Granny Awards – Comment tisser un lien fort entre vos enfants et leurs grands-parents ?

Granny Awards – Comment tisser un lien fort entre vos enfants et leurs grands-parents ?

Ce sont vos enfants. Ce sont vos parents. Vous êtes leurs enfants. La chaine de la vie. Que l’on s’entende bien avec ses parents ou non, le jour où vous devenez parents, vous faites de vos parents des grands-parents. La famille c’est un tout, un gros package avec : les parents, les grands-parents, les cousins, les frères et sœurs…et il faut que tout ce petit monde s’entende. Pas si simple parfois et pourtant essentiel à la construction de chacun.

Aujourd’hui, nous nous intéressons au lien à créer entre vos enfants et leurs grands-parents. Aujourd’hui, les grands-parents représentent 15 millions de personnes qui deviennent grands-parents à 55 ans en moyenne. S’impliquent-ils tous dans la vie de leurs petits enfants ? Pas forcément mais ils s’occupent de leurs petits-enfants environ 9 heures par semaine en plus de 22 jours de vacances par an. On peut dès lors parler d’une génération 100% impliquée.

Concrètement, comment ça se passe pour que des petits-enfants et des grands-parents puissent être unis d’un lien fort?

Des rendez-vous récurrents

Pour tisser un lien fort avec leurs petits-enfants, les grands-parents doivent trouver des rendez-vous récurrents. « Pour cela, instaurer des rituels, laisser des traces et créer des souvenirs. Rien de tel que des photos, des lettres, des tickets de cinéma à garder par exemple…pour se souvenir de tous ces moments passés ensemble. Il suffit de mettre tous ces trésors dans une jolie boîte qui deviendra le témoignage de vos liens », propose Sophie Gaillet qui a lancé grand-mercredi.com en 2015, avec pour ambition d’en faire le premier site spécialiste des jeunes grands-parents connectés.

Laissez une place à ses parents

Pour que ces rendez-vous existent, il faut que les parents réussissent à laisser une place aux grands-parents. En revanche, il faut que ces derniers s’impliquent s’ils le peuvent et surtout s’ils en ont envie. « Un grand-parent qui se force se fera toujours démasqué par ses enfants ou ses petits-enfants », prévient la spécialiste des grands-parents, Sophie Gaillet.

Mais il ne faut pas pour autant prendre les grands-parents pour des nounous ou des personnes corvéables à merci. Les parents doivent accepter que les grands-parents puissent refuser telle ou telle demande de service. Le plus important est de remercier systématiquement les grands-parents pour le temps qu’ils ont passé avec nos enfants, même si ce n’est que pour une heure. Cela fait toujours plaisir et rend les relations plus agréables.

Les grands-parents le socle de la famille

Le rôle de grand-parent est utile pour toute la famille et la société. D’abord parce que les enfants peuvent compter sur eux dès l’arrivée des petits-enfants, en s’appuyant sur leur expérience, leur soutien et leur relais. Ensuite parce qu’on sait qu’un enfant se construit mieux quand il sait d’où il vient. Le grand-parent représente ce rôle de transmission en racontant à ses petits-enfants ce qui s’est passé dans les générations précédentes. Le lien qui unit les grands-parents à leurs petits-enfants, permet aux aînés de se sentir utiles et entourés, plutôt que d’être confrontés à des problématiques d’isolement ou de poids pour la société.

Les grands-parents dans le fond ce sont des repères pour tous les petits-enfants, notamment quand il y a un conflit, une séparation, un déménagement. Les grands-parents restent LE repère, ceux qui ne bougent pas, ceux qui seront toujours là. Ils représentent le savoir, ils sont capables de prendre du recul face à une situation ou un conflit, et ont l’expérience comme bagage pour montrer l’exemple.

Les grands-parents, ce sont aussi des confidents, pour toutes les générations d’une famille et ils peuvent dénouer pas mal de choses quand c’est nécessaire. Enfin, dans la société, ils transmettent aux jeunes générations leur savoir mieux que personne. « Cet été, j’ai demandé à mon père, féru d’Histoire, de donner des cours à ses petits-enfants. Tous les soirs, pendant quinze jours, de 18h à 19h, les cousins avaient rendez-vous avec leur grand-père pour une heure d’Histoire, munis d’un classeur. Ils ont adoré voir leur grand-père dans ce rôle de professeur », nous confie Anne, maman de 5 enfants.

Une approche pédagogique

A l’heure d’Internet et des mails, prendre sa plume et son plus beau papier paraît complètement désuet. Et pourtant. Quelle joie pour des grands-parents de recevoir une lettre de ses petits-enfants, de leur répondre et de permettre ainsi une correspondance privilégiée avec chacun d’entre eux. « Mes enfants ont pris l’habitude d’écrire des lettres de remerciement à leurs grands-parents après chaque séjour chez eux. Et comme, ils répondent à leur lettre, mes enfants sont tellement heureux de recevoir leur courrier, qu’ils répondent à nouveau pour leur raconter leur quotidien ou tel ou tel évènement familial. C’est fabuleux car ils sont contents d’écrire, s’appliquent, se creusent un peu les méninges pour raconter une histoire, et sont si fiers de poster leur précieuse lettre », nous explique Victoire, mère de quatre filles.

Pour favoriser cette relation si particulière entre nos enfants et leurs grands-parents, Sophie Gaillet recommande en effet vivement l’écrit. « Tout petit, les lettres doivent être un rituel. Pour les plus grands, nous proposons chez Grand-Mercredi d’écrire des histoires à quatre mains : les grands-parents démarrent, les petits-enfants terminent. C’est follement amusant et cela fait un souvenir extra une fois l’histoire terminée ».

Tips

Pour trouver des idées pour animer la vie de famille et créer des souvenirs pour toutes les générations impérissables, partout en France, il y a Grand-Mercredi. Vous trouverez notamment des idées sur la lecture ou sur des ateliers à quatre mains autour de l’écologie. Il y’en a pour tous les gouts et tous les grands-parents.

Photo @Isabelle Dohin x Home Marie Charlotte pour MAMAN VOGUE