grave pour mon bébé, pour moi, si cela pouvait laisser des traces de chocs.. J’ai appelé mon médecin qui ‘a demandé de venir le jour même et le lendemain suivre le protocole, c’est à dire un monitoring pendant une demi heure pour surveiller le rythme cardiaque du bébé et une prise de sang pour savoir son sang ne s’est pas mélangé au mien. Bref, RAS, et cela m’a bien rassuré. Maintenant il suffit que je regarde où je mets les pieds...

Je suis tombée dans le rue suite à un mauvais calcul de ma part sur un pavé, heureusement je suis tombée sur le côté mais cela m’a angoissé car je ne savais pas si cela était grave pour mon bébé, pour moi, si cela pouvait laisser des traces de chocs.. J’ai appelé mon médecin qui ‘a demandé de venir le jour même et le lendemain suivre le protocole, c’est à dire un monitoring pendant une demi heure pour surveiller le rythme cardiaque du bébé et une prise de sang pour savoir son sang ne s’est pas mélangé au mien. Bref, RAS, et cela m’a bien rassuré. Maintenant il suffit que je regarde où je mets les pieds pour ne pas accoucher trop tôt ! Laure d’A

Mon bébé bouge énormément le matin, au déjeuner, en fin d’après midi , le soir, la nuit…
Je n’arrive toujours pas à m’habituer, c’est à la fois très plaisant et pas toujours très agréable. Mais comme dit mon médecin, s’il ne bougeait pas je serais inquiète ! Agathe V

Les cours de préparation à l’accouchement m’ont bien aidé le jour J. J’ai respiré comme on nous l’avait appris et cela me soulageait énormément, j’ai poussé et expiré comme on nous l’avait appris et cela a été plutôt concluant, j’ai bien senti le bébé pivoter dans mon ventre, se mettre en position idéale et sortir tranquillement, tellement que j’ai pu finir de l’extraire moi-même et je n’ai eu aucune épisiotomie ni déchirure. La sage femme nous avait expliqué comment gérer, aussi, la péridurale que tu contrôle, les séries de poussées.. Pour moi cela a été très utile ! Alice de V